La Fondation iFRAP publie une étude sur le budget de l’Assemblée nationale

Publié le 15 Juin 2012

La Fondation iFRAP publie une étude sur le budget de l'Assemblée nationale

Lorsque l'on interroge un député sur ses revenus, invariablement, sur RMC entre autres et dans l'émission les Grandes Gueules, ils déclarent 5800€. Certains audacieux allant jusqu'à 6000€?
Bien entendu, aucun des journalistes ne relèvent le bémol, le petit mensonge, le non-dit. Que ce soit les politiques qui mentent et les journalistes qui se taisent, les français voient bien l'enfumage de ces deux catégories.  
Bien sûr qu'un député ne se contente pas de percevoir 6000€. Vous allez, sur cet article du Point suivant, connaître les astuces. On apprendra dans l'étude à paraître, que le personnel de l'Assemblée se gave également.
Un exemple? En cas de séance de nuit, c'est l'ensemble du personnel qui touchent des heures supplémentaires y compris ceux qui sont à la maison et regardent un match de foot! Il est vrai que pour travailler à l'Assemblée, on ne passe pas par la case "Pôle Emploie". Alors si un jour vous entendez votre député se plaindre ou sur une radio déclarer beaucoup moins, ne vous génez pas pour le faire savoir aux personnes en question en lui demandant si il a entendu parler de l'étude de l'iFrap.
Gérard Brazon
****
La Fondation iFRAP dans son étude de juin à paraitre dans la revue Société Civile aborde le sujet du budget de l’Assemblée nationale. Cette étude a été reprise dans Le Point du jeudi 14 juin 2012.

L’étude de l’iFRAP s’est intéressée au fonctionnement budgétaire de l’Assemblée et note l’opacité qui règne sur certaines informations comme la grille de rémunération des fonctionnaires parlementaires et les primes dont ils bénéficient, ou encore le mode d’attribution des subventions au titre de la "réserve" parlementaire aux députés.

Les-deputes-se-gavent-copie-1.jpg

Les-deputes-se-gavent1.jpg


Retrouvez prochainement l’étude de la Fondation iFRAP sur le site et dans le numéro de juin de la revue mensuelle Société Civile.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article