La CGT à la botte des bobos, chasse les résistants à la bien pensance.

Publié le 31 Mai 2011

Mon syndicat CGT me convoque… et exige des explications sur Riposte Laïque !

J’ai eu la surprise de recevoir cette lettre recommandée , envoyée par mon syndicat CGT.

Cher adhérent,

De nombreux articles fleurissent dans la presse concernant l’association Riposte Laïque, dans laquelle tu sembles occuper un rôle central et important.

En tant qu’adhérent de notre syndicat, le Collectif de Coordination Multisecteurs (CCM), organe directeur de notre syndicat, souhaite te convoquer pour entendre tes explications qui permettront de clarifier une situation sur laquelle s’interrogent les membres dirigeants du syndicat.

Le CCM te convoque donc à l’occasion de sa prochaine réunion, qui se tiendra le jeudi 9 juin, à 11 heures.

Olivier Blandin, secrétaire général d’Info-Com CGT

Je me suis demandé ce qui avait suscité une telle démarche. Je pense qu’ils ont lu l’article de Libération, qui écrivait que j’avais rallié le Front national, et qu’ils envisageaient, dans ce cas, de me virer, comme ils l’ont fait pour Fabien Engelmann. Si c’est le cas, j’espère que le droit de réponse paru dans Libération, et publié par RL, les aura rassurés. De même, je n’ai cru bon d’ironiser sur le fait qu’apparememnt notre journal ne dérange que certains dirigeants syndicaux, et pas la base.

Voilà donc la réponse que j’ai fait parvenir à l’auteur de cette convocation, sans lettre recommandée.

Cher camarade secrétaire général d’Info Com,

Cher Olivier Blandin,

J’ai bien reçu ta lettre recommandée, datée du 18 mai 2011, me « convoquant » à la prochaine réunion du Collectif de Coordination Multisecteur (CCM) qui serait donc l’organe directeur de notre syndicat. Je ne te cache pas ma surprise devant une telle démarche, appuyée de surcroît par une lettre recommandée. Serais-tu, avec la direction du syndicat, dans une démarche procédurière, voire disciplinaire, à mon encontre ?

Je traduis, à lire ta lettre, que des membres dirigeants de notre syndicat auraient des « explications » à me demander, suite à nombre d’articles qui auraient fleuri dans la presse concernant Riposte Laïque. Pourquoi faire semblant de ne pas savoir que je suis le fondateur et le rédacteur en chef de ce journal en ligne défendant les principes laïques, et refusant l’islamisation de notre pays ? Pourquoi me demander des explications sur des articles parus dans la presse ? Quel rapport tout cela a-t-il avec mon appartenance syndicale ? Quel mandat des dirigeants syndicaux ont-ils pour convoquer un mandant, et lui demander ainsi des comptes sur des activités totalement étrangères à celles de l’organisation syndicale, qui plus est en le sommant de se justifier à propos d’articles qui ne seraient même pas de son fait ? Certains seraient-ils nostalgiques des grandes heures des purges staliniennes, qui ne firent pas honneur à l’histoire de la CGT ?

Quant au fond, tu n’es pas sans savoir que le fait d’être syndiqué n’empêche aucun adhérent d’avoir les activités, associatives, politiques ou autres, de son choix, en dehors de l’organisation syndicale. C’est l’esprit de la Charte d’Amiens, rédigée en 1906, auquel ne je doute pas que tu adhères, mais c’est aussi un principe fondamental de la liberté de chaque syndiqué que, je l’espère, tu ne contestes pas.

Si tes camarades et toi êtes intéressés par le site Riposte Laïque, les descendants des aristocrates de la classe ouvrière que vous êtes, les typographes, peuvent aller sur notre site, lire mes écrits, ceux des autres rédacteurs, et écouter mes interviews. J’ai toujours été disponible pour échanger amicalement avec quiconque souhaite approfondir le débat que notre site a impulsé et je le demeure.

Mais je ne répondrai pas à cette convocation du 9 juin, ni à aucune autre invitation inquisitrice de ce genre. J’ai passé l’âge de cautionner les procès de Moscou, et d’avoir à me justifier devant un tribunal du peuple, comme ta lettre m’y somme. J’ai beaucoup mieux à faire, et je ne doute pas que toi et les dirigeants de notre syndicat aussi, notamment dans une période où la crise de la presse écrite frappe de plein fouet les salariés de ce secteur, et notamment ceux de la Tribune, journal où j’ai exercé de longues années les responsabilités syndicales que tu connais.

Je te souhaite donc, ainsi qu’à la direction de notre organisation syndicale, une bonne réunion le 9 juin prochain, et de nombreuses luttes victorieuses.

Salutations syndicalistes,

Pierre Cassen

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Nancy VERDIER 31/05/2011 12:10



Bravo Pierre Cassen. Bien envoyé. Effectivement, on a l'impression de revenir aux heures sombres du stalinisme....made in France. Ils ne se rendent pas compte ces gens de la CGT, qu'à force
d'être inféodés au pouvoir, ils ont perdu tout esprit critique.  Mais la question est qu'ils ne voient pas où est le danger. La défense de la liberté d'expression et de la Laïcité n'est pas
leur problème ?? Que défendent-ils désormais ????