La France joue sa dernière carte avant l'effondrement en douceur ou rapide et violent

Publié le 19 Avril 2012

Si François Hollande devient président, la France s'effondrera rapidement sous les Inch Allah! et plus tard les Allahu Akbar ! Encore plus d'immigration, de dictature de Bruxelles, de dettes, d'impôts, d'allocations de toutes sortes et une politique étrangère encore plus folle et destructrice de nos valeurs et de notre image. Le palestinisme avec les millards de subventions accordés par les européens deviendra encore plus arrogant et insoutenable et Mohamed Merah risquera bien de faire des émules. Face à l'insécurité et l'ignominie, la communauté juive n'aura plus qu'à plier bagage. Bien d'autres citoyens, de communautés libérales et laïques quitteront aussi la patrie des droits de l'homme,  pour des raisons proches : insécurité et avenir bouché. Dans "la faute au BoBo Jocelyn " Christine Tasin et Pierre Cassen retracent avec humour et drôleries, ce désastre annoncé. Leur mot d'ordre : tout sauf la gauche.


Dans l'article qui suit, "dernière ligne droite avant le 1er tour de la présidentielle",  Raphaël DELPARD, acteur, réalisateur, scénariste, journaliste, écrivain  trace sa vision d'un avenir bien sombre pour notre pays et de ce que pourrait ou devrait être le "vote juif".

 

 

Nancy VERDIER 

 

"Dernière ligne droite avant le 1er tour de la présidentielle" par Raphaël DELPARD 

 

On entend de plus en plus dire, parmi les amis d’Israël, que pas une voix ne doit aller à François Hollande ; cette proposition comprend également, chez ceux qui l’émettent, les figurants d’extrême-gauche, qu’il est inutile de considérer dans cette analyse. Ce qu’ils ne disent pas, c’est ce qu’il convient, à leur sens, de faire avec Nicolas Sarkozy.

Qu’il soit bien clair, qu’il ne s’agit en aucune façon d’une consigne de vote de ma part - qui suis-je pour m’autoriser une telle posture ? -, mais de l’analyse d’une hypothèse. Juste la nécessité d’un éclaircissement, du strict point de vue de la logique, à l’adresse de ceux qui sont dans le brouillard.

Ils sont d’ailleurs nombreux à s’y agiter. Il faut dire que cette élection présidentielle est de loin la plus catastrophique. Nous avons assisté à toutes les dérives, parmi celles-là, j’en retiens deux, provenant de la même personne. Le Grand Rabbin de France s’est autorisé à écrire une hagiographie à la gloire de l’Islam, et un texte critique à l’encontre du Front National. Certes le brûlot était mieux écrit que si c’était Jean-Luc Mélenchon qui l’avait commis.

A ma stupéfaction, pas une réclamation dans aucun des camps de droite ou de gauche ne s’est élevée contre l’intrusion d’un religieux dans la vie politique, laïque et républicaine. La preuve que la société française est bien au plus mal, pour ne pas dire en lambeaux. Qu’est donc venu faire le Grand Rabbin dans cette galère ? A quel ordre ou à quelle complaisance a-t-il répondu ? Qu’aurions-nous dit si un imam s’était autorisé à faire la même chose en vantant les mérites du communisme ?

Israël fait partie des enjeux de l’élection présidentielle française 
Encore qu’entre les deux, une feuille de cigarette aurait du mal à passer. Jusqu’à présent, je trouvais ce Grand Rabbin intéressant ; durant des mois, je l’ai écouté parler de judaïsme sur une des radios communautaires. Et même si je ne comprenais pas tout ce qu’il disait, cela restait passionnant.

Maintenant le Grand Rabbin peut parler où il veut, écrire dans le journal de son choix, je ne l’écouterai plus, ni ne le lirai. Il m’a montré qu’il était, comme tant d’autres Juifs français, un valet du pouvoir.

A propos du sujet qui nous intéresse, Israël et les Juifs de France, et ceux d’Europe, examinons le positionnement deux principaux candidats. Rien ne les distingue, sauf que l’un nous a montré ce qu’il était pendant cinq ans, et que l’autre nous le montrera, peut-être, durant les cinq années à venir.

Hollande et Sarkozy sont les deux faces de la même médaille. Ce qui les différencie tient au fait que l’un continue la politique, la monstrueuse et criminelle politique gaulliste arabe de la France.

L’autre adopte la même politique, sauf, qu’à sa défense, il ne s’est jamais clairement exprimé. Oui, certes, il a eu des mots très durs pour Israël au moment de « Plomb fondu », mais il n’a pas eu le loisir de s’exprimer aussi ouvertement que Sarkozy a pu le faire durant son mandat.

Sarkozy a menti aux Juifs de France et à Israël. Il a eu des attitudes qui donnent la nausée. De cela, il faudra qu’il rende compte devant l’histoire.

Hollande – je l’ai écrit dans un précédent article –, ce n’est personne. Son ancienne compagne, Ségolène Royal, a dit un jour de lui que « (…) c’est un notable, jamais il ne dit non, jamais il ne dit oui ». C’est de cette manière qu’il a dirigé le parti socialiste, et qu’il l’a mis au plus bas ; mais ceci est un autre problème, qui ne nous concerne en rien, dans la présente analyse.

Mais Hollande sera prisonnier de l’extrême-gauche ; il devra se conformer à ce qu’elle dira et à ce qu’elle voudra. Il sera dans la même position que Delanoë avec les Verts à la mairie de Paris. Pour avoir la majorité, Delanoë avait été contraint de conclure une alliance avec les Verts et avec une parcelle de l’extrême gauche ; les dents serrées, il dut supporter leurs diktats. Au Conseil municipal, les Verts sont allés jusqu’à voter contre lui.

Avec Hollande à la tête de la France, on peut penser que la situation sera identique au fond et peut-être pire, puisqu’il s’agira de la politique du pays. Le droit de vote sera accordé aux étrangers non résidants. Des manifestations de soutien aux Palestiniens seront organisées chaque semaine, et des initiatives seront prises, qu’il est encore difficile de cerner, mais dont nous pouvons déjà deviner à quel point elles seront défavorables à Israël et aux Juifs.

Avec Hollande, nous assisterons, d’une façon larvée, à la fin du judaïsme français. Nous verrons les grands rendez-vous de l’histoire disparaître peu à peu, à l’exemple de la commémoration minimale de la Shoah qui a lieu cette année.

Les agressions antisémites feront partie du décor, à tel point, que les journalistes ne se donneront plus la peine de les signaler. Le tableau peut paraître sombre, il le sera plus encore qu’il est possible de le brosser à l’heure actuelle.

Et avec Sarkozy alors ? Ce sera la même chose à l’identique, mais la différence se jouera sur le temps. En homme politique avisé, il ne précipitera aucun des mouvements, mais tout ce que j’ai écrit précédemment sera aussi au rendez-vous.

Avec cette élection présidentielle, la société française est à un carrefour de son histoire. Selon certaines personnes, soit elle penche à gauche, et sa disparation sera programmée le soir du deuxième tour, soit elle vote à droite, et il restera un peu de temps, vraiment peu de temps, un espace très mince, mais apparemment suffisant, pour s’organiser et agir de façon adéquate.

Dans cette hypothèse, la présence de Sarkozy au second tour semblerait utile.

Sarkozy, les Français le connaissent, ils savent tout ce dont il est capable. Inutile de dresser la liste, nous en avons les éléments bien présents en mémoire. En réfléchissant un peu, si la communauté israélite française s’organise, elle devrait trouver les moyens de réagir chaque fois que nécessaire.

Si Sarkozy peut se présenter au deuxième tour et remporter la consultation, les Juifs de France, moins le Grand Rabbin et quelques autres valets du pouvoir, devront considérer le nouveau président comme un adversaire politique. Et le mot n’est pas trop fort pour désigner un homme qui s’est révélé, lui-même, un contempteur d’Israël et des Juifs.

S’il est élu, il ne suffira plus d’écrire des articles, de faire des films – hélas ! Ils sont peu nombreux, et c’est bien dommage – mais de trouver de nouvelles formes efficaces d’engagement.

Compatibles naturellement avec l’ordre et la morale. Mais il s’agira de sortir du système que nous avons tous employé jusqu’à présent. Ecrire des articles, composer des livres, c’est bien. Mais ils s’adressent toujours aux mêmes. Il faudra porter la vérité à ceux qui ne la connaissent pas, ceux qui, en province, vivent dans les villages et dans les hameaux, et qui sont gavés de mensonges au rythme des JT de 20 h.

Travailler aussi vers les pays européens, créer des réseaux allant dans le même sens. Il y a des gens qui pensent comme ces intellectuels israélites, et qui ne veulent pas, plus qu’ils ne le désirent pour la France, voir l’Europe devenir le comptoir de l’islam, et la banque des Palestiniens.

Une information, en passant, à ce sujet. Savez-vous combien l’Union Européenne a versé d’argent – notre argent – depuis 2008 à l’Autorité Palestinienne ?

Prenez votre respiration : 1,3 milliards au titre d’un programme appelé Pégase. Allez-y, jetez un coup d’œil à ce programme sur Internet, et vous verrez de quelle usine à gaz il s’agit !

Eh bien ! La gauche comme la droite se valent ici, et certains avancent même qu’avec la gauche au pouvoir, il y aura encore plus d’argent payé à l’Autorité Palestinienne, sans que jamais nous n’ayons la moindre possibilité de nous y opposer. Si toutefois vous ne l’avez pas compris, les 1,3 milliards, c’est autant de crèches, d’universités, d’aides de toute nature dont les Européens, en ces temps de crise économique aigue, n’ont pas pu bénéficier. Cet argent va aussi au Hamas, faut-il le préciser ? Et le mouvement terroriste achète des roquettes, et engraisse les futurs assassins de Juifs.

Dans un article, Guy Millière faisait part de son désarroi devant la situation de la France, et évoquait l’abstention comme un choix envisageable. Pour une fois, je ne suis pas de son avis : voter est un acquis républicain ; il ne reste que celui-là.

S’il faut voter, autant donner sa voix pour garder encore, si mince soit-elle, une marge de manœuvre. Une possibilité de recours.

En terminant cet article, je tiens à préciser que je ne suis pas le sous-marin d’un quelconque parti, appelant sournoisement à voter pour un candidat en particulier. Cependant, l’hypothèse que je viens de décrire, défendue par ces quelques Français, mérite réflexion, de même que leur appel à voter pour un candidat plutôt que pour l’autre.

Ils craignent probablement le résultat du premier tour. Nous, nous sommes simplement capables de saisir l’objet de leur préoccupation.



Raphaël DELPARD

 

 

 

© Metula News Agency
   



 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Francis NERI 01/05/2012 19:25


Ce qu'il nous faut bien comprendre, c'est que ceux dont
NOUS parlons n'ont pas besoin de s'expatrier. Pour eux, et c'est le critère essentiel de la mondialisation, ils sont partout chez eux...partout où la puissance de l'argent et la nature du pouvoir
mondialiste leur tient lieu de nation et de patrie. Il n'en est pas de même pour nous qui ne pouvons faire autrement que de travailler et vivre au pays ...y compris dans nos HLM ...bref nous ne
pouvons fuir ...alors puisque nous avons le dos au mur ...battons nous et ne faisons pas de cadeau !


Je ne changerai rien à cet écrit précédent  ...pour
ma part, je vais probablement voter Nicolas Sarkozy car je ne puis me résigner à voir la gauche au pouvoir...1981 çà m'a suffit ...pourtant les législatives vont venir et que ce soit l'un ou
l'autre , nous avons le dos au mur ...alors nous allons nous battre !!  

23bixente23 01/05/2012 10:29


oui ben voilà, près de 2 semaines après le 1er tout... sans surprise, pour moi en tout cas, ce sont 2 candidats du Système qui sont sortis, même si MLP a fait un bon score (surtout si l'on songe
à tous les handicaps qu'elle a cumulé: je me demande quel aurait été le score de sarko ou de flamby s'ils avaient dû faire campagne avec les éléments suivants: un parti au nom sulfureux, à tort
ou à raison, une vaste campagne de dénigrement tant à l'échelle nationale que locale orchestrée par nos merdias aux ordres et par les agents du système (sondages, pseudo-"économistes" chantant
qu'hors de l'UE pas de salut, etc), j'en passe et des meilleures...).


 


cet excellent article traite de questions fondamentales pour tous les hommes (et femmes, bien sûr) libres de ce pays, qu'ils soient Juifs ou pas. car les problèmes évoqués sont exactement les
mêmes pour les Français de souche ou d'immigration "désirable" (par opposition à l'engeance de remplacement d'origine le plus souvent africano-arabo-musulmane qui nous est imposée depuis qq
décennies). la preuve ? relisez l'article en remplaçant "Juif" par "Blanc" ou "Français de souche", et vous verrez que le texte garde tout son sens et est toujours pertinent !


 


je pose la question: à présent, maintenant que les dés sont jettés, que faire ??? ceux qui le peuvent émigreront, d'autres comme moi qui ne le peuvent pas (pas d'argent, de contacts, de
facilités) feront ce qu'ils pourront pour s'en donner les moyens, mais les autres, ceux qui ne partiront pas quoi qu'il arrive...???


je ne voudrais casser le moral à personne, mais il faut quand même prendre conscience que la situation s'aggrave chaque jour: oui, chaque jour, car chaque jour arrivent de nouveaux immigrés, par
bateaux et avions complets. chaque jour, la dette étatique augmente, fruit de cette vaste arnaque appelée "système bancaire" (j'ai qq vidéos passionnantes sur le sujet, sur youtube, pour ceux que
ça intéresse). chaque jour la dictature de l'UE se renforce, et le Nouvel Ordre Mondial se met en place. chaque jour, la gôche et ses idées moisies (cf. le site de Terra Nova, où tout est exposé)
gagne du terrain, en France comme ailleurs. chaque jour, le projet de conquête de l'Europe par l'engeance islamique avance sans rencontrer d'opposition.


je m'arrête là, je pense que chacun aura compris, la liste n'est pas exhaustive.


---> comme dit le chanteur, "et maintenant ? que vais-je faire ?" oui, qu'allons-nous faire ??

Francis NERI 20/04/2012 09:31


Ce qu'il nous faut bien comprendre, c'est que ceux dont NOUS parlons n'ont pas besoin de s'expatrier. Pour eux, et c'est le critère essentiel de la mondialisation, ils sont partout chez
eux...partout où la puissance de l'argent et la nature du pouvoir mondialiste leur tient lieu de nation et de patrie. Il n'en est pas de même pour nous qui ne pouvons faire autrement que de
travailler et vivre au pays ...y compris dans nos HLM ...bref nous ne pouvons fuir ...alors puisque nous avons le dos au mur ...battons nous et ne faisons pas de cadeau !


Votons massivement Marine Le Pen car c'est en elle seule que nous reste un espoir. Les deux autres nous racontent des histoires depuis trop longtemps...donc nous n'avons rien à perdre, mais tout
à gagner. Le changement c'est Marine et personne d'autre !   

Pauldu48 19/04/2012 21:13


Francis NERI  , j'pprecie votre
reponse, mais je m'etais deja plose la question durant ce quiquenat mer Dique, et il ne m'etonnerait pas que Notre Saigneur et autres pourfendeurs de la nation aient deja prevu une retraite en
catastrophe à l'abri...


Dieu vous entende pour le vote des
Francais dimanche, et j'espere qu'ils sauveront in extremis le pays... derniere issue de secours, à mon avis egalement!

Francis NERI 19/04/2012 18:48


Pas de danger La Gauloise ! Nous n'avons pas l'intention de nous laisser faire. Ceux qui depuis 40 ans nous préparent ce sale coup ne s'en tireront pas comme çà ...nous irons les chercher par la
.... des ....


Ayons simplement le courage de nos opinions, arretons de tergiverser. Osons la "reconquista" la résistance ne suffit plus. Commençons par voter massivement pour Marine Le Pen. Posons cet acte
majeur et responsable, le reste viendra avec !  

LA GAULOISE 19/04/2012 15:19


Bienheureux celui qui aura un pays d'origine et qui pourra y repartir aux premiers bains de sang.Et nous, pauvres c.......s de français d'origines qui nous protegera? Ceux qui seront à l'origine
de cette situation? Au premier coup , ils partiront se mettre à l'abri dans les pays ou ils auront "planqué" depuis des années leur argent...!

Francis NERI 19/04/2012 14:48


Je ne veux rien comprendre à cet article par trop "alambiqué". Il n'y a qu’une seule porte de sortie pour les Juifs de France: Voter massivement pour Marine Le PEN. La seule qui est à leur coté"
pour bouter l'ennemi hors de France. Ceux qui vont voter pour Hollande sont des traitres à leur condition juive comme le sont les Chrétiens qui ont la même posture !


Francis NERI


http://semanticien.blogspirit.com