La Charia ou les Chars? La manipulation se poursuit en Syrie! A qui profite le crime d'Houla. Par Gérard Brazon

Publié le 1 Juin 2012

GérardLire entre les lignes l'article du Monde qui dénonce les risques d'une guerre civile en Syrie et rappelle le massacre de Houla. Un massacre dont Damas refuse d'endosser la responsabilité. Une phrase peut nous éclairer. Les résultats préliminaires de l'enquête officielle syrienne ont mis en cause des "groupes armés" qui "ont tué des familles pacifiques" à Houla ayant "refusé de se soulever contre l'Etat".

Au fond, pourquoi Damas qui est sous le feu de l'actualité commettrait un tel massacre d'enfants? Afin d'être encore plus déconsidéré? Dans ce cas de figure, la question est: à qui profite le crime? Certainement pas à Damas.

Sans revenir à la chute de Ceaucescu en Roumanie ou des "massacres" furent dénoncés alors même que ce fut un montage journalistique pour provoquer un choc émotionnel et abattre le régime de ce dictateur communiste. On peut tout de même se poser la question de l'intox et de l'utilisation de cette fameuse technique de manipulation des masses. Je reste pantois devant des journalistes qui semblent n'avoir rien appris.

- Souvenons-nous de la façon dont le Hamas se protégeait dans les hôpitaux. En mettant les femmes, les enfants et les vieillards, entres eux et les soldats israéliens. Mettant en avant un enfant mort sans que l'on sache vraiment de quelle manière! Pire le montage de l'affaire Al-Dura! 

- Savoir que les européens sont tellement naïfs que cela marche à tous les coups! L'enfant chez nous est sacré. Il faut savoir que pour les religieux, les fanatiques d'Allah, il l'est moins puisqu'ils vont jusqu'à en faire des enfants bombes. 

-Souvenons-nous que la mort d'enfants, de femmes pour les dirigeants islamistes n'a pas d'importance. Eux sont à l'abri et ils subventionnent les familles qui fournissent les enfants. 

- Tous ces résistants qui hurlent "Allah ou Akbar" ne ressemblent en rien à notre imagerie émotionnelle des maquis de la résistance comme certains bobos de gauche et même de droite et autres humanistes à l'eau de rose semblent le faire accroire. 

Le Syrien Bachard Al Assad n'est pas le patron de la WaffenSS ou de la Gestapo. Certes, c'est un dictateur, sans doute féroce, pourquoi pas! Il est de confession alaouite (une minorité religieuse). C'est un dictateur qui règne sans partage mais sur un pays arabe et musulman ou la laïcité et la protection des minorités religieuses existe bel et bien. Il est bien le seul désormais dans la région.

En face ce ne sont pas des "résistants" lambdas mais des "groupes armés" par le Qatar (grand ami de la France sarkozyste) et les frères musulmans (amis des Juppé et consorts) qui rêvent d'un grand califat sans frontière. La "naïveté" des gouvernants occidentaux est patente pensez-vous! Je ne crois pas à cette naïveté! Ils savent bien désormais et au minimum que les dictatures policières qui ont été renversées par "les peuples arabes" ont abouti à des dictatures islamistes. On chercherait à bâtir ce grand califat sunnite que l'on ne s'y prendrait pas autrement!

Cela se terminera mal car le premier ennemi des sunnites ne sont pas les Chrétiens mais les Chiites d'Iran et d'Irak. L'Europe a mis un doigt dans une saloperie d'engrenage qui va faire des dégâts et particulièrement avec une forte minorité musulmane qui vit chez elle et qui forcément, prendra position pour l'un ou pour l'autre. Dans le même temps, l'islamisation de l'Europe se poursuit allègrement avec la complicité des Mélenchon en France et autres traîtres à la Nation et à nos racines Gréco-judéo-chrétiennes!

Gérard Brazon

****

Le Monde

L'ONU a mis en garde contre le risque d'une "guerre civile catastrophique" en Syrie quelques heures avant des manifestations à l'appel de militants anti-régime en hommage aux 48 enfants tués dans le massacre de Houla, dont la responsabilité a été rejetée en bloc par Damas.

Ces manifestations se tiendront après l'expiration vendredi à 11 heures d'un ultimatum fixé par le commandement intérieur de la rébellion au régime pour cesser les hostilités comme préconisé par le plan international de paix de Kofi Annan, resté lettre morte jusque-là et qui suscite des doutes grandissants. Mais la possibilité d'un arrêt des violences semble éloignée, la répression menée par le pouvoir et les combats entre soldats et déserteurs ne connaissant aucun répit avec 44 morts jeudi dans le pays - 30 civils et 14 militaires et déserteurs -, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Face à l'escalade, surtout après le massacre dans la région de Houla le 25 mai dans lequel 108 personnes ont péri au total, les craintes d'une guerre civile généralisée se sont multipliées. Les autorités syriennes ont rejeté en bloc les accusations sur leur possible implication dans le carnage. Les résultats préliminaires de l'enquête officielle syrienne ont mis en cause des"groupes armés" qui "ont tué des familles pacifiques" à Houla ayant "refusé de se soulever contre l'Etat".

Et bien entendu:

Les Etats-Unis ont qualifié de "mensonge flagrant" les conclusions de cette enquête. La Maison Blanche, tout en disant que Barack Obama était "horrifié" par les violences en Syrie, a souligné que Washington ne pouvait pas "mettre fin à toutes les horreurs dans le monde".

Il est vrai que si les Etats-Unis n'avaient pas commencé en Irak, bien des choses auraient été différentes et combien de vie épargnées! Il est certain également que si Barak Hussein Obama faisait pression sur l'Arabie Saoudite,  le Qatar et autres dictatures religieuses, là aussi les choses changeraient!

Il y a vraiment des affirmations qui sont particulièrement scandaleuses! Mais les Européens ont une mémoire de poisson rouge et les dirigeants le savent bien! Postures-Impostures et Manipulations des masses! Pour qui et pourquoi?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

island girl 03/06/2012 00:56


Radio Paris ment ...le ridicule petit  president français a interet à rapatrier les militaires pour faire le ménage à Marseille et dans les "quartiers" ...ce qui se passe en Syrie ,est
l'affaire des syriens..

Marie-claire Muller 01/06/2012 16:40


Oui pour qui et pourquoi l'Irak,la Lybie et maintenant la Syrie sont à feu et à sang??Pourquoi en Afrique noire on assassine des populations entiéres???Pourquoi l'AFP et autres médias trafiquent
ils les images et manipulent ils l'opinion?Pourquoi le Pentagone a t-il avoué  vouloir déstabiliser 7 Pays arabes???Peut être Jupé BHL and cie peuvent ils nous donner des réponses???Des
groupes armés par l'arabie saoudite(en minuscule) sément la morts et la terreur pour accuser l'armée de ces Pays; oui comme dit Gérard, LES AMIS des politicards de droite comme de gauche; ceux là
même qui achétent notre Pays par petits bouts, DE NOTRE FRANCE!!!!j'enrage!!!!!bientôt ce sera notre tour!