La faillite de l'état français avérée par des "ténors" du PS...!!!

Publié le 29 Janvier 2013

Michel Sapin : « Un Etat totalement en faillite » ; Michel Rocard : « Dire la vérité aux Français (...) et travailler plus longtemps »

La dette publique de la France dépasse désormais les 1 800 milliards d'euros... Faillite, vous avez dit faillite ?!cc/Flickr/Parti socialiste

C'est le week-end des phrases choc. François Hollande serait à la tête d’un « Etat totalement en faillite », d’après le ministre du Travail, Michel Sapin, hier sur Radio J. Cela rappelle une autre phrase du même genre, prononcée par François Fillon, alors Premier ministre, au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, avant de se faire taper sur les doigts pour avoir dit une vérité qui dérange. Michel Sapin a beau avoir précisé en fin de journée qu’il ironisait justement sur la formule fillonniste et qu’il ne considérait pas la France comme étant à deux doigts de la banqueroute, il semblait tout de même convaincu, à la radio, que les caisses étaient bel et bien vides. « C'est la raison pour laquelle, disait-il, il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif de la diminution des déficits, c'est fondamental pour le financement de notre économie et la création d'emplois ».

L’autre formule choc du week-end est venue cette fois d’un vieux briscard de la politique. Brisant le tabou de la retraite a 60 ans, pourtant rétablie par le nouveau gouvernement socialiste dès son arrivée au pouvoir, l’ancien premier ministre... socialiste, Michel Rocard, a lui aussi jeté un énorme pavé dans la mare « La France est le seul pays développé qui a fixé un âge de droit au départ à la retraite », a-t-il déclaré hier dans le Journal du Dimanche, avant de préconiser un passage à 65 ans pour l'âge légal de la retraite. « Le vrai calcul se fonde sur la durée de cotisations, pas sur un droit lié à un âge borné et inutile. En conséquence, on peut aller jusqu'à 65 ans. C'est vivement souhaitable, à tous points de vue ». Oups, de quoi donner des sueurs froides à ses amis socialistes… En réalité, cela fait vingt ans que Michel Rocard, qui fut le premier ministre de François Mitterrand, alerte sur le coût vertigineux du système de retraites français.

Encore un peu et on serait en droit de se demander si les ténors de la gauche ne se sont pas donné le mot ce week-end pour exprimer tout haut ce que l'équipe au pouvoir (mais pas seulement) pense tout bas : les caisses de l’Etat étant (presque) vides, est-il encore possible de permettre aux salariés de prendre leur retraite aussi tôt… ?!

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

Yves IMBERT 29/01/2013 12:58


Mais le SAPIN il ne pense même pas à réduire le coût de l'immigration chiffré par l'institut de géopolitique des populations à 95 milliards par an cf rapport du 16.02.12 (voir les 3 chapitres:
Immigration installée, nouvelle et clandestine)

LA GAULOISE 29/01/2013 12:53


Il y a bien longtemps que les français, enfin ceux qui savent encore se servir de leurs neuronnes, savent que nous sommes en grande faillite!

Segond 29/01/2013 12:46


France en faillite,on savais.


Travailler plus,n'est pas la solution:


-Si il y a du travail supplémentaire faut prendre des chômeurs pour le faire.Car c'est toujours les travailleurs qui se demènent pour que des millions d'individus touchent des
subventions,RSA,Allocations et autres.Mais ce que ces messieurs ne comprènnent pas c'est que l'on ne peut pas demander a 18millions de travailleurs de participer ala vie oisive des 45 millions
d'autres inactifs.Mais ne pas considerer les retraités dans ces calculs car eux ont cttisés toute leur vie.


Supprimer les sangsues de l'état et tout redeviendras normal,mais pas NORMAL;

mika 29/01/2013 11:45



Najat Vallaud-Belkacem - "Nous marchons sur 2
jambes"


Ah bon...ça m'rassure
https://www.youtube.com/watch?v=NN3dZI8iu9A