La France bien élevée vous emmerde ! Par Gabrielle Gluzel

Publié le 17 Juillet 2013

Une photo de la "Manif pour tous" ou l'on peut constater que la Liberté d'expression est bafouée par une fonctionnaire de Police. La Liberté bafouée par une Police maltraitée par ailleurs. Bafouée par une femme, ce qui est un comble pour moi. J'ai honte pour elle...

Gérard Brazon


Un policière plaque sa main sur la bouche d'une manifestante opposée à la loi Taubira pour l'empêcher de crier ses slogans.

Liberte-d-expression2-copie-1.jpg

 Par Gabrielle Gluzel - Bd Voltaire

Mais que cherchent au juste ceux qui, surBoulevard Voltaire, à l’instar d’un Alain de Benoist, raillent, méprisent, minimisent (en faisant mine de le soutenir) le grand mouvement de cette année, et prophétisent sa fin depuis des mois, comme s’ils l’espéraient ?

Ils l’appellent la manif des bisounours, des cuculs, des neuneus, des benêts, des trop polis, des naïfs, des ravis de la crèche, bref des cathos qui n’ont rien compris. Ils leur font la leçon, expliquant doctement, ah, là, là, que ce n’était pas du tout comme ça qu’il fallait faire, qu’ils s’y sont pris comme des pieds, que d’ailleurs, c’était perdu d’avance, qu’emmanchés comme ils sont, on ne fera jamais rien d’eux, surtout pas une révolution, bref que tout cela n’a servi à rien, que c’était juste la manif pour les nuls. Fermez le ban.

Je lis, par exemple, que l’on ne fait pas la révolution avec des poussettes. Dois-je rappeler qu’on ne la fait pas non plus sans poussettes ? Car le propre d’une poussette est de voir, à terme, le contenu s’échapper du contenant… pour aller gambader, par exemple, quelque vingt ans plus tard sur les Champs-Élysées vêtu d’un polo rose La Manif pour tous. L’arme fatale du camp catho contre le camp bobo, pour reprendre la terminologie du dernier Causeur en kiosque, a été sa jeunesse, en nombre, que personne n’avait vu venir, sans soupçonner, bizarrement, que l’accueil de la vie prôné par l’Église à rebours de la société depuis des dizaines d’années finirait par porter ses fruits démographiques. Les cortèges de La Manif pour tous étaient peuplés de familles nombreuses, cela n’a échappé à personne. Les contempteurs de La Manif pour tous sur ce site lui reprochent souvent, à trop s’occuper du mariage gay, de ne pas voir « le grand remplacement ». Et pourtant, quelle meilleure façon, quelle façon plus vitale, plus féconde que bien des longs discours, d’œuvrer contre celui-ci, que ces petits enfants ?

Ensuite, s’apitoyer sur le sort de Nicolas qui a fait trois semaines de taule serait bien ridicule. Cette bande de chochottes ! La prison est une promenade de santé, sans jeu de mots, une « expérience », a dit Ségolène Royal, avec le même sourire condescendant que certains sur ce site, et ce sont ceux qui n’en ont jamais fait qui en parlent le mieux. Quand Nicolas se réveillait dans sa cellule de Fleury-Mérogis, quand certains passaient la nuit en garde à vue, d’autres dormaient benoîtement dans leur petit lit blanc.

Oui, je me prends à me le demander, quel objectif poursuivent donc ces contributeurs qui affirment — du bout des lèvres — se réjouir de ce mouvement sans précédent, mais jettent sur lui leurs critiques asséchantes comme du sable pour éteindre le foyer ?

S’ils savent tout mieux que personne depuis le début, que ne font-ils œuvre de pédagogie par une analyse constructive et en renforçant leurs rangs, plutôt que rester à l’écart pour mieux les écraser de leur supériorité distanciée empreinte de désespérance ?

Ne craignent-ils pas que cette France qu’ils ont décrétée consubstantiellement niaise, impropre par nature au service, finisse, malgré toute sa bonne éducation, par s’asseoir sur le bord du chemin pour leur demander des comptes : super, les gars, les éminences grises, les inspecteurs des travaux finis plus malins que les autres ; ben maintenant, on vous regarde : où se cache donc le million de gens que vous avez réussi à faire descendre dans la rue, la jeunesse (mal élevée, forcément, pour être efficace) rentrée en résistance qui harcèle le gouvernement, sans craindre l’opprobre pour défendre ses idées ? En plus d’être gnangnan, cette France-là doit être myope, hein, car elle a beau chercher, elle n’arrive pas à les voir, même en remontant loin en arrière. On ne fait peut-être pas la révolution avec la France bien élevée, on ne la fait pas non plus avec la France des éteignoirs et des bonnets de nuit.

Je ne sais pas, encore une fois, quel objectif poursuivent ces contributeurs, mais je sais que ce n’est pas celui de l’unité, de l’unité pour mener sur tous les fronts le combat de civilisation dans lequel la France — bien élevée ou non — est engagée.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

pamtam 18/07/2013 10:17


Oubli:Lien avec le deuxième article cité en fin de post:


http://bvoltaire.us6.list-manage.com/track/click?u=51e3861403b406b07f6c5091a&id=292a36d936&e=b51ccf1e54

pamtam 18/07/2013 10:11


Ceux qui «raillent, méprisent, minimisent » les actions  et les acteurs
de La Manif pour Tous se rendent-ils  compte qu’ils se comportent bien plus « niaisement » que ces jeunes gens dynamiques qui s’impliquent
par de nombreuses actions exemplaires d‘intelligence et de pacifisme pour essayer de contrer ce gouvernement ?


Que ces résistants  semblent  avancer
en roue libre, sans atteindre vraiment de but, tient justement au fait que certains, trop nombreux, les considèrent comme des bêtes curieuses, des phénomènes bizarres émergeants des profondeurs
 de leur mémoire qu’ils  croyaient avoir oubliés… Ce que représentent ces manifestants leur claque à la
face comme une évidence refoulée par confort, ou conformisme, vaguement progressiste et de bon aloi par les temps qui courent. ..


On ne peut décemment pas rejoindre  cette catégorie de personnes-là, non… ça
urtique !!


Mais qu’est-ce qui vous  dérange chez ces résistants ? Le fait qu’ils se
bougent plus que vous,  jalousie ? Ou bien prétextez-vous que leur seul motif de revendication soit le mariage pour tous et que cela ne vous
intéresse pas ? Non, c’est surtout, qu’ils sont, pour la plupart, cathos, comme on dit maintenant.


Et alors, où est le problème ? Personne ne vous demande de devenir catho vous-même. Ce sont les valeurs : la famille,
le respect, la droiture, le mérite, l’estime de soi et des autres, l’effort …. Bref, c’est pour cela qu’ils se « mouillent ». Si l’effondrement de ces principes de vie vous importe peu,
alors soit, continuez de regarder et de commenter comme s’il s’agissait d’une pièce de théâtre, bien assis dans votre fauteuil…


N’est-ce pas déjà une petite révolution que de défendre haut et fort ses convictions pour des valeurs que tous les bobos
gnangnan ont oubliées au profit de, soi-disant, bons sentiment tels que l’émotion instantanée, mais stérile donc hypocrite, ou encore l’indignation convenue et tellement tendance orchestrés par
la clique politico médiatique pour scléroser les esprits libres ?


Gabrielle Cluzel s’est faite conspuée par certains dans les commentaires de Boulevard Voltaire, et maintenant cet article, déni
de compréhension,  c’est navrant…


Le fait d’être catho est loin d’être méprisable et se joindre à quiconque désire sauver les valeurs de notre civilisation me
semble être un devoir évident ! Alors, comme tout le monde donne son avis, j’avais envie de crier le mien.


La petite révolution de la Manif pour Tous montre le chemin et, avec l’apport et le soutien d’autres résistants dénués de
sectarisme, petite révolution pourrait devenir grande.

FRANHENJAC 18/07/2013 04:26


Cette jeune flic excitée comme vous dites @Epicure, est pour moi une pauvre dinde,  usant de son uniforme pour exprimer sa haine perverse qu´elle a en elle. Croyez-moi elle ne regrette pas
son comportement, elle doit même s´en vanter. Elle ne vaut pas plus cher que ces petites crapules de banlieue, car en tant que représentante de l´ordre elle a,  à se dominer.  Son geste
est impardonnable, et sa bêtise telle, qu´elle  en a oublié les conséquences : une photo qui circulera à travers le monde. Conséquences : un jour elle se retrouvera avec ceux auxquels elle
ressemble, dans la même cellule que ses amis les violeurs islamites ! 


  Marine aura à faire du nettoyage afin de  débarrasser la France de toute cette pègre, laquelle lui fait honte , mais, je suis certaine qu´elle trouvera assez de "supporters",  je
vois de loin que les francais en ont marre !

Epicure 17/07/2013 16:29


ça n'est pas une femme, c'est un flic.


Si le chirurgien a besoin d'un peude sadisme sublimé pour pouvoir agir calmement dans les entrailles d'un patient, il faut au policier, une âme de voyou violent  sublimée "si possible"
...pour agir pour le Droit et la Justice....Mais justement, si la plupart des chirurgiens ne décompensertn que fort rarement un sadisme mal perlaboré...plus fréquents sont les flics qui
"bavent".....


Cette jeune flic éxcitée doit regretter à présent, amèrement son moment de pétage de plombs  qu'illustre cette photo...!