L'UMP part à la reconquête de l'électorat populaire! Bonne chance...

Publié le 24 Février 2011

              Jean François Copé a mangé du lion semble-t-il. Il veut regagner le terrain Gens-3eme-age-9.gifperdu auprès des "masses populaires" qui seraient égarées dans les champs frontistes.

Ah oui, on ne dit pas "masse populaire" car cela fait un peu trop gauche radicale. Donc c’est de l’électorat populaire qu’il s’agit. Il brouterait trop souvent l’herbe plus généreuse (moins fade?) du Front National. Ce parti n’ayant jamais gouverné et pour cause, peut sans risque démentir, affirmer, juger, contester et surtout promettre. C’est l’apanage de tous les partis d’oppositions.

 

Du temps de sa splendeur, la gauche, avant sa prise de pouvoir, était chargée de cette espérance. Demain sera mieux. Demain on rasera gratis. Mais, demain fût concrétisé par la montée folle du chômage, les déficits abyssaux des comptes de l’état, et un système de parachute social dispendieux que personne n’ose remettre en cause ou du moins analyser avec plus de respect pour ceux qui financent ce parachute. (RMI-AME-CMU-APSA et j'en passe)

Aujourd’hui, après 14 années  de Mitterrandie, 5 ans de Jospinie et 12 ans de radicalisme-socialiste chiraquien, la France est exsangue.

 

Sarkozy.jpgNicolas Sarkozy a fait naître un immense espoir en 2007 qui s’est terminé par un dérapage dans le caniveau. (Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau)

 

2007 ! Quel beau rêve nous avons fait. La France abimée allait être restaurée. Ses symboles remis sur leur piédestal et de nouveau honorés. Le drapeau de France, aux trois couleurs, flottant de nouveau sur les frontons des Mairies.  Sans honte. La Marseillaise remise à l’honneur.

 2007 ! Quel beau rêve j’avais fait. Nicolas Sarkozy en nouveau Bonaparte allait redresser la France. Une fois le karcher passé, la sécurité allait enfin s’installer. Les cités allaient retrouver une harmonie, un calme certain, les immeubles seraient réhabilités et les ascenseurs fonctionneraient enfin !

2007, La police serait de nouveau respectée, la justice appliquée, le travail remis à l’honneur et cela en serait fini de la misère de la veuve et de l’orphelin.  

2007, les associations remises au pas comptable. Plus de subventions sans adhérent. Sans activité mesurable. Sans responsabilité assumée. Plus de ces tentatives d’assassinats médiatiques dont elles ont le secret. Une action forte, judiciaire s’il le faut  envers celles-ci, pour expliquer que leur rôle n’est pas de faire de la politique pour pourrir la nation mais bien d’être au service de leur objet premier.  

2007 fût un beau rêve pour tous. Un rêve qui s’est terminé par une gueule de bois au réveil. (Tombé par terre, c'est la faute à Voltaire)

 

SDF-Nicolas.jpgLa France ne s’est pas relevée. Pire, en économie, elle sombre encore un peu plus. Sur ces valeurs ?  Elle n’est pas plus respectée qu’avant par toute cette frange de la population qui représente sa jeunesse mais qui ne reconnaît pas leur pays de naissance.

 

Le drapeau est souillé deux fois : une première fois avec une photo d’un homme qui se torche avec et la seconde fois, par une prime que la FNAC donne à ce photographe.

On a même vu notre drapeau être descendu à Toulouse devant une Police silencieuse pour y être brûlé par des « français de papiers » sans qu’aucune plainte par la suite, ne fût déposée.

Pauvre drapeau mélangé copieusement avec celui de l’Europe qui me reste, qui nous reste étranger puisque personne n’a demandé aux Français s’ils acceptaient que ce nouveau drapeau trône partout à côté du nôtre. Mais je m’égare sans doute. La passion, la colère souvent, devant ces états de fait.

 

Jean François Copé sonne la reconquête d’un électorat blessé par ces petites trahisons et autres faiblesses d’un pouvoir qui n’a pas su avoir l’audace d’aller jusqu’au bout de ses promesses. Cet électorat blessé n’est pas exclusivement populaire. Il traverse toutes les couches de la société. Ce serait une grave erreur (une de plus ?) que de le croire.

J’ai souvent dit ici, sur ce blog et à "mes amis politiques", que les prochaines élections se gagneront à droite sur le terrain des valeurs républicaines. Sur l’islam et la sécurité. Combien de fois ais-je dis que l’islam était le cancer de la droite avec ses prières dans les rues et son exigence permanente du "toujours plus".

Un islam qui ne sera aucun cas le médicament de la gauche. Cette gauche qui fait des ronds de jambes aux imams n’est rien d’autre que le corbeau de la fable de la Fontaine. Apprenez que tous flatteurs vit aux dépens de ceux qui les écoutent. Déjà, Olivier Besancenot le réalise. Lui dont le parti s’est pris une fatwa en pleine tête par des petits fasciste verts islamiques.

 

Saulnier-Islam.jpgAlors Thierry Mariani de la Droite Populaire que j'ai si souvent voulu impliquer dans mon département, dit que c’est le français qui doit être employé dans les mosquées! Belle déclaration virile !  Coup de cimeterre dans l'eau. Sait-il que c’est en arabe que l’imam de la rue Myra, dans le 18éme, appelle ses ouailles à la prière. C’est toujours en arabe que les musulmans prient y compris à travers les hauts parleurs, dans les rues occupées de France. Parce que l’arabe est la langue de dieu disent-ils.

 Pourquoi voulez-vous qu’ils prient en Français et que les sermons se fassent en français si, pendant des années tout le monde a laissé faire ! Par lâcheté, pour ne pas faire d’histoire, par électoralisme surtout.

 

Alors oui, Thierry Mariani a raison de dire que nous avons besoin d’un retour aux valeurs fondamentales. Mais alors, pourquoi ne rien faire aujourd’hui alors que le pouvoir est en possibilité de le faire. Pourquoi dire « les prières dans la rue, c'est anormale » alors qu’il suffit de téléphoner à Brice Hortefeux ou aux préfets de Paris et d’ailleurs pour tout simplement les interdire. Au nom de la loi...

Le temps de la posture est terminé. Ce n’est pas seulement l’électorat populaire qui est lassé de ces discours qui n’aboutissent à rien.  Je le répète, cela fait plusieurs mois que j’ai tiré la sonnette d’alarme et en réponse, je n’ai eu que des sourires condescendants et de vagues promesses. Certains de mes lecteurs se souviennent sans doute de mes prises de positions dans les réunions UMP de Neuilly ou j'allais puisque je n'étais pas en odeur de sainteté dans ma propre ville du fait que je suis jugée trop droitiste... au minimum.

 

La réaction de l’UMP est tardive. Avant tout, il fallait aller jusqu’au bout des promesses. Dénoncer, s’il le fallait, des traités qui nous interdisent d’agir, s’ouvrir des latitudes, se libérer du carcan liberticides européens.

Il fallait imaginer et ouvrir des centres de rééducation civile encadrés avec l’aide des formateurs de l’armée si nécessaire, (Cela se fait aux Etats-Unis).

Remettre de l’ordre dans les cités en expurgeant la minorité de petits caïds qui sème la terreur.

Affronter la gauche sur le terrain de la sécurité,

Redonner la parole au peuple sur ces sujets. (Référendums)

Mettre l’islam en face de ses responsabilités en lui demandant de se conformer à nos lois et qu’il dénonce toutes les lois internes à cette religion contraire aux droits de l’homme. Car enfin, on ne peut pas reconnaître une religion qui ne souhaite finalement, qu'obéir qu’à ses lois religieuses.

 

l-UMP.jpgAlors est-ce que l’UMP peut encore s’engager sur ces valeurs républicaines de la liberté, de l’égalité, de la fraternité et de la laïcité ? Avec ce que tout cela implique. A commencer par le halal (loi religieuse islamique issue de la charia) qui sévit désormais partout y compris dans les assiettes de non musulmans qui, de ce fait, payent une dîme religieuse.

 

Alors oui, il y a à craindre (le faut-il d'ailleurs?) que le Front National progresse encore et encore. Car Marine Le Pen a su bien avant l’UMP se saisir de ce terrain républicain. Elle est là, où personne ne l'attendait. Ce qui prouve tout simplement que la majorité actuelle est autiste ou vit dans une bulle.

 

En conclusion, ce n’est pas en niant le FN que l’UMP trouvera la grâce. C’est à mon sens trop tard. Une ligne a été franchie, les français y compris de gauche ne supportent plus les paroles et les promesses des politiques.

Pour ma part, j’ai tout essayé auprès de "ces amis politiques". Ils n’ont rien voulu faire ni écouter mes propositions. Alea jacta est.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

richa83 24/02/2011 20:08



"""


 


Jean François Copé sonne la reconquête d’un électorat blessé par ces petites trahisons


"""""


 


2 remarques


- Copé est un copier/coller  de NS... avec une ambition qui se voit a des km. La seule chose qui l'interesse
c'est d'arriver en tête ( comme son patron!!) et pour ça il est prêt à tout, même à nous jouer la comédie du mec qui se préoccupe du "peuple"...on a déjhà vu ça...(2007).


alors lui faire confiance, pas question


-""électorat blessé par ces petites trahisons""


 


petites trahisons??? faut pas manquer d'air pour oser sortir cela... de fait ce genre de baratin exprime parfaitement
le dédain de ces "zélites" pour le peuple...


Aller, ouste, du balai!









Gérard Brazon 26/02/2011 10:51



Voilà un état d'esprit qui se comprend parfaitement. 



island girl 24/02/2011 16:39



Un grand nombre de français pensent comme vous Gerard qui sans etre extremistes ne savent plus vers qui se tourner....Pas vers la gauche hypocrite et laxiste,ni vers le gouvernement actuel 
qui nous a bien déçus par son laxisme ...les sondages favorables à Marine Le Pen vont s'accroitre inexorablement  car les autres partis politiques ne respectent pas le simple bon sens
populaire!



Gérard Brazon 24/02/2011 17:04



         Je dis simplement mon sentiment. Marine Le Pen a compris ce qui remue le peuple de France. Elle a su saisir une opportunité. Saisir une fenêtre de tir. Ce n'est
pas attendre que la méche du pétard soit allumée. C'est cela faire de la politique aussi. J'ai tiré la sonnette d'alarme. Je n'ai eu aucun retour. C'est un fait. 


        On ne peut pas accepter d'être en situation de pauvreté, d'être dans la misère tout en travaillant, de payer des impôts, d'être l'objet de tracasseries
addministratives, d'être au chômage, de n'être plus rien alors que ceux qui dirigent ne savent rien de ce peuple qui souffre. En France, on ne peut pas trouver normal que le CAC
40 fasse des fortunes en employant que 27% de salariés français. On ne peut pas trouver normal les profits bancaires alors que la France est exangue après les avoir renfloué. On ne
peut pas trouver normal qu'un premier ministre se fasse prendre en photo lors d'une inauguration de mosquée avec une gamine de six ans voilée et prennent un avion à 27000€ pour rentrer chez lui
le WE.


           Populisme diront les bonnes âmes, amalgames diront d'autres. C'est le ressenti de beaucoup de français d'en bas. François Fillon nous avait dit que le
France est en faillite. Bel exemple tout de même. Incohérence politique + indécence, cela commence à faire beaucoup.



pascal silman 24/02/2011 14:06



Bonjour Gérard,


Comme d'habitude ton article et pleins de bon sens et de véritées, je suis triste pour toi et je ressent de la frustation pour toi au vu de to article ....... putain tu les avais prévenu c'est
idiot utiles et maintenant quoi!!!!! crétins qu'ils sont "tes amis politique" ils doivent avoir l'air bien ridicule face a toi mon cher Gérard!!!!!


Comme le disaient ma grand mère " c'est pas quand ont a chier au lit qu'il faut serré les fesse" j'en connais certain qui doivent se sentir merdeux!!!


 


bien a toi cher Gérard


pascal silman


résisitant républicain


PS: Gérard lors de notre première rencontre "virtuelle" je te disais que la France et les Français,que nous aviont besoin d'un homme comme toi pour conduire notre pays sur le chemin des libertés
retrouvé!!


Gérard STP fais quelques choses et nous te suiverons



Gérard Brazon 24/02/2011 16:47



Nul n'est prophète en son pays et encore moins dans sa ville. J'en fais l'amère expérience chaque jour. Tout comme toi, je suis triste de cet état de chose. "Mes amis politique "on raté un train
entier! Pas seulement le wagon. Il va falloir courir vite et compter sur un oubli du peuple. (sourire)



Francis CLAUDE 24/02/2011 13:40



cher Gérard , comme j'apprécie votre nouvelle façon d'abordé les choses depuis les derniéres ascises de l'UMP ou vos "amis politiques"vous ont un peu oubiés si j'ai
bonne mémoire hé oui que voulez vous méme si comme vous nous le dites souvent R R est apollitique puisque regroupant toutes les sensibilités politique vous, nous ,devons nous raccrocher a quelque
chose de solide pour etres concrets en 2012, et qui de mieux que MLP?



Gérard Brazon 24/02/2011 16:50



Je ne sais pas s'ils m'ont oublié ou si je les gênais un peu aux entournures. Mon discours, je le tiens depuis plus de deux ans. En réponse, j'ai été catalogué comme "sous marin du FN". Il n'est
pas bon de dire la vérité sinon, vous êtes exécuté!



LA GAULOISE 24/02/2011 10:24



On peut pardonner beaucoup de choses, mais avoir laisser notre FRANCE etre salie,bafouillée et ruiner les français pour enrichir ceux qui nous crachent dessus en permanence, J A M A I S ! !
Trahir le peuple français n'est pas acceptable  : JAMAIS