La France intervient-elle en Syrie de manière déguisée?

Publié le 1 Mars 2012

Je n'en suis pas étonné! Les liens douteux que nous avons, si ce n'est l'assujettissement que nous avons avec le Qatar, rend quasi certain ces interventions masquées de la France!

Nous avons été les supplétifs du Qatar en Libye jusqu'à nous mettre sur le dos la Chine et la Russie. Nous sommes toujours dans ce cas de figure: France mercenaire de pays arabo-musulmans et prétromonarchiques! Quelques infos glanées de ci de là par Yann!

Gérard Brazon

**************

De ci de là par Yann.

Une brigade des forces spéciales air (bientôt)

Par, Jean-Marc Tanguy.

Officiellement, on ne parle encore que d'un projet. Mais l'armée de l'air va apporter un plus large concours, dans un avenir proche, au commandement des opérations spéciales (COS). C'est ce que je détaille dans le numéro de mars de RAIDS, qui arrive en kiosque. Le sujet a été traité à haut niveau, entre l'EMA, dont dépend le COS, et l'armée de l'air, ces toutes dernières semaines. L'armée de l'air pourrait ainsi aller jusqu'à multiplier par trois sa contribution actuelle au COS, selon l'ampleur de la réforme.

L'armée de l'air, de fait, dispose du meilleur réservoir de moyens formés. Il ne faut pas exclure que cette évolution de périmètre ne (re-)pose aussi le statut actuel de l'unité de soutien aérien de la DGSE, qui opère précisément les mêmes moyens aérien que le COS : Transall, Hercules, Caracal, Twin Otter (1). En Grande-Bretagne, les SAS assurent à la fois l'action spéciale et clandestine, et c'est la même chose en termes de moyens aériens. Le modèle du SAS est souvent cité par les responsables des forces spéciales.

Les moyens aériens du COS sont actuellement, à l'instar des commandos, sollicités à un rythme exceptionnel. Une consolidation de cet outil réversible, discret, et finalement peu coûteux est incontournable, alors que les armées vont encore perdre en format, et ont déjà perdu en points d'appuis.

(1) l'actuel directeur de cabinet du DGSE, le général Frédéric Beth commandait le COS encore à l'été. Il est donc parfaitement au fait de toutes ces questions.

SYRIE

 Un bataillon français intercepté en Syrie ?

Source : partiantisioniste.com  - Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères.

Selon l’agence de presse iranienne IRIB, « les services spéciaux syriens [auraient] arrêté [au sud-ouest du pays, ndlr] un bataillon français de transmission » composé de 12 militaires, dont un colonel du service technique de communication de la DGSE.

« Cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait désormais profil bas de peur que cette affaire n'affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe Sergueï Lavrov, afin de trouver une solution et libérer les militaires français » poursuit l’agence de presse, avant d’ajouter que « le Président français aurait envoyé un arsenal militaire destiné aux opposants au régime, mais les informations collectées par les services de renseignements français confirment que la majeure partie du matériel est tombé entre les mains de l'armée syrienne ».

Si l'information se confirme, elle risque de faire l'effet d'un tremblement de terre sur la campagne présidentielle française !

Le Parti Anti Sioniste a plus d’une fois pointé du doigt l’ingérence étrangère dans les affaires internes de la Syrie, ainsi que la violation de son indépendance et de sa souveraineté. Les événements nous donnent raison, et confirment les propos de Yahia Gouasmi, Président du Parti Anti Sioniste, à savoir que l’année 2012 sera riche en surprises, et elle ne fait que commencer… 

Les journalistes occidentaux, nouvelle cible du régime syrien

Source : .zinfos974.com

Hier, mercredi 22 février, une journaliste américaine et un photographe français ont perdu la vie lors de bombardements qui ont touché un centre de presse du quartier de Baba Amr. Trois ou quatre autres journalistes, dont une française qui travaille pour le Figaro, Édith Bouvier, ont été blessés.

Les accusations contre le régime syrien de Bachar Al-Assad fusent. Selon un scoop du "Daily Telegraph", les services libanais auraient intercepté des communications syriennes indiquant une volonté des forces de Bachar Al-Assad de faire taire par n'importe quel moyen les journalistes occidentaux présents à Homs. Les militaires syriens auraient même hésité avant le bombardement meurtrier, sur la version officielle à donner, concernant la mort des deux journalistes.

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, affirme que les deux journalistes tués "ont en plus été poursuivis alors qu'ils essayaient d'échapper aux bombardements".

L'ambassadeur syrien a été convoqué mercredi à Londres par le ministère britannique. Ce dernier lui a exprimé son "horreur" sur les violences à Homs. La discussion aurait d'ailleurs débuté par l'évocation de la mort de deux journalistes affirme le "Foreign Office" dans un communiqué.

Le Quai d'Orsay, par la voix d'Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, a accusé Damas: "La France tient les autorités syriennes pour responsables et comptables de la vie de nos ressortissants et de nos blessés. (...) Face à l'urgence de la situation, le régime de Damas nous doit une réponse, et il sera comptable de ses actes", a exigé le ministre. "Je demande solennellement au gouvernement syrien l'arrêt immédiat des attaques et le respect des obligations humanitaires qui s'imposent à lui, qu'il s'agisse des journalistes, bien sûr, ou de l'ensemble de la population civile syrienne", a souligné le ministre. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Marie-Claire Muller 01/03/2012 17:41


Sur INFO SYRIE et d'aprés ce que j'ai pu comprendre ,comme en lybie (sur les noirs africains) les islamistes massacrent à tour de bras et s'emparent de la direction de ce pauvre Pays comme en
Lybie,Egypte etc et comme vous le dites "nos amis qataris" "qui ont les pétros dollars sur lesquels on louche! ceux là même qui achétent nos banlieues et  nos cpf, qui installent avec la
bénédiction  de Lagarde les banques hallal sur notre sol Judéo Chrétien ainsi que les casernes pour nos colonisateurs et bien ces faux amis fournissent les armes pour massacrer de pauvres
gens .Mais c'est vrai on n'a pas vu l'ombre bien sappée de BHL ni Juppé d'ailleurs mais on sait QU ILS SAVENT!!! HONTE A EUX ET D AILLEURS A TOUT L UMPS


« Violences inacceptables » : un petit film pour Sarkozy, Juppé & consorts



Par Infosyrie, le 8 novembre 2011 




 






Un des terroristes de Hama, arrêté, explique comment lui et ses amis ont massacré les policiers avant de jeter leurs corps dans l'Oronte



Nous vous proposons une nouvelle vidéo, réalisée certes de toute évidence par des partisans du régime syrien – et fort bien faite au demeurant – qui en quatre minutes confronte implacablement
les médias et le gouvernement français à la réalité de la situation en Syrie, à un aspect important de celle-ci à tout le moins. Dans ce document, sous-titré en anglais, on a droit à une
recension, images-choc à l’appui, de tout ce que nous avons nous-même, à Infosyrie, tenté de dire depuis le mois de juin, tenté de faire entendre dans le brouhaha de la
désinformation de masse : les activistes islamiste armés, les massacres de policiers et de militaires à Jisr al-Choughour et Hama, les tirs contre l’armée dans un contexte de guérilla urbaine,
les cadavres mutilés par les fous-furieux de Dieu, la dimension fanatique religieuse de nombre d’insurgés. Tout ce qui se passe en Syrie depuis huit mois, tout ce que nie, passe sous silence
ou, au mieux, relativise, le discours officiel, d’Alain Juppé à L’Express.


C’est donc à notre ministre des Affaires étrangères et aux journalistes, analystes et éditorialistes de notre presse sous influence bobo-atlantiste et OSDH que nous dédions cette utile
rétrospective. Autant vous avertir – et les avertir – tout de suite, ce petit film abonde en images atroces, à ne pas mettre entre tous les yeux. Encore n’y figurent pas – sans doute pour des
raisons de chronologie – celles, particulièrement insoutenables, de l’égorgement – à Homs et ces derniers jours, semble-t-il – de deux soldats par des fanatiques islamistes.


On peut, en définitive, voir cette vidéo comme une thérapie de choc contre le mensonge médiatique et la diffamation internationale dont continue à être victime la Syrie. A voir et à faire voir.


Ci-dessous le lien :


http://www.youtube.com/verify_age?next_url=http%3A//www.youtube.com/watch%3Fv%3DB2Ti6IscTso%26feature%3Dfeedu%26skipcontrinter%3D1