La Charte de la Laïcité: posture/imposture et enfumage de Vincent Peillon ! Par Gérard Brazon

Publié le 10 Septembre 2013

Charles Péguy disait à propos des "Pacifistes " Ils ont les mains blanches; ils n'ont pas de mains. Façon élégante de dénoncer ceux qui demandent mais surtout exigent sans être concernés ou ignorants des réalités.

 Gérard BrazonPar Gérard Brazon

Ce sont les mêmes qui mettent leurs enfants dans les écoles privés et vantent les mérites de l'école publique (faut pas exagérer tout de même) ! Les  mêmes qui vont dans les hôpitaux et cliniques privés tout en vantant les mérites des hôpitaux publics. Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais !  Peut-on rappeler que ce sont les mêmes, de droite comme de gauche, qui imposent des retraites ridicules tout en se gardant bien de s'imposer quoi que ce soit en terme de solidarité. Populisme disent ces braves gens lorsque l'on met le doigt sur ces questions.

La définition de la bien pensance française à ce défaut terrible de ne pas vivre la réalité de monsieur tout le monde tout en imposant une vision idéologique. Qu'importe les conséquences.

Sur le dossier de l'islam à l'école, encore une fois les tenants de la socia-lie, comme autrefois celle de la droite gauchisée,  bottent en touche et évitent de mettre le doigt sur une réalité qui nous vient de l'islam.

Vincent Peillon nous pond une "Charte de la Laïcité" !  Fort bien et pourquoi pas ? Il ne sera pas le premier de ces ministres forts en gueule, mais aux petits bras, le souffle court, à gérer cette machine infernale qu'est l'éducation nationale qui n'instruit plus personne de nos jours. Mais pourquoi cette charte ?

Nulle communauté juive, nulle communauté bouddhiste, hindouiste, ni même protestante, ou catholique ne cherche à obtenir des réformes, des attitudes, des comportements, des interdits vestimentaires, alimentaires jusqu'à ces dernières années. Pourquoi la droite comme la gauche bottent-elles en touche en faisant semblant de ne pas penser à l'islam ?

Car la bien pensance feint d'ignorer que ces exigences viennent de l'islam.

Et uniquement de l'islam. Certes, pas de l'ensemble des musulmans français. J'imagine que beaucoup d'entre eux se satisfaisaient de notre école républicaine et laïque aux pauvres résultats. (prés de 20% d'enfants ne maîtrisent pas les bases en 6iéme). Mais la pression se fait de plus en plus importante de la part de certains musulmans en France, ceux de plus en plus nombreux, d'un islam politique, d'un islam conquérant qui veulent adapter ou aménager la République française aux critères de la charia, aux inégalités sexuels. Le foulard n'étant que la partie visible. Désormais, dans les rues, de ma propre ville, il n'est pas rare de rencontrer des familles musulmanes habillées "islamiquement correcte", y compris des petites filles de 7 à 8 ans. On peut, sans se tromper lourdement, penser que ces petites filles ne sont pas éduquées aux valeurs de la République française : égalité des sexes, droits de la femme, liberté de conscience.

Que ces petites filles soient confrontées à une charte ne peut pas leur faire de mal à condition qu'elle soit expliquée régulièrement et que soit souligné les droits de la femme et l'égalité des sexes dans les cours y compris aux petits garçons. Que des profs aient le courage d'imposer aux classes, s'il le faut, les règles de base d'une société citoyenne ou chacun naît libre et égal en droit.

Sauf que je me fais aucune illusion sur l'esprit des enseignants qui n'ont plus rien à voir avec les Hussards de la république d'autrefois. Des profs mal payés dit-on, mais surtout des profs gauchisés pour qui la France est et reste l'ennemi. Pour certains, au quotidien hélas, et peut-être par confort, ils s'affirment honteux d'être français . Pour d'autres, ils n'osent pas affronter leurs collègues de la socia-lie et dans leurs classes, renoncent à aborder clairement les cours sur l'histoire française, affirmer la grandeur de notre nation tout simplement parce que ces classes sont  à majorité peuplées d'enfants issus de l'immigration maghrébine et africaine à qui l'on a enseigné la haine de la France et des français. "Charles Martel a bouté les arabes en 732 !  Yo madame, on n'est revenu en 737". Grand rire dans la classe. La solution à cette déferlante de rire ? On n'arrête d'enseigner Charles Martel. Le prof ferme le livre d'Histoire et enseigne les Empires africains... Ce n'est pas très courageux,  c'est surtout moins risqué.

Je crains fort  que la charte ne sera qu'un papier de plus que les profs, les syndicats d'enseignants  et les recteurs laisseront accrochée aux tableaux sous des amas de notes, jusqu'à l'oubli total. Pas de vague camarades…

Que dire de la réflexion de Dalil Boubakeur qui s'étonne que personne ne lui a demandé son avis ? Ben voyons, et depuis quand faut-il demander l'avis au CFCM ? Où plutôt, quand devra-t-on demander l'avis des instances musulmanes de France au sujet de l'éducation nationale ? Affligeant.

Gérard Brazon (Puteaux-Libre)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 11/09/2013 12:29


Cette charte de la laïcité est de la poudre aux yeux pour nous faire croire que ceux qui nous gouvernent s'inquiètent de l'islamisation de la France, alors qu'ils favorisent cet état de choses, à
commencer par une immigration de masse en provenance des pays musulmans.


Quand on prépare un mauvais coup, on fait tout pour se faire bien voir, en vue de ne pas éveiller les soupçons, c'est bien connu !