La gangrène de la charia dans les tubes de rouge à lèvres!

Publié le 7 Avril 2012

La gangrène de la charia se généralise y compris avec le maquillage des femmes. Ce qui peut paraître paradoxal alors même que la femme ne doit pas être belle et encore moins désirable en dehors de chez elle!

Nous sommes bien dans la volonté profonde d'un changement de société et de valeurs où la femme est au coeur d'un dispositif supprimant doucement ses libertés de choix! Quid du rouge qu'elle aimera s'il n'est pas halal par exemple! Du fard ne remplissant pas la rigueur religieuse? Devra-t-elle être fouettée dans le cas où elle prendrait une crême non halal? 

Gérard Brazon

*********

PARIS (AFP) - Des produits de beauté certifiés sans alcool, ni extraits animaux, à destination des femmes musulmanes : depuis cinq ans, une société française s'est lancée dans les cosmétiques halal, un secteur lucratif en Asie, mais très peu développé dans le reste du monde, notamment en France.

Quand elle fait la promotion de ses démaquillants, crèmes de jour, et autres produits de maquillage certifiés halal, Chantal Japhet suscite souvent l'incrédulité. Il y a quelques années, la créatrice de la marque "Jamal Paris" avoue ainsi avoir "bien fait rire" les habitants de Dubaï avec ses produits.

Cette année, c'est au salon Halal Expo de Paris, qui s'est achevé mercredi, que cette Française a pu constater combien les cosmétiques halal étaient encore inhabituels pour beaucoup de musulmans.

"Pour nous, ça ne sert à rien", certifie par exemple un responsable d'une association de contrôle de la viande halal présente sur le salon. "Le maquillage, les femmes ne vont pas le manger, elle vont le mettre !"

Encore dédaigné dans la majeure partie du monde musulman, le marché des cosmétiques halal, c'est-à-dire sans composants bannis par la charia (loi islamique), pèse pourtant plus de 3 milliards d'euros selon l'estimation d'une université malaisienne, essentiellement porté par la Malaisie, l'Indonésie et l'Arabie Saoudite.

C'est d'ailleurs dans la péninsule arabique que Jamal, créé en 2007, concentre l'essentiel de son activité, avec "14 points de vente" et un label "made in France", essentiel pour ses exportations. "On a bien ramé les premières années, mais on sent qu'il y a vraiment un réveil du marché", assure Mme Japhet.

Son chiffre d'affaires ne s'élève qu'à 500.000 euros cette année, mais elle compte dépasser un million d'euros en 2013 et 3 à 5 millions d'euros en 2014, notamment grâce à son développement sur le marché français, dont elle estime le potentiel à "750 millions d'euros".

Faire évoluer les habitudes des musulmanes (En leur inculquant des règles religieuses qui n'existent même pas dans le Coran? Où va se nicher cette soif de faire des affaires, du fric sur le dos, la crédulité et l'endoctrinement des femmes! Pitoyable... ndlr Gérard Brazon)

Pour se distinguer de ses concurrents en France, comme OnePure ou Samina, Jamal a un atout de poids: le logo de la Mosquée de Paris, imprimé sur tous les flacons, un label obtenu en échange de deux visites annuelles de certification et du reversement de 1% de ses ventes.

"C'est un don pour la Mosquée, qui peut se servir de cet argent pour ses associations caritatives", explique Mme Japhet, qui n'hésite pas à maximiser l'image de l'institution : "Le recteur de la Mosquée de Paris est médecin et on a travaillé sur cette formule ensemble", assure-t-elle.

Responsable du dossier halal à la Mosquée de Paris, Al-Sid Cheikh a déjà vu défiler "une dizaine de sociétés cosmétiques" qui cherchaient son agrément. Mais "elles n'avaient pas un dossier recevable" et "voulaient juste le logo", assure-t-il, ravi de son partenariat avec Jamal.

Outre ce soutien, la marque a mis en place une stratégie afin de faire évoluer les habitudes des musulmanes françaises. Elle compte ainsi "travailler avec les coiffeuses, les maquilleuses et les esthéticiennes de la communauté" et a récemment passé un partenariat avec Gazelle, le magazine des "femmes maghrébines", un bimestriel diffusé à 75.000 exemplaires.

Mme Japhet dit maintenant attendre l'arrivée des grands groupes avec impatience: "Ils vont enfin ouvrir le marché. Mais pour eux, le halal sera un plus, pas un argument, ils feront ça très discrètement", assure-t-elle.

Les intéressés ne ferment pas la porte : "Le marché des cosmétiques halal est un marché que nous regardons, comme d'autres, compte-tenu de notre ambition d'universalisation de la beauté", indique L'Oréal, contacté par l'AFP.

© 2012 AFP 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

jpb 07/04/2012 16:29


dans le code de la consommation,lisez l' ARTICLE L422-1 ,version consolidée au 24 mars 2012,formont association de consommateur à fin de pouvoir riposter ,donné de vos nouvelles après l'avoir lu.

LA REINE DE SABA 07/04/2012 15:05


Je suis très en colère de découvrir que ce fléau mondial est en train de tisser une toile d'airagnée immense qui est en train de nous étouffer !


Bientôt même les légumes seront halal, si nous laissons faire, il faudra posséder une carte "Dhimmi agréée" pour puvoir acheter de quoi vivre, car tout sera sous leur contrôle !


Les grande marque comme l'OREAL se prostituent et ne voient pas plus loin que le bout de leurs fesses offertes qu'elles pointent halalement vers la Mecque, l'Arabie Saoudite et le Qatar.... TOUS
DES VENDUS, DES PUTASSIERS, DES PORTE-MONNAIE AVIDES !


 

Claude germain V 07/04/2012 14:32


Si vous suivez les preceptes du general de Gaulle ,non seulement les français sont de sales veaux ,et cela avec juste raison ,mais les peuples etant serviles ,les politacards profitent de ce fait
avec juste raison .Tant que les serviles pourront se remplir l'estomac ,ils aboieront mais jamais ne se revolteront .


Un philosophe X avait bien dit un jour :" offrir la democratie a des masses de cretins ? pourquoi ? les cretins ne meritent que les dictatures " ......

jpb 07/04/2012 13:28


ce matin je me suis fait agressé par une Française, peut être de souche ?c'était moi le méchant ,par-ce-que j'ai posé la question ,au sujet de  cette viande si c' était du  halal ,je
provoquerais des guerres,comme elle dit ,j'ai rétorqué que j'étais pour la défence des animaux,et du sanitaire et que je ne voulez en aucun cas payer une dime pour cette religion