La femme voilée face aux tribunaux... Préface Gérard Brazon

Publié le 31 Octobre 2013

Gérard Brazon interview3   J'ai une totale incompréhension devant des femmes française de souche qui se convertissent à l'islam. La France pays des droits de l'homme si riche en sacrifice pour défendre les libertés, si attachée à nos valeurs d'égalité, de fraternité a été incapable à travers son école, ses institutions, son enseignement à transmettre à ces écervelées ses propres valeurs. 

Je veux bien croire que toutes les jeunes filles ou femmes comme tous les jeunes hommes d'ailleurs soyons tous passé par des phases de révoltes envers nos parents, nos familles, les institutions et que cela s'est traduit par des engagements contraires aux discours de l'entourage: petits bourgeois nantis s'engageant à l'extrême gauche, ou jeunes apprentis, ouvriers en rébellion contre le patronat, mais que des jeunes filles acceptent la soumission, l'abandon de leur liberté de citoyenne, l'acceptation de n'être qu'un "champ de labour" pour les hommes suivant le Coran, me sidère.

J'ai toujours en mémoire ces femmes de combat qui allèrent jusqu'à l'échafaud pour défendre l'égalité des sexes. Je les respecte, les admire. Ces converties sont une honte, une insulte à ces femmes.

Elles auraient sans doute mieux fait d'aller voir un psychologue pour dépasser leur crise d'adolescentes attardées. En clair, je n'ai aucune compassion pour ces femmes voilées et je me fiche totalement de ce qui peut leur arriver. Je préfère et de loin, la femme musulmane consciente de la chance de vivre dans un pays de liberté et qui ne succombent pas à l'autorité de macho religieux débiles de dieu.

 

Gérard Brazon

 

Le procès de Cassandra Belin s'ouvre mercredi à Versailles. La jeune femme hésite à se rendre devant les juges, ainsi qu'à retirer son voile.

Le procès de la jeune femme voilée, dont le contrôle d'identité agité le 18 juillet à Trappes (Yvelines) avait déclenché plusieurs nuits d'émeutes, doit s'ouvrir mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Versailles, dans un climat qui s'annonce déjà tendu. Cassandra Belin, 20 ans, doit répondre du port d'une tenue dissimulant son visage, ce qu'interdit une loi de 2011, et de présomptions d'outrage à l'encontre de trois policiers. Mais sa présence n'est pas assurée. «Enlèvera-t-elle son voile? Je ne sais pas, mais j'aimerais qu'elle soit là», défend par avance son avocat, Philippe Bataille. Par précaution, elle a signé à son défenseur une lettre de représentation permettant de poursuivre l'audience sans elle, au cas où… L'avocat assure toutefois que sa cliente «est prête à montrer son visage dans certaines circonstances».

Les insultes dont est accusée la jeune femme ont déjà été décrites lors duprocès de son mari, Michael, en septembre. Entre autres, les policiers plaignants avaient cité à l'audience des phrases telles que «Allah va t'exterminer!» Me de Montbrial, qui défend les fonctionnaires, avait mis en garde contre le refus affiché par le couple d'appliquer la loi «pour des motifs religieux». «Tolérer cela, plaidait-il, c'est ouvrir la voie à un éclatement de la société, au communautarisme et à la violence.»

Insultes à caractère religieux

Cassandra Belin nie avoir proféré des insultes à caractère religieux, mais elle reconnaît un «ferme ta gueule». Reste à savoir si le procès va bien se tenir, car Me Bataille compte déposer une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) pour demander rien moins que l'examen par le Conseil constitutionnel de la loi de 2011 sur le voile intégral, avant même l'ouverture des débats. «La loi a été examinée par le Conseil constitutionnel avant son entrée en vigueur, donc sans l'épreuve des faits. Or il y a eu cinq circulaires d'application, ce qui veut dire que son application n'est pas évidente», note l'avocat, qui reproche à cette loi de n'avoir pas de «portée générale». «On sait bien qu'elle vise principalement les musulmans, argumente-t-il. D'un autre côté, je ne suis pas convaincu que le port du voile porte atteinte à l'ordre public.»

Le contrôle d’une dame voilée avait dérapé à Marseille : peine confirmée

Parce qu’elle est sûre de son fait, de ses dires, de l’attitude qu’elle dit irrespectueuse du duo de policiers qui avaient contrôlé son identité, dans la nuit du 25 au 26 juillet 2012 près d’une mosquée sur le boulevard National (3e arr.), Marie-Louise Suisse, une jeune femme convertie à l’Islam de 19 ans, va se pourvoir en cassation. Hier, la cour d’appel d’Aix a confirmé la peine dont elle avait écopé en première instance : six mois de prison dont quatre avec sursis pour avoir mordu au poignet une policière alors que le contrôle avait mal tourné.

"Elle veut aller au bout de son combat" assure son avocat, Me Mihih, qui ne mâche pas ses mots : "Cette confirmation des juges n’a pas de sens et ne fera que renforcer l’islamophobie dans ce pays. Ma cliente n’a jamais nié la morsure mais elle s’est seulement défendue parce que la policière l’a attrapée par-derrière et a placé son avant-bras devant sa bouche pour l’entraver."

 

Cette nuit-là, les policiers avaient demandé à cette jeune femme intégralement voilée de décliner son identité en application de la loi d’octobre 2010 qui prévoit l’interdiction du port intégral du voile dans l’espace public, rues comprises. Rapidement, un attroupement d’une cinquantaine de personnes s’était formé autour des agents qui avaient été contraints d’appeler du renfort.

Faits Divers - Justice - Actualités - Le contrôle d’une dame voilée avait dérapé à Marseille : peine confirmée

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

lombard 04/11/2013 18:11


bonjour


il est évident que les provocations extremistes musulmanes sont de plus en plus fréquentes ,je le constate tous les jours a evreux ou les foulards nombreux devraient etre aussi interdit ! pour
moi ces costumes ne sont que des tenues de combats que l'on nous impose visuellement afin de subire en permanence leur stratégie de conquete  !! nous sommes déja au quotidient des
dhimmis  !! reveillez vous peuple de france ,vous devenez esclaves par doses homéopatiques.....

FRAHENJAC 01/11/2013 20:44


Ce sont des masochistes...ce n´est pas possible autrement !

marco 01/11/2013 09:36


Que ces sots et sottes gens qui se voile en profite car la plaisanterie ne durera que le temps du quinquennat,après gare a la tôle et pourquoi ne pas prendre des mesures d'exil face a ces idiots
inutiles ??

Marie-claire Muller 31/10/2013 18:20


Cette idéologie liberticide et mortifére rend fou tous ceux qui l'embrassent!! ces femmes sont fragiles et croient à ce que disent ces menteurs barbus et rusés .Elles sont "employées" comme
appâts(comme à la chasse) pour donner l'occasion et l'excuse à une meute de fanatisés "de se faire" les fds et les policiers qui osent se rebiffer!!PAUVRE PAYS!!!







Jean Raspail : « Notre civilisation est en train de disparaître »



31/10/2013 – 14h00
(Novopress/Bulletin de réinformation) – « Notre civilisation est en train de disparaître ». C’est le constat que fait l’écrivain Jean Raspail devant la déferlante migratoire et
l’impuissance consentie du pouvoir à juguler le problème, dans un entretien accordé à Valeurs actuelles.


L’auteur du Camp
des saints, roman prophétique publié il y a 40 ans et dans lequel il décrivait la submersion de l’Europe par la multitude des migrants du tiers-monde, pointe notamment trois
aspects. La composante émotionnelle, exploitée à fond par les médias complices du pouvoir, et liée au sort parfois dramatique des clandestins qui affluent en masse vers l’Europe. Ensuite,
l’absence de réelle adhésion des Français de papier à la culture française. Enfin, l’acuité du problème sous l’angle de la croissance démographique puisqu’en 2050, les enfants d’immigrés
seront aussi nombreux que ceux des Français de souche.


Mais l’écrivain garde une lueur d’espoir. Il voit une issue « qui suppose que l’on s’assoit quelque temps sur ces « idées chrétiennes devenues folles » sur ces
droits de l’homme dévoyés, et que l’on prenne les mesures d’éloignement collectif et sans appel indispensables pour éviter la dissolution du pays dans un métissage général. »


Crédit photo : Ayack via Wikimédia (cc)



Publié le 31 octobre 2013 - Modifié le 31 octobre 2013





Catégories : France



marie-plume 31/10/2013 18:14


Allez dans leur pays d'origine, et mettez-vous gambettes en l'air sous des mini-jupes: vous verrez alors si l'on vous autorise à discuter et à mordre un officier de police! En France ces femmes
voilées veulent défier les lois de la République française, et mettre à bas nos institutions, ni plus, ni moins! Ne nous voilons pas la face, pour l'amour du ciel! Si ces femmes ne respectent pas
les lois de la France qu'elle soient sanctionnées un point c'est tout! Dehors!

Mascara83 31/10/2013 17:16


Navrée de déclarer Gérard, et j'en prends l'entière responsabilite de dire que: ces femmes d'origine Française de souche, qui se voilentcomme "Belphégor", adoptent la religion musulmane, ne
respectent plus la loi de notre si beau et grand pays LA FRANCE, ont, à mon sens, un gros problème sur le plan psy...ou alors, elles sont surtout bonnes à faire "la fatma et des enfants" qui
auront x prob. à l'école et ailleurs... malgré, ttes les assistantes sociales , psychologues, enseignants spécialisés et juges "kools" mis à leur disposition avec les deniers des vaches à lait
que ns sommes!