La députée PS Karine Berger prévoit une dissolution.

Publié le 18 Juin 2014

La législature ira-t-elle jusqu'à son terme, en 2017? Non, estime la députée socialiste Karine Berger. Dans une interview au Dauphiné Libéré publiée mardi, l'élue, qui est aussi secrétaire nationale du PS chargée de l'économie, livre son analyse: «L'Assemblée nationale actuelle ne sera pas maintenue jusqu'en 2017.»

Le Figaro

Tout aussi catégorique, la députée des Hautes-Alpes note que «le président peut dissoudre à tout moment.»

La dissolution de l'Assemblée nationale a été plusieurs fois évoquée lors des élections municipales puis européennes. Le Front national avait exigé de nouvelles élections législatives après sa victoire le 25 mai dernier. Le sénateur socialiste François Patriat disait craindre un tel scénario. «Il n'y a plus de communistes au pouvoir, le Parti de gauche ne vote pas le budget, les écologistes ne sont plus au pouvoir. Alors si le Parti socialiste lui-même est capable de se diviser, de ne pas soutenir le gouvernement, alors là on va aller demain vers une dissolution. Je le crains», affirmait-il à La chaîne parlementaire en avril dernier.

En novembre 2013, un sondage Opinionway pour Le Figaro soulignait que les Français attendaient davantage une dissolution qu'un remaniement ministériel.


Berger regrette de ne pas avoir été candidate aux municipales

Karine Berger n'est pas tendre avec le candidat PS aux dernières élections municipales de Gap, Bernard Jaussaud. Ce dernier n'a pas été élu, au profit du candidat UMP Roger Didier. Commentaire de la députée: «Je commence à vraiment regretter de ne pas avoir tenté de remporter la mairie de Gap (...) Je regrette un peu de ne pas avoir mené le combat personnellement.» Aurait-elle fait un meilleur score? «Je ne sais pas, peut être pas. J'ai donné beaucoup mais j'aurais pu donner encore plus en étant tête de liste», explique celle qui a déjà été épinglée pour une interview jugée prétentieuse.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

lombard 25/07/2014 18:18


bonjoue 


je crois qu il ne faut plus rester sur des strategies ,avant ou apres 2017 la crise sera encore la .il faut bloquer les nouvelles proccedures d'immigration de masse qui se mettent maintenant en
place  imposée par bruxelles et bloquer l'europe destructrice de nos sociétés !je suis persuadé que d'autres pays européens fondateurs nous suiverons ,reprendrons leur autonomie financiere
!l'euro n'a servit que l'allemagne et quelques pays nordiques et encore ,par contre l'amerique economique sera bloquée et ne pourra plus imposer la destruction de ce qu il reste de nos usines et
economie agricole ....nous repartirons a notre ritme avec notre monnaie devaluable et renverrons au bled toute la chianlie d'assistés.....et ne me ditent pas que ceux sont des français DEHORS

Pivoine 18/06/2014 18:08


Si de nouvelles législatives avaient lieu, je déconseille à Marine de présenter des candidats. Au cas où beaucoup d'entre eux seraient élus, les socialauds, que ce soit dans l'opposition ou d'une
manière plus occulte, feront tout pour géner et discréditer leur travail, et saper ainsi leurs capacités pour 2017. Laissons l'UMP remporter ces élections, comme ça, elle se grillera elle aussi !

mika 18/06/2014 17:38


Karine Berger :
François Hollande et Roosevelt


https://www.youtube.com/watch?v=hUaWL3FRzMc