La Belgique dans la tourmente - Par Alain Wagner

Publié le 10 Décembre 2012

¨Proposé par Nancy Verdier

Notre habituellement tranquille voisine de Belgique est en train de vivre une crise politique aux conséquences imprévisibles mais potentiellement dramatiques.

Non, ce n'est pas un des multiples rebondissements d'une vie gouvernementale chaotique et en général presque incompréhensible pour les Français, c'est bien plus grave que cela... Pour la première fois en Belgique, un parti (le parti ISLAM) qui se réclame ouvertement promoteur de la loi islamique de la charia, vient de voir deux de ses représentants élus et installés en fonction.

Les lecteurs de VV&D qui commencent à avoir une idée de la nature de la charia seront stupéfaits mais c'est pourtant l'incroyable vérité.

Non seulement un parti de cette sorte semble pouvoir exister chez nos voisins mais il a maintenant deux représentants légalement en activité en tant que conseillers communaux, un à Anderlecht l'autre à Molenbeek, et ceci dans une indifférence presque totale.

Presque, mais pas tout à fait...

Le seul politicien du Royaume soucieux du devenir de la Démocratie belge (et assez courageux pour oser s'exprimer) semble être le dirigeant du Parti Populaire, M. Mischaël Modrikamen, c'est pourquoi nous avons proposé de participer à la manifestation qu'il avait organisé le Dimanche 2 décembre au centre de Bruxelles à la veille de la prestation de serment des deux élus islamistes.

Alain Wagner en tant que représentant français de l'ICLA (Alliance Internationale pour les Libertés Individuelles) accompagné de quelques français et David Erzet de l'ICLA Belgique initiateur de la grande pétition pour l'interdiction du parti ISLAM, qui a déja rassemblé 50 000 signatures, ont pu intervenir. 

Intervention d'Alain Wagner 

Intervention de David Erzet


La manifestation fut l'occasion de rencontrer des sympathiques citoyens belges sincèrement inquiets de la dérive des institutions de leur pays et de tisser des relations chaleureuses avec nos plus proches voisins européens.
Mais la journée décisive allait être le lendemain. Le Lundi 3 décembre au soir deux islamistes, suppôts ouvertement déclarés de la charia, allaient s'introduire dans le système démocratique européen.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article