La censure de Jean Marc Ayrault Député-Maire socialiste de Nantes de France-Israël.

Publié le 12 Avril 2010

               Nous connaissions la sympathie qu’avait Madame Aubry pour les intégristes musulmans qu’elle reçoit chez elle à Lille nous connaissions moins les sympathie de Jean Mac Ayrault. Décidément,  personne ne peut plus ignorer le choix que le Parti Socialiste ferait entre Israël la démocrate et ceux qui lui veulent du mal.

 

Communiqué France-Israël.

                  Invité à parler d’Israël à Nantes, Charles Meyer, vice-président de l’association France-Israël, a appris la veille à 20h00 l’annulation de la conférence prévue. Il a réagi par une lettre ouverte adressée au député-maire de la ville, Jean-Marc Ayrault, dans laquelle il lui rappelle qu’Israël est un pays dont 20% de la population est francophone, un pays où de nombreux intellectuels, écrivains, universitaires et journalistes sont de culture française.

Charles Meyer devait être accompagné pour cette conférence par Muriel Touaty, directrice du Technion, dont il indique à M. Ayrault que c’est une institution pionnière de l’innovation technologique et scientifique qui bénéficie à l’humanité tout entière. L’annulation étant due à l’intervention de Louisette Guibert et Bertrand Vrain (Conseiller municipal délégué à la voirie et à la propreté urbaine), « alertés par le responsable de France-Palestine Solidarité », le vice-président de France-Israël ne mâche pas ses mots pour dénoncer les « prétextes stupéfiants » invoqués. France-Israël est une association non confessionnelle et apolitique. Son Comité Directeur est composé de personnalités de gauche et de droite, parlementaires et anciens ministres (notamment socialistes). L'Association s'efforce de promouvoir l'amitié entre les peuples de France, d'Israël et la vérité.

 

Lettre de Charle Meyer Vice président de France-Israèl à Jean Marc Ayrault (extrait)

 

            Vous ne pouvez méconnaître que le rapport du MRAP, invoqué pour dénigrer la personnalité du président Gilles William Goldnadel, a été jugé diffamatoire par un arrêt de la Cour d'Appel de Paris, passé en force de chose jugée. Gilles William Goldnadel engage donc immédiatement des poursuites judiciaires contre ceux qui colportent la diffamation judiciairement établie. Ainsi vous avez plié le genou devant l'insolence du mensonge, de la diffamation, de la haine obsessionnelle d'Israël.
 
          
Vous avez plié le genou devant ceux qui méprisent des assassinats de chrétiens au Niger, au Soudan, les assassinats inter-palestiniens et autres désastres humanitaires pour focaliser leur misérable animosité sur la création de logements à Jérusalem.
Vous avez cédé à la pression de la haine nauséabonde de ceux qui dans les manifestations crient  «Mort aux Juifs ».

Vous avez aussi baissé pavillon devant ceux qui s'opposent par la violence à la parole, à son expression et qui tente de museler la vérité. Vous avez commis une faute grave contre la liberté d'expression, la liberté de réunion, contre les valeurs de la démocratie.  Vous avez aussi, en encourageant l'extrémisme fascisant, donné un soutien à ceux qui veulent l'anéantissement d'Israël, seule véritable démocratie du Proche-Orient.
Veuillez croire, Monsieur le Maire, en l'expression de ma considération.

Charles MEYER, Vice-président exécutif

c.c.: à la Secrétaire générale du PS ; au Secrétaire général de l'UMP, aux présidents des Groupes d'amitié France-Israël de l'Assemblée Nationale et du Sénat et aux agences de presse

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article