La fiesta pour le départ de l’ambassadeur du Qatar avec hélas Valls et Enrico Macias au chant. par Gérard Brazon

Publié le 14 Novembre 2013

Gérard Brazon3 La tragédie des réfugiés pied noirs est toujours vivante dans les coeurs. Des cimetières n'existent plus. Des tombes ont été saccagés. Ce ne sont pas des français de souche qui en sont les responsables.

Un homme comme Enrico Macias sait la part de l'islam dans cette deuxième mort. Il sait que l'islam est profondément antisémite. Il sait que le Qatar est à la tête de cette volonté de conquête des terres Judéo-Chrétiennes d'aujourd'hui. Il sait comment l'islam traite les juifs et les chrétiens sans parler des "mécréants". La vieillesse n'excuse pas tout.

Alors c'est avec une profonde incompréhension que je le vois dire en chantant ses adieux à un ambassadeur du Qatar, "ce grand pays démocrate", qui respecte si bien les droits de l’homme, ne finance pas les terroristes et pratique encore l'esclavage sur ses terres. Ils étaient tous là, à commencer par Valls qui donne des leçons de patriotisme.

Gérard Brazon


 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

DURADUPIF 15/11/2013 23:00


Qu'est-ce qu'il fait là ? Il faut que quelqu'un batelle la foire (encore un). Pitoyable !

mika 14/11/2013 19:19


Pathétique !

marie-plume 14/11/2013 18:26


Oui, bien décevant ce garçon! Et que dire de notre minable monsieur"inacceptable"? C'est la lie...Fasse Dieu que nous sortions très vite de cet imbroglio et ce pataquès nationaux!