La cause palestinienne est le fonds de commerce des antisémites Par Salem Benammar

Publié le 21 Juillet 2014

israelss

Pour Riposte-Laïque

Pourquoi dit-on manifestations pro palestiniennes alors que c’est le Hamas qui a déclenché les hostilités contre l’avis de la majorité des palestiniens. L’auteur d’un crime engage normalement sa propre responsabilité et non pas celle des siens. Ses avocats ne le défendent pas au nom des siens non plus.

Par conséquent les manifestants-casseurs du juif à Paris ne soutiennent pas le peuple palestinien tout particulièrement ghazaoui qui est l’otage du Hamas, ils soutiennent le Hamas et sa politique criminelle et terroriste qui se sert des enfants comme un bouclier humain et à des fins de marketing politique dans le sens de la manipulation de l’opinion publique occidentale. Ce n’est pourtant un secret pour personne sauf pour ses partisans qui ne s’indignent jamais des horreurs abominables de la nébuleuse islamiste dont fait partie leur enfant chéri le Hamas, ni non plus des crimes contre la petite enfance à Gaza.

 

Ils devraient la prochaine fois organiser leurs manifestations en Iran et au Qatar, connus pour être les amis des peuples avec leur ennemie intime l’Arabie Saoudite.en leur qualité de bailleurs de fonds de cette organisation mafieuse. Pourquoi les mêmes ont gardé le silence sur l’enlèvement suivi du meurtre crapuleux des 3 adolescents israéliens ? Qui ne condamne pas souscrit.

 

Que connaissent-ils à la Palestine et à son histoire avant de prendre faits et cause pour une cause qui n’est pas la leur et qu’ils sont les premiers à la salir par leurs débordements de violence ? La Palestine ne leur demande rien, elle leur demande juste par la bouche de Mahmoud Abbas, Chef de l’Autorité palestinienne, de laisser la Palestine aux palestiniens. Conscient des dérapages antisémites qui sous-tendent aux manifestation pro palestiniennes et sa récupération par les régimes arabes pour exalter l’antisémitisme et détourner l’attention de leurs peuples des vrais problèmes de fond de leurs pays, devenus la risée de l’humanité.

 

La Palestine est en définitive devenu un trait d’union entre la faucille et le glaive. Toutes les alliances impossibles en théorie deviennent envisageables et réalisables quand il s’agit de construire des ententes sur le dos du juif.

 

Le N.P.A. qui prône des idées égalitaires, de justice sociale, de refus de la fatalité, d’une meilleure répartition de richesse, hostile dogmatique à l’ulra-libéralisme économique, n’hésite plus à apporter sa caution politique aux mouvements islamistes qui sont l’antithèse de son idéologie politique.

Ce parti supposé être matérialiste n’est plus à une contradiction près après avoir accueilli en son sein au cours de la dernière décennie une voilée au nom de l’antiracisme et de la lutte contre l’exclusion.

 

Le N.P.A. en manque d’audience politique ne se rend pas compte qu’il se ridiculise et trahit Trotsky et Marx, juifs irréligieux, comme l’a fait naguère Staline en pactisant dans un premier temps avec l’homme qui aurait pu être le vrai Calife de l’islam Adolph Hitler. La 3iéme figure Sainte chez les musulmans, sur le même podium qu’Allah et Mahomet, comme en témoigne la popularité de son oeuvre.


Dès qu’il s’agit des juifs, le monde sait taire ses querelles intestines et ses guerres pour crier au loup d’une même voix.

Salem Ben Ammar

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Repost 0
Commenter cet article