La Chine au bord de la crise démographique

Publié le 2 Novembre 2012

Les experts chinois, ont appelé le gouvernement à abroger d'urgence le programme de limitation des naissances – aujourd’hui les Chinois n’ont le droit qu’à un enfant par famille. Dans le cas contraire, la Chine serait rapidement confrontée au manque de main d'œuvre, au vieillissement de la population et, par conséquent, à la diminution du rythme de la croissance économique

 

Les experts de la fondation China Development Research, connus pour être proches des autorités chinoises, ont appelé le gouvernement à abroger d'urgence le programme de limitation des naissances – aujourd’hui les Chinois n’ont le droit qu’à un enfant par famille. Dans le cas contraire, la Chine serait rapidement confrontée au manque de main d'œuvre, au vieillissement de la population et, par conséquent, à la diminution du rythme de la croissance économique, écrit jeudi le quotidien Kommersant.

L'étude de la fondation devrait être publiée cette semaine. Cependant, la presse a déjà pu prendre connaissance des principales thèses de ce rapport. Les experts suggèrent aux autorités chinoises de changer la politique démographique du pays et de renoncer au programme "Une famille – un enfant".

Cette limitation est toujours en vigueur en Chine, où vit un cinquième de la population mondiale : elle n’a pas été levée depuis 1979. En adoptant ce programme, les autorités craignaient alors que la surpopulation épuise les ressources terrestres, d'eau et d'énergie du pays. Finalement, une loi a été adoptée pour n’autoriser qu’un enfant par famille vivant en ville.

En zone rurale, une famille peut avoir un deuxième enfant à condition que le premier soit une fille. La transgression de la loi entraîne une amende colossale et, si l’on ne peut pas payer, l'avortement est forcé.

Par conséquent, beaucoup de femmes ont été soumises à une stérilisation forcée. Selon les estimations des militants des droits de l'homme, plus de 400 millions d'avortements ont été pratiqués depuis l'entrée en vigueur de cette politique. Pendant cette période, le nombre moyen d'enfants nés d'une femme au cours de sa vie est passé en Chine de 5,8 à 1,8.

Selon la fondation China Development Research, la politique démographique actuelle a entraîné le vieillissement de la population du pays, qui compte 1,34 milliard d'habitants. D'après l'Onu, les ressources de main d'œuvre de la Chine se réduiront de 17% à l’horizon 2050. De ce fait, elle pourrait devoir faire face au déficit de jeunes travailleurs, ce qui provoquerait une diminution du rythme de la croissance économique. D'autant que le déséquilibre entre les sexes a considérablement augmenté durant ces années de limitation des naissances. En apprenant qu'une fille devait naître, beaucoup de familles préféraient avorter - car un garçon a davantage de chances de réussir dans la société chinoise. Pour cette raison, 120 garçons naissent aujourd’hui en Chine pour seulement 100 filles.

La fondation suggère que, dès cette année, les familles de plusieurs provinces puissent avoir deux enfants afin d'éviter que la situation s'aggrave. Selon les experts, il est nécessaire de répandre cette pratique partout en Chine d’ici 2015. Et dans cinq ans, toutes les restrictions sur les naissances devront être levées.

Les experts indépendants accordent beaucoup d'importance au rapport de China Development Research. Cette fondation se trouve près du Conseil des affaires de l'État de la République populaire de Chine et, pour cette raison, ses recommandations sont presque toujours prises en compte par les dirigeants politiques du pays. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

sentinelle 03/11/2012 11:17


Si la France avait payé un salaire aux femmes qui désirait restée à la maison pour élevé leur enfants, beaucoup n'aurait jamais été travailler en usine, les enfants auraient été plus heureux, et
ont auraient pas confié le repeuplement de la france à des étrangers qui nous coutent mille fois plus cher.


Il ne suffit pas d'avoir le pouvoir, encore faut'il avoir la sagesse et l'intelligence pour l'exercer.