La chasse au Zemmour est ouverte ! Par Pierre Cassen

Publié le 16 Octobre 2014

 Pour Bd Voltaire

 

Depuis la sortie du livre « Le Suicide français », d’Éric Zemmour, la meute politico-médiatique est en émoi. Les Français osent acheter massivement un livre« nauséeux et réactionnaire ».

Wikimedia   Que faire ? Le MRAP, sans doute nostalgique de la période du stalinisme triomphant, a saisi le CSA, demandant que l’auteur soit interdit d’antenne, rien de moins. Il a oublié de demander au préfet de l’Hérault la suspension immédiate du maire de Béziers, qui a osé inviter dans sa ville, ce jeudi 16 octobre, avec affiches à l’appui, l’auteur du l’ouvrage séditieux. Mais en attendant ? Boycotter le journaliste du Figaro ? Impossible, il est trop connu et il fait du chiffre. Alors, l’inviter, mais pour mieux le salir et le discréditer ? Manque de chance, l’animal est solide, et ne vient pas sur les plateaux en victime expiatoire.

Que cela soit la fine équipe Ruquier (même en invitant Cohn-Bendit en renfort), Ruth Elkrief sur RMC, le grand modeste Patrick Cohen sur France 5, cela a été à chaque fois une déroute pour les procureurs, régulièrement mouchés par un homme possédant une grande culture politique et historique.

 

Alors Attali – qui l’avait qualifié de traître à la communauté juive sur BFM TV – est monté au créneau, lors de l’émission de Frédéric Taddeï. Mais son discours apologiste sur le métissage, l’immigration et l’ouverture à l’autre s’est fait également ramasser de première. Avec ses tripes, Éric a parlé de la France, qui n’est pas un club où on rentre ou d’où on sort comme on veut, mais une nation millénaire, et a fait remarquer à son arrogant interlocuteur qu’il était « hors-sol » et ne connaissait que les aéroports et les grands hôtels – formule qui a fait mouche !

 

Restait l’ineffable Bourdin, sur RMC. « Jean-Jacques » a réussi à conclure un entretien sous haute tension en posant une question particulièrement vicieuse, à dix secondes de la fin de l’émission : « Êtes-vous négationniste ? »C’était d’autant plus honteux que Zemmour venait de dire que 25 % de la population juive avaient été exterminés par les nazis, en France, contre 100 % aux Pays-Bas. Mais assimiler ce journaliste à abattre à Faurisson, cela ne peut pas faire de mal !

 

Faute de pouvoir coincer en direct un interlocuteur qui se défend trop bien, il a donc été décidé de torpiller son livre, en multipliant articles à charge et reportages malveillants. Le Monde a commencé, dans la rubrique « Décodeurs », en publiant trois articles, rien de moins. Résumé de l’argumentation : contrairement à ce que dit Zemmour, il n’y a pas davantage d’immigrés et d’étrangers en France en 2014 qu’en 1982. Explication de l’entourloupe : on ne compte pas tous les naturalisés et leurs enfants depuis trente ans et on n’évoque pas les conséquences du regroupement familial.

 

France 2 et le journal de 20 heures ne pouvaient pas ne pas ajouter leur pierre à l’édifice. Ce fut fait, ce lundi, où Pujadas proposa, durant 2 minutes et 48 secondes, un reportage uniquement à charge, fait de coupures visant à ridiculiser les chiffres sur l’immigration donnés par l’auteur du « Suicide français ». On eut ainsi droit, devant des millions de Français, aux propos d’un éminent spécialiste de l’INSEE, Fabrice Lenglart, certifiant qu’il n’y avait, en France, que 3,7 millions d’étrangers, bien loin des 12 millions qu’avait osé évoquer le journaliste du Figaro ! Circulez donc, il n’y a plus rien à voir, l’immigration a baissé depuis 1982, et Zemmour est un imposteur !

C’est sûr que raconter, dans un journal de 20 heures, qu’il n’y a qu’à peine 6 % d’étrangers en France, cela va parler à tous ceux qui prennent le métro à Paris et qui vivent dans des villes où le multiculturalisme, l’islam et l’immigration de masse font le bonheur quotidien de nos compatriotes.

Après un tel reportage, nul doute qu’Éric Zemmour n’a pas besoin d’attachés de presse pour continuer à voir les commandes de son livre s’envoler…

D'ailleurs il suffit de regarder autour de soi, prendre les transports en commun à Paris et sa banlieue, d'aller dans les magazins et autres supermarchés, de voir des "croyants" faire leurs prières dans les rues de Paris pour constater que tous ces endroits ne sont occupés que par des fanchouillards avinés, portant la baguette de pain et le béret ou le fichu sur la tête. Rien que sur la ligne 2 du métro de Paris, à partir de la Place de Clichy, j'étais l'un des rares blancs de souche européenne à voyager. Je me suis même vu invité à sortir si je n'étais pas content par un "musicien-chanteur" arabe qui faisait la manche. En tant que Français, ma langue n'est plus parlée à la gare de Saint Denis et bientôt à la Défense dans le 92. Etranger chez soi. La bien pensance se fout de nous... (Ndlr Gérard Brazon)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

mare-plume 16/10/2014 14:20


Ben oui, c'est çà la France aujourd'hui! Et pourtant il y a phlétore de candidats à la barre pour devenir "Président", vous entendez? Ils, entendez ceux qui ont déjà eu les manettes pour
gouverner a France telle qu'elle est devenue aujourd'hui... ils en redemandent, les odieux personnages avides de leurs avantages pécuniaires et honorifiques, jetons-les à la poubelle, ces sales
gens qui ont troussé la France et l'ont deshonorée, avilie, sopliée, sans jamais avoir eu un seul dessein de splendeur pour notre pays si riche par son patrimoine et les héros qui l'ont faite
depuis deux millénaires... 

L'EN SAIGNANT 16/10/2014 10:54


Il y a hélàs plus de TRAÎTRES et de SALAUDS comme cette meute de chiens ENRAGÉS en est la preuve, que d'hommes SENSÉS et COURAGEUX comme ZEMMOUR .!