La double nationalité heurte la majorité des Français - par Marine Le Pen

Publié le 17 Juillet 2011

Interview du journal Le Monde

 

Nous vivons dans un étrange pays, à une étrange période, où les élites semblent avoir perdu le goût et l'envie du débat, lui préférant l'anathème.Que l'on soit en désaccord avec mon projet de suppression de la double nationalité est un droit le plus absolu. Chacun a ses arguments et la discussion est non seulement permise, mais même souhaitable, car toujours enrichissante.

Au lieu de cela, l'article de Maurice T. Maschino aborde d'emblée le débat de la binationalité sous l'angle de l'anathème. Signe d'un "patriotisme sectaire étriqué","raciste", et même "stupide", la suppression de la double nationalité serait jugée coupable au tribunal de la morale avant même d'avoir pu être débattue.

Je refuse cette conception du débat public, qui nie aussi bien les principes démocratiques que les valeurs de notre République.

La responsable politique que je suis estime que tout mérite d'être discuté en démocratie, qu'il n'y a pas de dogmes, et que jamais rien n'est acquis. L'habitude qu'ont prise certains de refuser des débats par dogmatisme m'est insupportable, comme elle l'est pour l'immense majorité de nos compatriotes, désireux de voir le débat public restauré et la démocratie vivre pleinement.

- S'alarmer devant les prières de rue et réclamer l'application stricte de la laïcité ? Inconvenant ! 

- Discuter de la viabilité de la monnaie unique alors que la zone euro est en train de s'écrouler comme un château de cartes ? Absurde ! 

- Douter de l'efficacité du libre-échange totale et lui préférer un protectionnisme raisonné ? Idiot ! 

- Ouvrir le débat sur la double nationalité ? Raciste, et stupide !

Au risque de déplaire au pouvoir, vautré dans une idéologie dépassée, je continuerai de mettre au centre du débat les sujets qui me paraissent essentiels pour l'avenir de la France. Certains doivent comprendre que la double nationalité heurte un nombre croissant de Français, qui la perçoivent comme une menace pour la cohésion républicaine. A ce titre, on doit en discuter.

Ces soirs de match où des milliers de jeunes Franco-Algériens brandissaient dans nos villes le drapeau de l'Algérie, allant jusqu'à brûler notre drapeau national pour le remplacer par un autre, ont choqué avec raison les Français.

Il est aussi évident qu'on s'assimile plus facilement à une nation lorsqu'on fait l'effort de renoncer à la nationalité de sa première patrie. C'est une décision difficile, bien sûr, incompréhensible peut-être pour les élites mondialiséees, mais c'est surtout un acte magnifique, qui laisse envisager une parfaite assimilation à la nation française. Je crois que la situation dans certaines de nos villes est trop grave pour qu'on puisse se permettre, par dogmatisme, de refuser  d'envisager cette solution de bon sens.

J'ajoute que le renoncement à une première nationalité ne signifie nullement l'abandon de la culture familiale. J'appelle tous les Français, toutes tendances politiques confondues, à continuer de nourrir le débat sur la double nationalité. Je leur demande aussi de refuser les diktats de la bien-pensance dès que certaines questions qui touchent aux intérêts des puissantes sont abordées : nous continuerons ensemble de parler des vrais sujets, dans tous les domaines. Que cela plaise ou pas en haut lieu.

Marine Le Pen

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

pascalou 18/07/2011 16:35



Pour Isabelle,


UNE INFOS FRAICHE de ce matin, Janvier 2011 7000 adhérents Juin 2011 40.000 adhérents si cela peut répondre a ta question du nombre de gens qui l'entende voila qui en dit long......


A savoir que l'objectif pour fin 2011 et de 100.000 adhérents donc les amis a vos bulletins d'adhéssions!!!


Et oui c'est vrai elle est percutante, j'ai eu l'occasion de l'écouté lors d'une conférence de presse, je vous promez elle m'en a donner la chair de poule !!! ont aurait dit le Général


 



isabelle 18/07/2011 07:00



Décidément, Mme Le Pen me convainc de plus en plus : sobre dans ses propos, mesurée mais percutante.


Pas d'effets de manches, pas de verbiage, pas de cirque médiatique.


Droit au but.


Puisse-t-elle en convaincre de plus en plus ...



henri 17/07/2011 15:23



Loly:


la lettre n'est pas de moi , (je l'avais trouvée à propos) de plus elle est malheureusement incomplète...


elle est de : Un patriote outré et indigné


 JD CATON



Loly 17/07/2011 15:00



Je répète ce que j'ai déjà dit sur ce blog, bi-nationalité lorsque que l'on prétend représenter un pays = antinomie, tout comme ceux qui représentent un parti politique avec des fonctions au sein
d'un conseil municipal ou autre avec un casier judiciaire non vierge (ex : Ali Soumaré) et bien d'autres de tous bords.


Bravo Henri pour votre lettre!



henri 17/07/2011 10:28



Bonjour,


Sans aller chercher bien loin dans le temps,il suffit d'écouter les réactions d'une "pastèque". 


je me fais un plaisir d'essayer de caser une lettre ouverte ,suivie d'un com qui m'a été censuré par des ...c*:


Lettre ouverte à Madame  Eva Joly .


Aux soins de la Fédération


Des Verts d’Ile de France


            5
d’Arcueil


         75014 PARIS




Madame, 



On est pas Français par le simple fait qu’on vit en France ! Peu importe le temps qu’on y passe. Plus  significatif est ce qu’on y vit et pourquoi on y vit.



Etre Français chère Madame c’est bien autre chose. Cela suppose que l’on est imprégné de l’histoire de la France et, qu’on en a intégré
toute la dimension, avec le plus profond respect pour ceux qui lui ont tout sacrifié souvent  jusqu’à leur existence, nous permettant ainsi de rester
nous-mêmes  de garder nos spécificités et de développer notre génie. 



Cela suppose qu’une éducation soignée et approfondie nous a pénétré jusqu’aux fibres de notre être de la culture et, de la pensée
française, de l’amour de la patrie du patrimoine historique, culturel, de notre pays.



Cela suppose qu’on est, pour cet ensemble de raisons attaché à ses traditions qui ne doivent pas êtres abordées comme de vulgaires
manifestations de places publiques vidées de toute signification profonde



En vous exprimant comme vous l’avez fait vous avez magistralement démontré,  outre votre
inculture, que vous n’êtes pas française. Vous ne l’êtes à l’évidence ni de cœur ni d’esprit, ni de culture. Lorsque vous dites que vous savez ce vous devez à l’armée, ces mots sonnent faux et
n’ont pas la moindre signification. Ils n’ont pour but que d’atténuer l’obscénité de vos propos totalement inacceptables pour  tous patriotes, dignes
de ce terme.



Alors qu’actuellement ces soldats meurent au combat pour des inconscients de votre espèce, votre vulgarité de cœur, voudrait que leur
soient refusés le légitime hommage et la reconnaissance de la nation. C’est cracher sur leurs tombes !



D’autres aspects constituent l’identité française, qui contrairement à ce que professent certains de vos complices, est bien autre chose
que des documents administratifs vidés de tout attachement. La France n’est pas l’auberge espagnole ou chacun peut s’installer et œuvrer à son gré, fusse contre les intérêts nationaux et contre
les Français.



La double nationalité est une grave erreur de notre code de la nationalité. Cependant, ce que les textes imposent n’enferme, ni ne
façonne définitivement les esprits riches d’un passé de nombreux siècles d’efforts, de luttes et de créations géniales auxquels ils sont attachés et qui motivent et justifient leur reconnaissance
à ceux qui l’ont construit parfois dans le sang.



Tout cela n’a pour vous aucune signification et vous ne pouvez en être digne.



Votre Français lourdement marqué d’un accent suédois et vos options politiques dangereuses ne font certainement pas de vous une Française
évidente. En cinquante années vous n’avez guère fait d’efforts pour acquérir un accent français digne de ce nom. Cela dénote votre état d’esprit. Vos relations politiques liées à des forces
étrangères qui financent la déstabilisation de notre pays, n’allègent pas l’ambiguïté de vos positions politiques dont le moins que l’on puisse dire, est qu’elles constituent une lourde
hypothèque pour l’avenir de la nation.



Que faites vous vraiment en France madame Joly ?  Quels sont vos véritables objectifs
qui paraissent à l’évidence bien éloignés des intérêts de la nation ? 



Francis CLAUDE 17/07/2011 09:28



quand je pense que certains doutent que MLP ai un programe pour la France si elle est élue sur chacunes de ses interventions elle nous en dévoile un peu.


en ce qui concerne la double nationalité c'est un non sens , comme je l'ai déja écris ici ma femme est d'origine étrangére et nous avons entamé les processus de naturalisation pour elle , mais
cela lui implique dans son pays d'origine de perdre sa nationalité d'origine ce qui est logique a mon sens.Jai connu dans ma carriére des individus qui avaien 4,5 nationalités(enfin passeports
différents ce qui en soi n'est pas une preuve de nationalité)



raymond 17/07/2011 09:00



bonjour Gerard ,meme si l'on approuve pas toutes les idees de Marine,il faut reconnaitre qu'Elle est pleine de bon sens,retablir le referendum sous conditions bien sur que nos dirigeants ne le
foulent pas aux pieds  comme ils le font depuis le General.Habiter un pays et l'aimer et meme pouvoir mourir pour lui,avoir la fierte d'etre Francais,croyez vous que nos politicards presque
tous vereux font ce qu'il faut pour que le peuple retrouve ces valeurs la.Le karcher ,il aurait peut etre fallu le passer au parlement ,au senat ,a l'assemblee nationale ,enfin partout ou en
haut il y a corruption,traitrises a sa nation, a son peuple,afin que le bon exemple vienne de tout en haut.