La Française « Lâchitude » ! Par Charles Emmanuel Guérin

Publié le 16 Juillet 2012

Français, si vous ne vous réveillez pas, vous disparaîtrez.

Charles-Emmanuel Guérin.

La France en question…

Si j’en crois François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, etc. être Français, c’est avoir des papiers. Être Français, c’est aussi « être de partout et de nulle part ». Etre Français, c’est « être issu d’un métissage très ancien » ou encore être Français, c’est appartenir à un pays dont « l’identité et l’histoire de France sont un mythe ». Ces candidats-là et leurs soutiens ont fait pèle mêle ces déclarations. Qu’il y a-t-il de pire ? Les déclarations en elles-mêmes, ou alors le fait qu’il y aura suffisamment d’électeurs français pour leur donner du crédit ?

L’identité française ne vaut plus rien. La France est à vendre sur le marché financier.  Son âme, elle, est niée. Ce pays n’existe plus face aux pays qui eux ont une histoire sans cesse valorisée, une identité sans cesse exhibée. La France s’est suicidée. J’en veux à certaines de nos « élites ». Elles, censées nous représenter, n’ont eu de cesse que de nous ignorer. Cette introduction est à l’image de la lassitude des patriotes français, dont je suis.

L’identité française est donc niée, au profit d’un culte du métissage ethnique par principe, ignorant des fondements même de l’histoire et de la pensée française, voire occidentale. Je pensais, bêtement (?) qu’être Français c’était aussi être l’héritier de certaines valeurs partagées sur le territoire français… Reste un flou habilement orchestré et utilisé pour noyer le poisson, pour créer des automatismes et briser la réflexion de fond. Commençons par quelques définitions et analysons-les de manières factuelles et concrètes.

Christianisme, Islamisme et stigmatisation.

Christianisme : Religion fondée sur l’enseignement, la personne et la vie de Jésus-Christ.

Chrétien, ienne : Qui professe la foi en Jésus-Christ. Religion Chrétienne = Christianisme.

Catholicisme : Religion chrétienne dans laquelle le Pape exerce l’autorité en matière de dogme et de morale. Façon dont une personne comprend la doctrine de l’Église romaine.

Catholique : Relatif au catholicisme. Qui professe le catholicisme. Croyant pratiquant.

Islamisme : Religion musulmane. Mouvement politique et religieux prônant l’expansion de l’islam.

Islamiste : Relatif à l’islamisme. Qui est partisan de l’islamisme. Militant islamiste…

Musulman : Qui professe la religion de Mahomet. Musulman = islam. Qui appartient à la communauté islamique.

Et paf ! C’est pas moi qui le dit, c’est le dico’… il va bientôt être réécrit aussi le petit Robert. De cette façon, il y aura la création d’un flou officiel concernant deux islam.

Stigmatiser : Littéraire. Imprimer sur le corps de quelqu'un une marque indélébile à titre de châtiment : Jadis, on stigmatisait au fer rouge les condamnés. Dénoncer, critiquer publiquement quelqu'un ou un acte que l'on juge moralement condamnable ou répréhensible : Stigmatiser les responsables de …

Un flou bien utile…

 

 

Continuons… et illustrons ce flou qui contribue à nous tromper.

Il y a quelques années de cela, lors d’une émission télé à propos du bouclage de certaines rues et quartiers de Paris et de France par des musulmans, dans l’émission «C dans l’air», Yves Calvi recevait le 29 octobre 2009 Hervé le Bras (INED, EHESS) et Gérard François Daniel Lefeuvre (Université Paris VIII).

Ce dernier y déclarait : «Venez le Vendredi rue Myrha, la rue Myrha est fermée par des islamistes qui organisent des prières, …», et Yves Calvi de demander : «fermée par des musulmans ou par des islamistes ?». Daniel Lefeuvre de déclarer : «par des islamistes», et Hervé Le Bras de répondre «ah, c’est aut’ chose» !!! Non, ce n’est pas autre chose. Ce sont les mêmes.

Ce sont tous les mêmes qui prônent l’expansion de l’islam, dixit le Petit Robert qui explique bien le lien entre religion, politique, communautarisme et expansionnisme au sein de l’islam et donc de ses adeptes, les musulmans. Ainsi, s’il faut croire Daniel Lefeuvre et Hervé Le Bras, ce sont des islamistes qui bloquaient chaque vendredi pendant des années certaines rues de Paris. Alors je suis perdu. Ces deux intervenants dans cette émission nous font comprendre qu’il ne faut pas confondre les musulmans et l’islamisme… Pardonnez-moi si je me répète, mais c’est juste pour que vous ayez bien sous les yeux l’incohérence (ou la manipulation) qui s’est jouée il y a peu…

L’islamisme est donc critiquable, vous en conviendrez car c’est dans cette direction que les réactions de Lefeuvre et de Le Bras veulent vous conduire : nous critiquons l’islamisme qui est « différent » des musulmans. Mais alors, la mairie de Paris offre une ancienne caserne de l’armée à… à qui déjà ? A des musulmans qui prient dans les rues ou à des islamistes qui prient dans les rues ? Dites-moi s’il vous plait ! La marie de Paris ne sait pas à qui elle loue ses locaux ? La mairie de Paris confondrait-elle islamiste et musulman? Ou alors la mairie de Paris sait pertinemment que ce sont des musulmans « normaux » ou « classiques » qui ont occupé les rues de Paris pendant des années.

 

En vérité, pour ne pas à avoir à se compromettre face à la montée de l’islam conquérant, les élus parisiens ont donc fabriqué deux catégories de musulmans mais ont offert en location UNE SEULE CASERNE !  Osons voir la réalité actuelle derrière les manipulations sémantiques et historiques. Il faut cesser de donner foi à ces deux pseudo catégories. Il y a l’islam, et ses fidèles sont les musulmans. Et les musulmans ne sont pas de culture judéo-chrétienne, POINT ! Des talibans d’Afghanistan aux musulmans qui priaient dans les rues de Paris, il y a le MÊME CORAN, POINT !!!  Personnellement, j’ai ai assez d’entendre parler de stigmatisation des minorités. La seule minorité qui se plaint de stigmatisation est la majorité visible musulmane dans le monde entier. DANS LE MONDE ENTIER !!! Ils se plaignent sans cesse. Ils sont victimes des méchants blancs d’Europe, des méchants asiatiques chinois, des blancs d’Australie, des blancs d’Amérique, des Indous, des Asiatiques thaïlandais, des Russes, des Polonais, des Mexicains, des Aztèques, et bientôt des Esquimaux. Ils se plaignent de tout le monde, dans le monde entier. La quasi intégralité des conflits dans le monde entier le sont à cause de l’expansion islamiste. C’est un fait !

 

Alors, la réponse toute faite, bien huilée est que « oui, mais il ne faut pas oublier que la chrétienté a eu ses heures sombres ». C’est à ce moment que nous avons droit à cet autre couplet sur l’inquisition, Christophe Colomb, la colonisation et même l’esclavage transatlantique. Ah mais, c’est qu’une fois entendue cette rhétorique, il faut pouvoir répondre, et très souvent ce n’est pas possible. Vous savez, la pensée unique, le politiquement correct ? C’est même un exercice pénible. J’ai moi-même eu à faire à ces automatismes de l’esprit français qui fait que si je dis : « j’en ai assez que l’on parle de la traite transatlantique », je deviens un « négationniste », rien que ça. Je ne nie absolument pas la traite des noirs faite par les blancs, mais je dis qu’il serait juste aussi de parler, par soucis d’équité, de la traite des noirs envers les noirs et surtout, de la traite des noirs par les arabo musulmans. Si je souhaite cela, je fais de la négation. Le nouvel esprit français quoi !!! Il en faut, du courage, pour parler de cette traite arabo musulmane, méconnue des Français, qui dure depuis 13 siècles. Dans la foulée, il faut d’abord essuyer l’accusation de négationnisme de la traite transatlantique. Comme si, obligatoirement, il fallait d’abord commencer par cette période de temps et non par la logique de la chronologie. L’illogisme a ses raisons que la raison ignore.

Ou peut-être est-ce une auto censure ? Parce que voyez-vous, à force de rebattre la conscience et notre culpabilité pour la traite transatlantique, on en oublie la face cachée de l’iceberg qu’est la traite arabo musulmane. Pratique pour faire cesser toute demande de protectionnisme de l’identité française ! La traite arabo musulmane a fait bien plus de victimes (et en fait encore) dans la population noire que la traite transatlantique. Comprenez, treize siècles de « prélèvement » d’enfants, de femmes et d’hommes en Afrique. Pourquoi y a-t-il ce tabou ? Parce qu’il ne faut pas stigmatiser les musulmans. Ils seront eux les premiers à rappeler aux Français la colonisation et l’esclavage, mais eux, n’admettent RIEN !

 

Demandez à Christiane Taubira. Ils ont castré des millions de jeunes hommes noirs avant de les envoyer dans les pays arabes, afin qu’ils ne fassent pas souche et ne laissent pas de traces dans l’histoire.

Les esclaves de la traite transatlantique ont eu une descendance que l’on peut voir aujourd’hui. Cette descendance a fait des médecins, des policiers, des sénateurs, des chômeurs, des enseignants, des voyous, des employés, des chercheurs… des Américains, des Brésiliens, des Martiniquais, etc… ! Mais c’est tabou… Allez, encore une petite auto flagellation.

C’est vrai, si un Marocain dit « le Maroc aux Marocains », c’est normal, il a le droit. Si un Algérien dit « l’Algérie aux Algériens », il a le droit, c’est normal ; Mais si un Français dit « la France aux Français », c’est un raciste !  A en croire les musulmans et les Mélenchon, seuls les arabes ont une histoire, une origine qui mérite seule d’être évoquée et valorisée. Selon certains de nos élus et autres « intellectuels », l’histoire de France est un mythe et nous sommes tous le fruit du métissage. Mais nous devons nous, Français, être sensibilisés à la culture africaine et arabe. C’est fort non ??? La diversité se pratique en France à grands coups de spectacles exotiques arabes ou africains. Il me semblait que la « richesse » de la diversité est le fait d’accueillir des personnes d’horizon divers et qui vont adopter la France et sa culture. Mais non, pas du tout. La diversité est en réalité, l’adoption par les français de « toutes les cultures » du monde entier, au détriment et au mépris de la nôtre. Nous nous effaçons pour laisser la place à ceux qui valorisent leur lieu d’origine (leur drapeau), leur religion (ou leur culture religieuse) et qui valorisent leurs traditions (culinaires, vestimentaires, sociales, comportementales, ancestrales comme l’excision).

 

La France aux Français ! Oui, pour tous, quelle que soit leur origine mais à condition d’en adopter nos lois, nos coutumes et nos traditions nationales ou régionales.

 

Je prends exemple sur mon ami, Ali, policier français et patriote. Quelle joie pour nous, Flamands et Chtis, de recevoir cet immigré Algérien, parfaitement intégré (par sa volonté) lors d’un repas communal, autour d’un cochon grillé. C’est ça la diversité de la France. Tout comme quand je vais en Afrique ou au Proche-Orient, je m’adapte aux us et coutume et je ne m’offusquerais pas des traditions et des lois. Je change de pays, alors je m’adapte ! Ou je reste chez moi. Alors, pour que le Français taise ce concept raté de la diversité et la conquête musulmane, les bienpensants lui rappellent la colonisation et l’esclavage. Après, le Français s’assoit et se tait. Il n’a plus envie de dire quoi que ce soit. Alors, chers compatriotes, peut-être est-il temps d’oser faire revivre notre histoire de France et de rappeler aux mémoires courtes ou sélectives que s’il y a eu colonisation de l’Algérie par la France, il y a d’abord eu colonisation de l’Afrique du nord par les Arabes, longtemps avant. Que s’il y a eu colonisation de l’Algérie par la France, ce fut pour empêcher les razzias arabes partant des côtes d’Afrique du Nord pour capturer sur les côtes méditerranéennes d’Europe les futurs esclaves blancs et chrétiens ! Que s’il est facile de rire de l’église, ce fut tout de même le Vatican qui racheta les esclaves chrétiens aux hordes sauvages musulmanes des barbaresques.

 

A cette réflexion s’opposera, c’est un réflexe, l’évocation de la chrétienté et ses conquêtes de conversion. Ce sont des hommes qui, au nom de la Bible, ont fait le choix de conquérir et de convertir. Mais, bien avant le Judaïsme et le Christianisme, il existait déjà des conquêtes de territoires. Celles-ci l’étaient pour de l’expansion ou pour survivre aux sécheresses ou autres fléaux. Néanmoins, il est facile d’affirmer que le coran exige (intemporel) des Musulmans qu’ils conquièrent le monde (dont le nôtre), qu’ils convertissent tous les infidèles (nous) et qu’ils punissent les « mécréants » (toujours nous).  Il n’est écrit nulle part dans la Bible de conquérir ou de convertir. Il est raconté dans la Bible des périodes de combats ou de reconquêtes (temporel) en effet, mais à replacer dans l’histoire. Il s’agit de décrire ce qui s’est passé, et non, ce qui doit être fait. Quand expansion il y eut, ce ne fut que par des  décisions humaines comme tant d’autres, impossibles celles-là à associer à une idéologie quelconque. Conquêtes il y eut, conquêtes il y aura encore. Curieusement, face à l’islam, la dénonciation des conquêtes ne se fait pas. Cette dénonciation n’est pas « osée ». Il est difficile d’associer des massacres à l’intégrisme laïc. Seule la religion chrétienne doit porter ce fardeau. L’esprit français encore… Mais cela est notre triste héritage, au nom du Dieu chrétien, des enfants, des femmes et des hommes ont été assassinés.

 

En 2012, et grâce à notre culture judéo-chrétienne, nous admettons, reconnaissons ces faits historiques. Nous les portons comme une tâche indélébile. Que dis-je, une stigmatisation ! C’est grâce à notre culture judéo-chrétienne que nous sommes tolérants. Nous avons cet esprit critique qui nous oblige à nous regarder nous-mêmes avant de regarder les défauts des autres. Jésus tendait l’autre joue et cette tolérance nous a conduit au syndrome de la haine de soi. Mais pas moi. Je ne l’ai pas ce syndrome. Je m’aime bien. Les Occidentaux vivent pleinement ce syndrome de masse de la haine de soi. Nous sommes là, à encore nous critiquer, à mettre en avant notre honte, pourtant issue du choix des hommes d’avoir converti de force des populations. Il faut cesser cela ! Stop, là c’est trop. L’on nous demande sans cesse d’en pâtir plus, de compatir plus, de culpabiliser plus. Nous le faisons grâce à notre culture judéo-chrétienne. C’est un fait indéniable. En fait, notre culture judéo chrétienne nous a offert cet outil de réflexion, que les musulmans n’ont pas, qu’est la culpabilité. Les Français en particulier critiquent la religion chrétienne grâce à la religion chrétienne. Très fort non ? Nous devons, par « respect » et « souci d’intégration », ne pas mettre en avant notre culture judéo-chrétienne. Il faut au contraire, en tant que Français de souche, ne valoriser que la laïcité… et l’islam qu’il ne faut surtout pas stigmatiser.

 

Osons IMPOSER l’intégration au sein de nos valeurs républicaines laïques. Il faut, au nom de la laïcité, accepter de retirer le porc dans les cantines scolaires ? Mais c’est un détournement de principe : la laïcité oblige à ne pas revendiquer de demandes spécifiques religieuses. La France a mangé du porc, elle doit manger du porc. Dans les pays du Maghreb, il faut s’adapter aux us et coutumes ainsi qu’aux lois. Il y a bien des zones d’exception pour les touristes occidentaux mais, par définition, ceux-ci ne font que passer. Il n’y a pas dans ces pays 6 à 7 millions de touristes en mêmes temps et en permanence. Les Occidentaux s’adaptent et ceux qui vivent dans ces pays ne cherchent en aucun cas à attirer l’attention par des revendications religieuses. Essayez donc d’exiger des côtes de porc en Algérie ou à Kaboul. Exhibez donc une croix ou une étoile de David. Vous allez avoir un regard étonné… garanti ! J’ai personnellement évolué en milieu pygmée. Aurais-je eu le droit de leur demander de cesser de manger les singes et les thermites parce que cela me heurte ?  Pire que cela. Imaginez maintenant que des femmes et des hommes politiques français, de souche, réclament une plus grande représentativité de chrétiens au gouvernement (ministres, sénateurs, députés, etc.) Oh là là, levée de boucliers et rappelle à la loi sur la laïcité ! Mais cela ne choque personne que des musulmans souhaitent participer à la vie politique de notre pays au nom de leur communauté. La politique est laïque ? Enfin normalement… pour combien de temps encore ?

 

 

Il ne faut pas stigmatiser, ou plutôt, il ne faut pas stigmatiser les Musulmans. Qu’il y ait des mariages forcés en terre d’islam et en Europe, n’est pas « si grave que cela » car cela fait partie de leur culture. Que les musulmans fassent souffrir les animaux, pour les rendre mangeables, n’est « pas si grave que cela » parce que cela fait partie de leur culture. Qu’il y ait des familles musulmanes qui pratiquent la polygamie en France, cela ne choque personne, car cela fait partie de leur culture. Qu’il y ait des conversions forcées en Egypte, en Irak et l’appel à tuer des juifs et des chrétiens en terre d’islam n’est « pas si grave que cela », puisque cela fait partie de leur culture. Que les Musulmans se sentent choqués par notre liberté d’expression n’est « pas si grave que cela », car cela fait partie de leur culture et qu’ils ne veuillent pas qu’il y ait de porc dans les cantines françaises, n’est « pas si grave que cela » car cela fait partie de leur culture. Que des « savants » musulmans émettent des fatwas autorisant le mariage avec des fillettes de 10 ans n’est « pas si grave que cela », car cela fait partie de leur culture. Que les Musulmans vivant en France refusent de s’intégrer n’est « pas si grave que cela », car cela fait partie de leur culture. Que des fillettes musulmanes soient excisées en France, n’est pas si grave que cela, puisque cela fait partie de leur culture. Mais, si un prêtre est accusé de pédophilie, c’est tous les chrétiens qui sont stigmatisés et cela ne choque personne !!! Et si demain des fous furieux, des décérébrés, assassinaient au nom des droits de l’homme ou des principes républicains, faudrait-il remettre en question la charte des droits de l’homme ?  Et si des groupuscules armés en Europe terrorisaient les populations pendant des années au nom de Yannick Noah, faudrait-il faire interdire ses chansons ?

 

On aime ça en France bouffer du curé. Et c’est tellement facile, tellement « tendance ». Ah ça, il n’y aura pas de fatwa.

Si demain une autorité religieuse chrétienne osait critiquer Mahomet, des églises seraient attaquées et des religieux chrétiens assassinés. Quel grand média dénonce les persécutions faites aux Coptes en Egypte, aux Chrétiens dans les territoires sous contrôle arabe palestinien, en Syrie, en Irak, etc. Qui ???  Voilà, l’inverse n’arrive pas. Les chrétiens sont moqués et ridiculisés sans qu’il y ait de meurtre et à la moindre dérive de l’un d’eux, c’est toute la chrétienté qui est montrée du doigt, stigmatisée. Là c’est autorisé… parce que c’est facile, et surtout parce que c’est facile ! L’on vous parle même d’intégrisme chrétien parce que des chrétiens font le carême, mangent du poisson le vendredi et ne souhaitent qu’un mariage entre chrétiens pour leurs enfants. Mais moi je connais des profs qui ne se marient qu’entre eux et qui font des enfants qui deviennent profs, des flics aussi et des employés de chez Renault.

 

 

L’intégrisme catholique face à l’intégrisme musulman.

Quel parallèle indigne des médias et de nos élus, malhonnête et indigne. L’on vous parle d’intégrisme catholique en France ou de « traditionalistes » et ceux-ci, alors qu’ils ne tuent pas, ne violent pas les petites filles au nom du mariage, ne pratiquent pas l’excision, n’épousent pas 2 ou 4 femmes, ne commettent pas de crime d’honneur, n’ont pas de lois divines supérieures aux lois de l’état, ne bloquent pas les rues, ne se sentent pas stigmatisés systématiquement, ne bénéficient pas d’aides de l’état pour la construction ou la rénovation d’églises, etc. sont mis en parallèle avec les intégristes musulmans qui hurlent leur « vexation », ont des fidèles assassins, des imams appelant à la violence envers les infidèles, appellent à la conquête du monde, tuant leur fille parce que trop « occidentalisée », ne serrent pas la main des femmes, nous empêchent de manger du porc, etc. Mais eux, les salafistes et autres musulmans, auront des mosquées et la compassion, la compréhension et le respect des militants laïcs les plus farouches.  

 

Je suppose que les chrétiens doivent être une torture pour ceux qui les regardent. Ce doit être une vision insupportable de savoir que les voisins vont à la messe le dimanche, c’est mal. Et là je sors le coran sans roulement de tambour et je récite les verset du jihad, de la haine du juif, des appels à tuer, à brûler, à trancher, à capturer, à soumettre, à dominer (intemporel). Immédiatement, je suis raciste… Si ! Il nous faut donc comprendre et accepter la « culture » d’autrui, y compris ce qui heurte nos valeurs (l’absence de laïcité, de tolérance, de liberté, de respect des droits de l’homme, et d’égalité...) et nier que nous en ayons une ? Une culture qui fait qu’aujourd’hui nous vivons dans un pays laïc et démocratique, où notre nouveau président peut prôner la parité (donc l’égalité homme femme !), et ça, il ne faudrait pas le dire ???  Quel courage !

 

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » écrivait Corneille… La France n’est pas multiculturelle. NON !!! Il y a une différence fondamentale entre accueillir les Portugais, les Espagnols, les Polonais, les Italiens, enfin bref, des femmes et des hommes du continent européen, de culture judéo chrétienne, et être envahi par des musulmans arabes ou africains, qui ont un mode de vie radicalement différent du nôtre. Les preuves abondent dans ce sens. L’impossibilité de critiquer Mahomet sans être convoqué au commissariat pour incitation à la haine raciale (alors qu’il s’agit d’un prophète), les horaires spéciaux prévus pour les musulmanes dans certaines piscines, les repas exclusivement hallal dans les prisons, la taxe hallal payée par des millions de Français à leur insu en achetant de la viande abattue selon le rituel musulman, sans en être informés, les enseignants ne pouvant enseigner la Shoah sans subir des pressions directes des élèves musulmans ou des parents d’élèves musulmans, les constructions sans précédents de mosquées avec de l’argent public pendant que dans le même temps, les églises ne sont pas rénovées alors qu’elles font partie du patrimoine culturel et architectural français. Les Espagnols, les Portugais, les Polonais, les Italiens qui ont immigré dans notre pays par vagues successives n’ont jamais défilé avec les drapeaux de leur pays et n’ont jamais imposé quoi que ce soit en rapport avec leur pays d’origine. ILS SE SONT INTÉGRÉS !!! La voilà la mixité, la seule !  

 

Mais il y a eu le soir du résultat des élections, les drapeaux étrangers flottants Place de la Bastille. Il y en avait de partout. Algérie, Tunisie, Maroc, Egypte. Sur France 3, en direct le 8 Mai, Edwy Plenel prend la parole pour exprimer sa satisfaction d’y voir tous ces drapeaux représentant l’image de la France. Est-il utile de préciser qu’il n’y avait AUCUN contradicteur sur ce plateau télé et que pour le téléspectateur, sans contradiction, ne ressort que la vérité. Même si quantité de téléspectateurs penseront différemment, sans contradicteur représentant ces téléspectateurs mécontents, comment s’exprimer en dehors de la pensée unique ? Cela conduit immédiatement à la condamnation unanime (puisqu’il y avait unanimité sur ce plateau)  et au blocage intellectuel. Edwy Plenel de dire, je cite : « Je craignais que vous n’oubliez les drapeaux Bretons ». Jusqu’à preuve du contraire, la Bretagne fait partie intégrante du territoire français. Et en effet, son histoire est douloureuse. Mais il s’agit d’un drapeau français. S’il fallait parler de diversité au sein des territoires français, sur le sol français, alors en effet, la Bretagne est un excellent exemple. « C’est un cri, c’était une marée de la jeunesse, telle qu’elle est dans sa diversité, de ce peuple tel qu’il est, et c’est un cri contre ceux qui ont désigné les Français selon l’origine ». Ridicule ! Avec des drapeaux étrangers de pays venant de l’autre côté de la méditerranée ? Je vous imagine facilement être scandalisé de découvrir des drapeaux français dans des élections indépendantes en Afrique. S’il y a un peuple de France, qu’il ne représente alors que les drapeaux de France, à commencer par le tricolore qui, lui et lui seul, symbolise l’unité. Vous dites n’importe quoi ! 

 

 

 

« Oui, nous sommes de diverses origines. ». Oui, intra européennes et judéo chrétienne, pas musulmane, en aucun cas !  « Oui, notre histoire est faite de relation au monde », oui, souvent dans la guerre, et peut-être souhaitez-vous en proposer un autre exemple pour pouvoir évoquer plus tard la nouvelle diversité qui en ressortira. Ridicule. La France et les Français ont dû se battre non pas pour accéder à la diversité, sinon, nous parlerions Allemand, mais pour conserver nos droits, notre culture et notre liberté. « Oui, notre histoire est faite de migration intérieure et ce furent les Bretons…  la Seine-Saint-Denis est un département Breton, c’est-à-dire, une migration intérieure avec une oppression, une migration de la misère et nous sommes faits de cette histoire. ». En quoi cet exemple sied aux drapeaux et aux migrations étrangères (donc extérieures) hors continent européen ? Incompréhensible. Ce n’est même pas talentueux de créer des confusions de ce genre. Mon cousin est parti dans la Légion Etrangère à Nîmes. Donc, cela fait de lui un immigré Mr Plenel ? Il a quitté notre Flandre pour le Gard et il est devenu de facto un immigré ? Parallèle grotesque !

 

 

 

«  Nous sommes même faits politiquement de cette histoire. Je rappelle toujours que plus de 80% des forces françaises libres étaient composées de troupes coloniales, 66% de la Légion Etrangère pour le restant. ». La France remercie les Africains et les Nord Africains de l’aide précieuse fournie pendant la seconde guerre mondiale. Ainsi que les Canadiens, les Américains, les Anglais, les Polonais, etc. Que croyez-vous que le 3ème Reich avait prévu pour le continent Africain ? Il était dans l’intérêt de tous de se battre partout où il le fallait pour chasser et détruire l’envahisseur allemand. Avez-vous entendu parler de l’Afrikakorps ? Accepteriez-vous des drapeaux Américains et Anglais place de la bastille dans le même contexte ?  

« C’est-à-dire que notre histoire républicaine a été fondée dans un rapport au monde. ». Oui, dans des conflits d’identité. Nous pourrions d’ailleurs évoquer et démontrer que les conflits avec le monde musulman sont anciens et que les français, depuis Charles Martel, ont dû stopper à plusieurs reprises et sur plusieurs siècles, les invasions musulmanes dans le sud et sud ouest de la France. « Donc ces jeunes, n’étaient pas là en train de dire… comme une provocation…le drapeau algérien etc. » C’était exactement cela. Uniquement de la provocation.

« Ils assumaient cette idée, qu’on est (ou qu’on nait ?) tous avec une histoire et tous avec des identités multiples. ». Ah bon ? Mais ces jeunes, Mr Plenel, sont-ils seulement au courant de votre théorie ? Non, ils revendiquent leur appartenance à UN pays et ce n’est pas la France. Regardez encore un peu ces drapeaux. « Ils refusaient l’identité racine, racine unique, au singulier, l’identité de clôture, de fermeture. ». Ils refusaient l’identité multiple Mr Plenel. Ils ont exhibé leur drapeau d’origine et non notre tricolore. Quand on fait partie d’une nation, il n’y a pas à exhiber celui d’une autre. Est-ce cela que vous feriez au Congo ou au Sénégal ? Voyagez-vous avec votre drapeau ? Si vous deviez vivre dans un autre pays, emporteriez-vous votre drapeau pour l’exhiber le soir de l’élection nationale du pays dans lequel vous êtes installé, ou pour toute autre occasion ?

« D’autres nations européennes la connaisse cette identité multiple et là, elles l’assument et donc il faut que nous l’assumions. C’était au contraire, une superbe image de la France. ». C’est FAUX Monsieur Plenel ! D’autres nations autour de la nôtre vivent des complications tout aussi graves que la nôtre. La Belgique, la Suisse, l’Allemagne et l’Angleterre. Leur problème est le même que chez nous. L’intégration des musulmans. Pas des portoricains ou des chinois, mais des musulmans. Les reportages des TV ARD, RTBF ou TV Suisse romande abondent. Je n’invente rien.  Vous êtes à côté de la plaque Mr Plenel et vous emportez une masse de gens avec votre bêtise ou ignorance.  La mixité voulue par grande quantité de nos élus n’est visiblement qu’unilatérale. J’entends par là, que les maghrébins et les africains arrivant sur le sol français doivent se mélanger avec les françaises et les français de souche. Ce qu’ils ne font pas, mais que souhaitent et déclarent comme acquis nos élus et nos indispensables intellectuels. Mais en Afrique, les Africains eux-mêmes sont contre la mixité entre ethnies. C’est contre leur principe et leur culture, et cela depuis des millénaires. Rares sont les couples interraciaux en Afrique. Il y en a bien sûr, mais peu.

Personnellement, je me suis fais insulter de « sale blanc » et je fus invité plus d’une fois à retourner dans mon pays. Pour info, cela est arrivé à presque chacun de mes compatriotes ayant séjourné en Afrique et pourtant, malgré ces faits connus, il n’existe pas de bureau où l’on peut déposer plainte. Non il n’y en pas. Mais cela aussi, il ne faut pas le dire, c’est tabou.

 

 

 

En France donc, des Mélenchon, des Plenel, des Hollande et autres intellos ou élus veulent cette mixité culturelle que les nouveaux arrivants ne veulent pas. Le communautarisme ne peut se faire qu’entre gens de même communauté. Fallait-il le préciser ?  Alors que ces communautés se regroupent entre elles pour vivre entre elles, l’on nous force l’esprit à accepter la mixité, refusée par les immigrés eux-mêmes, et ceci, non pas dans le but de nous mélanger, mais dans le but unique d’accepter leur présence sous couvert de leur volonté de devenir Français à part entière, par leur acceptation des valeurs de la République et du mariage avec nos compatriotes de souche. Mais c’est faux !!! On ne peut pas intégrer quelqu’un qui ne veut pas être intégré !

 

 

 

Je cite Rokhaya Diallo (française de parents sénégalais, militante associative et chroniqueuse pour la télévision et la radio), dans une tribune parue dans le journal de « référence » Le Monde : « : « Nous n’avons ni l’intention de nous ‘intégrer’ ni celle de nous ‘assimiler’ ». Ce n’est pas moi qui le dit, c’est elle ! J’écris cette analyse, les fascistes de gauche et autres intégristes de la mixité fantasmée, me traitent depuis le début de ces lignes de raciste et de je ne sais quoi d’autre. Mais si Rokhaya Diallo dit exactement ce que je dénonce, eh bien c’est « cooool ». Notre tolérance judéo chrétienne a encore frappé. Elle se verra offrir ce que l’on me refusera : compréhension, écoute et tolérance. Moi j’irai au tribunal pour incitation à la haine raciale ou discrimination. Elle se verra offrir une autre tribune à la télévision et un poste dans la vie politique. C’est ça le changement et c’est maintenant.

Le coran gère la totalité de la vie du musulman. Dans une certaine mesure, le musulman s’adapte à son nouvel environnement (s’il a immigré dans un pays non musulman), mais dès l’apparition d’un pouvoir musulman mis en place, les droits divins supplantent le droit constitutionnel, civil, pénal et administratif.  L’on montrera l’arbre salafiste pour cacher la forêt musulmane. En réalité, si tous condamnent la violence terroriste, dans l’esprit musulman (c’est dans le coran) une bombe dans un restaurant d’infidèles n’est pas un acte terroriste, c’est un devoir. L’on montrera l’arbre burqa, pour cacher la forêt voile et foulard et pour créer la diversion qui éloignera des regards intéressés, l’augmentation des revendications religieuses musulmanes.

 

 

 

Il n’y a pas d’unité en France. Celle-ci a éclaté grâce au laxisme et à l’hyper tolérance de nos élus et de certains « intellectuels » qui ont souhaité faire évoluer la pensée, l’esprit français. Curieusement, ils n’iraient pas chercher à faire évoluer l’esprit Syrien ou Pakistanais et certainement pas à faire remettre en question, dans un esprit de « citoyens du monde », la religion musulmane afin de faire disparaître du coran les appels à tuer les infidèles (appels intemporels) et à exterminer les juifs partout où ils se trouvent (exigences intemporelles). Dans la société française, qui se veut garante des droits de l’homme, l’on a fait entrer l’islam qui prône l’exécution des juifs, des infidèles (des non musulmans) et des homosexuels, qui enferme la femme dans un rôle de reproductrice et d’objet sexuel. Ah mais c’est vrai, pour savoir cela, il faudrait déjà commencer par lire le coran, cela demande un certain courage je l’admets.

 

 

Alors la question en relation directe avec mon titre est : Où sont les maris, les fiancés, les amis des amies, les frères, les cousins, les pères et les oncles ? Puisque la femme occidentale est en danger de privatisation de ses droits à moyen terme, qui va les soutenir ? Vos filles vont devoir se convertir à l’islam. Et les femmes de se couvrir et obéir à leur mari. Une fois l’islam dominant en France, les lois de la République seront remplacées par la sharia… tout simplement. Cela a déjà commencé avec la finance et la banque. Faire entrer au gouvernement des élus musulmans, c’est offrir la possibilité de faire changer nos lois et même, par stratégie politique, notre constitution. La progression de l’islam est certes lente, mais bien réelle. Il faut réaffirmer que notre culture existe. Elle transparaît dans notre constitution française et notre signature de le déclaration des droits de l’homme. Elle est dans la séparation de l’église et de l’état. Elle existe telle qu’elle est, à notre époque, et se distingue de celles d’autres nations. Etre français, c’est plus qu’avoir des papiers, c’est adhérer à un mode de vie et à un mode de pensée qui devraient faire l’unité de notre nation. Il faut avoir le courage d’exister et de faire exister ce à quoi l’on croit. Et exiger le partage de ces valeurs sur le sol français, sous peine d’en perdre l’unité et de favoriser l’avènement du modèle yougoslave et la guerre civile… ou pire encore (?) la disparition sans même lutter de nos valeurs.

 

L’identité Algérienne, Marocaine ou Tunisienne est plus jeune que l’identité française. Pourtant, l’on entend dans les médias, sans que cela soit corrigé, que l’identité française est un mythe. C’est inadmissible ! Cette manœuvre est inadmissible. A part peut-être les Esquimaux, il n’y a en effet, dans le monde, que très peu de populations dites « pures ». Les Africains d’Afrique noire se mélangent peu entre ethnies différentes. Idem pour les Algériens ou les Marocains. Ce qui est certain, c’est que depuis que les Arabes ont colonisé l’Afrique du Nord, celle-ci est devenue musulmane et son expansion continue.  Les Français se sont battus contre les musulmans dès le 8ème siècle pour protéger les côtes méditerranéennes ainsi que l’intérieur des terres allant de Bordeaux jusqu’à Toulon pendant plusieurs siècles. Les Français ont récupéré leur terre et leur culture. Les premiers à avoir abandonné leur culture, sont les Africains noirs eux-mêmes, dès les premières invasions musulmanes. L’Europe actuellement est en train de suivre, nous lâchons petit à petit du terrain.

L’Europe et ses Européens s’oublient. Ils en oublient leur histoire commune ou individuelle. Il en oublient la compatibilité des mélanges qui ont été faits au fil des siècles entre Belges, Allemands, Espagnols, Polonais, etc. Ils en oublient leur nom de famille qui, souvent, vient d’un métier, d’un lieu ou d’une histoire. La Flandre a accueilli Clovis, Charlemagne, Baldwin l’Intrépide (Baudouin Bras de fer) et Baudouin le Chauve, Baudouin de Lille, Robert le Frison, Saint Charles le Bon, Guillaume Cliton, ou enfanté Lydéric (Légendaire). A l’époque, quand la population de Flandre voyait sa liberté en danger, des chefs s’insurgeaient et se battaient pour le maintien ou la récupération de leurs droits. C’est fini ce respect de sa population, il faut aujourd’hui accepter les changements fondamentaux au nom de la mixité et du partage des valeurs. Mais Mélenchon et Plenel disent des âneries. Sont-ils payés pour ?

Les Allemands parlent Allemand, ils ne changent par leurs habitudes pour parler le Français ou le Néerlandais ! Non, ils doivent changer leurs allemandes habitudes pour « intégrer » des musulmans arabisants ou Turcs. Les Anglais n’ont jamais changé leurs traditions pour les Français ni ne parlent le Français. Mais ils doivent changer leurs anglaises habitudes pour intégrer les musulmans. Les Français sont restés Français malgré maintes tentatives de  conquêtes. Pourtant, si les Français ne parlent pas Anglais, Allemand ou Espagnol, les Français doivent changer leurs Françaises habitudes pour intégrer les musulmans arabisants ou Africains. Qu’il s’agisse des Anglais, des Belges ou Hollandais, des Allemands ou des Espagnols, seuls les pays du continent Européen sont capables d’autant d’abandon au profit d’une religion et de peuples aux cultures radicalement différentes. On adapte les horaires de piscines, on adapte les cours de l’éducation nationale (pour ne pas heurter la sensibilité des élèves musulmans), on supprime le Porc dans les cantines et prisons, on accepte les mariages forcés, les excisions (même si elles sont officiellement condamnées), on s’autocensure dès qu’il s’agit de dire des vérités comme par exemple, la proportion d’immigrés d’origine maghrébine et africaine (musulmans) dans les prisons de France, ou encore en histoire où il ne faut « pas trop évoquer la traite arabo-musulmane pour ne pas stigmatiser les jeunes musulmans », on s’interdit la critique de l’islam et encore plus du (VVP) voleur, violeur et pédophile prophète Mahomet, on laisse croître les mosquées, on laisse critiquer la culture judéo-chrétienne, on laisse les Musulmans se communautariser, on doit se convertir à l’islam pour épouser une arabe musulmane, etc.

 

Les faits sont là ! Nous ne résistons même pas. Bien sûr, quelques « associations, mouvements, groupes » patriotiques existent (ouf) et grâce à eux (dont LibertyVox), nous nous sentons moins seuls, mais la réalité est toute autre. Nous abandonnons sans réagir, sans combattre. Nous ne faisons rien. Nous n’osons pas.  Nous sommes des lâches !

 

 

© Charles-Emmanuel Guérin, Officier de Sécurité, pour LibertyVox

 

 

 

« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies.) ». Le VVPP Mahomet. Coran, 9:29

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article