L’Union européenne est-elle un “club chrétien”?

Publié le 8 Octobre 2011

Le discours des européïstes 

d'Euronews

 

“Bonjour, je m’appelle Ali et je suis citoyen de la République turque de Chypre du Nord. Je vis à Famagousta et je voudrais savoir si l’Union européenne est un “club chrétien

 

Dorothée Schmid, chercheuse responsable du programme Turquie contemporaine à l’IFRI, l’Institut français des Relations Internationales, lui répond :

“L’expression “club chrétien”, c’est une expression qu’utilisent assez souvent les analystes turcs ou les politiques turcs quand ils parlent de leurs relations avec l’Union européenne et cela depuis le tout début de l’entrée en négociations. Donc il y a une peur dès le départ des Turcs d‘être rejetés par l’Union européenne pour des raisons culturelles ou religieuses plus précisemment.

On sait qu’en réalité dans le Traité constitutionnel européen, on n’a pas de références religieuses donc ce n’est pas une question qui, en droit européen, est valable. Mais c’est une question qui se pose au niveau des Etats membres de l’Union européenne, au niveau des opinions publiques des Etats membres de l’UE.

 

Aujourd’hui, on voit dans les sondages, notamment dans les derniers Eurobaromètres disponibles que 30% seulement des Européens sont favorables à l‘élargissement à la Turquie. Et il est assez évident – si on se penche sur le paysage politique dans les différents Etats membres – que cela a à voir avec la montée des droites populistes en Europe, avec la montée des communautarismes, des racismes et une espèce de malaise vis-à-vis de l’islam et que donc un grand pays musulman comme la Turquie est considéré probablement comme plus étranger que d’autres.

 

Cela n’empêche pas que les gouvernements de l’Union européenne sont, eux, très majoritairement en faveur de l’adhésion et c’est là qu’il y a un décalage très intéressant à analyser politiquement. En réalité, on a un seul Etat membre qui s’oppose frontalement à l’adhésion de la Turquie, c’est la France. On a une Allemagne dont la position est encore très ambigüe, une Autriche qui est aussi opposée à l’adhésion et puis globalement, il y a les autres Etats membres qui sont pour l’adhésion et dont certains la défendent assez sérieusement, notamment les Etats de l’Europe méditerranéenne.

On entend beaucoup moins évidemment les pays de l’Europe méditerranéenne aujourd’hui, étant donnée la crise financière dans laquelle est plongée l’Europe à cause de la question des dettes souveraines. Donc il est évident que ces pays politiquement sont moins en mesure de se faire entendre aujourd’hui et que le couple franco-allemand est quand même encore aujourd’hui le couple fondateur de l’Union européenne. C’est le couple qui donne la direction politique de l’Union européenne.

 

Et c’est pour ça que ça a tellement d’importance pour les Turcs que la France et que Nicolas Sarkozy – puisque on a quand même une élection présidentielle l’an prochain et on verra ce que ça donnera – verrouille l’adhésion.”

Si vous souhaitez, vous aussi, poser une question, rendez-vous sur notre site internet : euronews.net/u-talk.

Copyright © 2011 euronews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article