La France va simplifier la délivrance des visas "aux talents étrangers"! Une discrimination ?

Publié le 26 Mars 2013

La France va simplifier la délivrance des visas de circulation, valables entre six mois et cinq ans, pour les talents étrangers, hommes d'affaires, artistes ou encore scientifiques, ont annoncé lundi les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères.

Les deux ministères "ont donné instruction au réseau diplomatique et consulaire d'améliorer, partout où cela est possible, le taux de délivrance des visas de court séjour dit +de circulation+ ainsi que leur durée de validité", selon un communiqué conjoint.

Les visas de circulation permettent à leur bénéficiaire de séjourner en France et dans l'espace Schengen 90 jours par période de six mois, sans avoir à demander un nouveau visa à chaque déplacement.

Les nouvelles mesures ciblent les hommes d'affaires, les universitaires, les scientifiques, les artistes ou les touristes ayant la France comme destination privilégiée, selon le communiqué.

Il s'agit de simplifier les procédures pour ceux "qui veulent créer des emplois, développer des échanges, participer à l'effort de recherche ou de création artistique", selon un engagement de campagne du président François Hollande.

"Convaincus de la nécessité d'une politique des visas équilibrée, répondant aux enjeux complémentaires que sont d'un côté la maîtrise des flux migratoires et les enjeux de sécurité, de l'autre l'attractivité de notre pays, les ministres proposeront prochainement de nouvelles mesures destinées à améliorer l'accueil des demandeurs de visas mais aussi à simplifier et rationaliser les dispositifs d'accès au séjour pour les compétences recherchées", ajoute le texte.

En 2011, la France a délivré 1.947.251 visas de court séjour dont 1.879.386 ordinaires et 67.865 officiels, selon les derniers chiffres officiels.

Les ressortissants de Russie (302.047), de Chine (217.O70), du Maroc (157.750), d'Algérie (137.O51) et de Turquie (109.463) en sont les principaux bénéficiaires.

Le précédent gouvernement de droite avait à l'inverse envisagé de durcir la délivrance de ces visas de court-séjour, les considérant comme "un passeport pour la clandestinité".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

Aaron 27/03/2013 22:28


Et oui, les agressions, vols, incendies et autres délits demandent effectivement beaucoup de talent.........

Marie-claire Muller 26/03/2013 17:18


les ministres proposeront prochainement
de nouvelles mesures destinées à améliorer l'accueil des demandeurs de visas!mais c'est déjà le cas et nous avons plein de gens compétants en matiére d'égorgement, de viol,de voitures
incendiées,d'attaques de trains, de caillassages de bus etc!ah j'oubliais :de manieurs de haches!!

DURADUPIF 26/03/2013 15:11


Ils agrandissent les trous de la passoire. On en a cure de tous ces pseudos artistes inconnus qui fleurisssent sur les pannaux publicitaires et dont on se demande quel est le public qui paye pour
les voir et les faire vivre ???

LA GAULOISE 26/03/2013 14:50


De quels talents sagit il? le vols  les agressions sur personnes , de preference sans défense, le viol ou d'incendie de voitures?