La guerre civile est-elle pour demain ? Par François HOFFMAN

Publié le 9 Octobre 2012

Expérience vécue dans un immeuble HLM d'Alsace

 

Ce matin du mois d’octobre 2012, les habitants du 12, rue de Milan à Strasbourg quartier HLM de l’Esplanade sont réveillés par le vacarme d’un coup de bélier contre une porte d’un des appartements de l’immeuble. Aussitôt suivi par une série de coups de feu. Téméraires, certains locataires sortent sur le palier pour « aller aux nouvelles ». Ceux des étages supérieurs s’arrêtent au 5eme.

L’action se passe au 4eme étage. Un gradé de policiers en noir donne des ordres, une odeur de poudre nous fait comprendre de quoi il s’agit. Un policier est allongé au sol sur le palier, l’homme semble inconscient. Nous avançons la tête et pouvons observer qu’un pistolet de gros calibre est au sol et qu’il y a du sang à l’entrée.

Un policier nous aperçoit alors et nous intime l’ordre de retourner à nos appartements, ce que nous faisons immédiatement encore bouleversés de ce que nous venions de voir.

Nous savons maintenant que l'homme abattu tôt ce matin à Strasbourg au cours d'une opération antiterroriste était recherché dans le cadre de l'enquête menée sur l'agression de Sarcelles où le 19 septembre "un engin explosif de faible puissance" a été jeté dans une épicerie casher.

A présent, ce qui est intéressant c’est le climat et le ressenti des habitants. Le déroulé des faits, importe peu, les médias en ont suffisamment débattus pour ne pas encore nous y attarder. Les circonstances du drame, comment nous en sommes arrivés là, ce que cela implique pour la suite, est le plus important.

Revenons aux faits dans toute leur objectivité : une jeune femme d’origine alsacienne de 22 ans mère célibataire d’une enfant de 5 ans, et d’une autre de quelques mois, soutenue par les services sociaux de la ville demande l’attribution d’un logement à l’esplanade quartier universitaire, à la population sédentaire plutôt âgée et encore relativement en paix socialement. Un quartier ou pourtant, chaque logement ou commerce resté « vacant » est occupé par des musulmans très souvent des « salafistes » ce qui est parfaitement reconnaissable du fait de leur « tenue ».

Cette jeune femme, une convertie à l’Islam, s’affiche sous son nom de jeune fille typiquement alsacien. Elle est assez bien accueillie malgré le fait qu’elle porte le voile intégral. La plupart des locataires ne commencent à s’interroger que devant un flot continu de visites barbues et de voiles intégraux. Ces personnages restent un jour ou deux et disparaissent. Rapidement cette personne reste cloitrée chez elle la plupart du temps.

Nous commençons à supposer qu’il s’agit d’un lieu de rendez-vous d’intégristes musulmans et nous en faisons observation auprès de représentants de l’office HLM, mais plutôt pour indiquer une occupation abusive des lieux. Rapidement, il était devenu difficile de savoir qui occupait effectivement cet appartement fait pour recevoir tout au plus un couple et un enfant. 

 La veille du « drame » un de ces individus est sorti de l’appartement, a dévalé les escaliers et bousculé deux locataires en conversation dans le hall de l’immeuble sans répondre au bonjour qui lui était adressé. L’un des locataires a insisté pour obtenir ce bonjour. L’individu c’est retourné. La colère et la rage, voilà ce que l’on pouvait lire dans les yeux de cet homme. Le locataire a baissé les siens, l’homme s’est enfui.

L’on peut supposer que celui-ci venait d’avertir l’occupant du 4eme étage qu’il allait recevoir la visite de la police.

Ce qui nous reste à présent dans l’esprit, et nulle cellule psychologique ne viendra nous apporter apaisement, c’est le sentiment de ne plus appartenir au peuple qui nous entoure, à cette civilisation qui mêlait l’humanisme des héritages gréco-romain et judéo-chrétien. Et puis terrible, celui de savoir qu’il nous faudra encore baisser les yeux dans l’ascenseur ou sur le palier, car nous savons que nous risquons notre vie à vouloir interpeler et résister.

Ceux de nos « élites » qui ne vivent pas cette confrontation avec la violence quotidienne et la loi du plus fort, dont ils ne savent rien de ce que nous vivons, nous ont abandonnés et passent à coté du problème et de la solution en toute « bonne conscience ».

Nous avons renoncé à éduquer et socialiser lorsqu’il était encore possible de le faire. Nous en payons à présent les conséquences. Certains de nos enfants sont devenus de sauvages prédateurs et nous ne pouvons rien attendre de bon de ce qu’ils nous réservent.

La remise en ordre s’avère compliquée, d’autant plus qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une crise systémique globale et que nos gouvernants sont pour le moins dépassés par l’ampleur du problème qu’ils ont contribués à poser et sont dans l’incapacité de résoudre.

Qui dans cet immeuble peut à présent penser que la paix sociale est encore possible

François HOFFMAN

7 10 12

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

LMarie-claire Muller 09/10/2012 19:59



Islamisme en France : l’ex-patron de la DST pointe du doigt le Qatar et l’Arabie saoudite


9 octobre 2012






09/10/2012 – 14h00
STRASBOURG (NOVOpress) – Suite au démantèlement le week-end dernier d’une cellule salafiste en France, Yves Bonnet avance deux facteurs déterminants dans le financement des réseaux
musulmans radicaux dans l’Hexagone. Réalité qui poussait le journal Libération à titrer hier : « Terrorisme : l’islamisme version française »
(photo). Pour l’ancien patron de la DST (Direction de la Surveillance du Territoire), le Qatar et l’Arabie Saoudite jouent un rôle majeur.  « On n’ose pas parler de
l’Arabie Saoudite et du Qatar, mais il faudrait peut-être aussi que ces braves gens cessent d’alimenter de leurs fonds un certain nombre d’actions préoccupantes », déclare Yves Bonnet
dans un entretien publié lundi par la Dépêche du Midi. « Il va falloir un jour ouvrir le dossier du Qatar car là il y a un vrai problème. Et je me fiche des résultats du
Paris-Saint-Germain », poursuit-il. Une prise de conscience urgente, alors que le Qatar compte injecter 50 à 100 millions d’euros en faveur de certaines banlieues françaises.


 


De plus, pour l’ancien patron de la DST, l’argent de la drogue généré par ces banlieues de l’immigration joue un rôle fondamental dans l’émergence du nouveau visage du terrorisme musulman en
France. Il faut pour Yves Bonnet « s’intéresser à ces milieux de jeunes délinquants qui sont à la marge (…). Si la police veut être efficace, elle va devoir travailler en profondeur ces
milieux, liés principalement à la drogue. Cela passera essentiellement par l’infiltration ». L’affaire Merah a démontré en début d’année que l’infiltration de ces jeunes naturalisés
français de confession musulmane peut être vouée à l’échec.


Samedi, une cellule islamiste a été démantelée et l’un de ses membres, un Antillais de 33 ans, a été tué à Strasbourg après avoir ouvert le feu sur les policiers venus l’interpeller. Douze
personnes, ayant des papiers d’identité français, étaient en garde à vue lundi. Immigration massive, octroi à tour de bras de la nationalité française et intervention de puissances
musulmanes dans les affaires de la France… Plus de doute, l’islamisme met en péril la sécurité et l’avenir des Français.


[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et
diffusion

LMarie-claire Muller 09/10/2012 15:21


STOP A L' ISLAM !!!!!!!!!!!!

DURADUBOL 09/10/2012 15:15


Quand je disais que nous étions dans une nasse abyssale.


Arrêter l'immigration maghrébine. Fermer toutes les mosquées et écoles coraniques. Expulser tous les imams qui appellent à la haine, français ou pas, Interdire TOUS les accoutrements et signes
islamistes(prières) sur la voie publique. Interdire toute forme de nourriture religieuse dans TOUS les Etablisements Publics. Interdire tous clanismes comunautaristes politico-religieux.
Dissoudre TOUTES les associations musulmanes qui se soustraient à la loi 1901. Contrôler voire interdire tous les commerces musulmans, notamment les librairies, qui ne fonctionnent que par
discimination d'appartenenace à une religion qui troublent, uniquement par ses textes et livres, l'ordre public de La République Française. Poursuivre sans relâche tout appel à la haine contre
les adeptes de la religion hébraïque. etc...Enfin la puissance publique doit provoquer un moratoire avec uniquement les Responsables Français de l'islam pour amander celui-ci afin de le rendre
compatible avec les valeurs de démocratie Constitutionnelle de La République Française, si pas possible INTERDIRE l'islam EN FRANCE.

LMarie-claire Muller 09/10/2012 14:53


Ouvrez-la !


C’est le moment : OUVREZ-LA ! Car vous taire ne sert à rien.Debout la France.. Vous aimez ? Vous transmettez !





L’Islam est violent et assassine des innocents pour des raisons bénignes et les français qui n’entendent rien, ne voient rien feront de parfaits dhimmis.


Français, réveille-toi maintenant car demain ce sera trop tard.


Avec la gauche, c’est toujours pareil dès que tu ouvres la bouche, tu es raciste.


Fin de la discussion.


Eh bien NON !


Ici nous l’ouvrons pour dire ce que nous pensons.


Peu importe les noms d’oiseaux que nous recevons.


Nous voulons vivre dans un pays où il fait bon vivre.


Ce qui implique que la loi y est respectée. Que les habitants soient respectueux les uns envers les autres.


D’ailleurs c’est la moindre des choses surtout lorsque l’on sait comment sont traités les gens dans les grands pays démocratiques islamistes qui appliquent la charia.


En France quand un de la diversité vole c’est à cause du social, il est donc excusable et mieux c’est le volé qui devient le coupable.


En pays islamique, on lui coupe la main.


Alors de grâce, messieurs les dictateurs de la pensée unique : fermez-la !


Laissez-nous le droit de bien vivre, la possibilité de nous promener sans nous faire agresser, ne pas voir des étrangers venir nous cracher à la figure et nous insulter, surtout quand nous leur
payons la sécurité sociale et les allocations du même nom.


Arrêter d’interdire aux français d’être français!


Oui ! Fermez-la et allez en douce manger votre caviar et vous pavanez dans les clubs privés les plus chers.


Fermez-la, vous les politiques ou devrais-je dire les « polititocards© » de tous bords, vous les médias
et vous les associations soi-disant aux services des droits de l’homme et contre le racisme.


Parce que vous avez fait assez de mal comme cela.


Continuez à vous occuper entre vous de qui a dit quoi et de comment j’ai été ce soir à la télé. As-tu aimé mon costume bleu ? Et ma cravate aussi ?


Foutez-nous la paix avant que nous craquions définitivement à cause de votre incapacité chronique à agir.


Avec vos grands airs supérieurs, votre snobisme dégoulinant et votre désintérêt total pour les gens, vous n’avez plus rien à nous dire car nous ne vous écoutons plus.


Ah ! Comme c’est facile d’employer de grands mots comme « rassemblement » « partage » « apaisement » ou autres du même genre et de nous prendre pour des
mazettes.


Mais maintenant pour nous c’est fini : vous n’avez plus aucune valeur à nos yeux.


Votre droit c’est de vous taire ou d’agir.


Le nombre de personnes qui ne suivent plus les actualités à la télévision augmente jour après jour, preuves à l’appui. Fermez la télé, ouvrez les yeux !


TF1 a perdu des centaines de milliers de téléspectateurs et Canal + des abonnés, tous écoeurés par tant de sectarisme partisan. Tant de mensonges scandaleux et surtout cette dévotion pour l’Islam
et cette haine du français qui sont devenues totalement insupportables.


Quand dans un pays comme le notre, les médias n’informent plus mais veulent dicter une idéologie, c’est qu’une dictature s’installe.


Pour beaucoup de personnes âgées qui ont connu la période des années noires, 1936-1945, elles ont la triste impression de revivre cette dramatique époque.


On s’en fout des histoires de cul alors que notre pays s’écroule et s’islamise. STOP à la désinformation.


Par contre la chasse aux sorcières organisée par la gauche depuis l’arrivée de « Moi Je » bat son plein dans un silence médiatique pesant et indigne.


Le nombre de personnes virées est énorme mais comme les médias se taisent, les français ne le savent pas.


Là un écrivain publie un livre qui déplait et hop on lui fait la peau, ici des fonctionnaires qui déplaisent et bing dehors, ailleurs des journalistes pas assez soumis et vlan à la porte. Silence
de mort médiatique sur toutes ces  ignominies commises par la gauche et l’Etat PS.


Car il s’agit bien de l’Etat PS qui a tous les pouvoirs et nous gouverne comme une bonne dictature sud américaine à la Chavez.


Pour la gauche caviar, les jaloux, les envieux, l’artillerie lourde est de retour. C’est la vengeance des ringards.


La chasse est ouverte avec le thème éternel du danger du fascisme et comme l’écrit la bible de la gauche bien pensante, le Nouvel Obs, c’est le retour de la peste brune.


Je cite le Nouvel Obs du 18 septembre 2012 sous la plume de Renaud Dély :


«  L’affaire Millet a révélé une nébuleuse brune d’écrivains, intellectuels et journalistes, qui communient dans l’obsession d’une identité française « blanche et chrétienne »
et le rejet des immigrés.  »


En France pour ces gens-là tu n’a pas le droit d’être blanc et chrétien car ils assimilent cela à une forfaiture.


Nous ne pouvons plus accepter chez nous d’être traités ainsi.


La gauche qui ne sait plus quoi dire pour couvrir ses erreurs économiques et sociales ressort la peur du loup.


Attention braves gens, le danger est à l’intérieur et l’ennemi de nos libertés rode. C’est le blanc chrétien fasciste et il est dangereux.


Le ridicule ne tue pas ou plus sinon on aurait une hécatombe dans les médias.


Par contre quand la France socialiste ferme nos écoles, se recroqueville maladivement et baisse la tête comme c’est le cas depuis la manifestation de samedi, quelle honte et quelle débandade.


Les journalistes ne font plus leur métier et ne sont que des valets aux ordres du pouvoir socialiste, l’Etat PS.


La France perd toute son aura dans le monde avec pareils dirigeants et pareils médias.


Elle offre une image grotesque. Elle se montre froussarde et lâche. C’est la France de Pétain qui est de retour.


Le socialisme est une aberration intellectuelle pour masquer une dictature, celle de la police de la pensée.


Céder avant même, à titre préventif, est une hérésie qui ne peut qu’encourager les autres à encore plus de provocations et de violences.


L’Etat PS est en train de laver le cerveau des français pour les
transformer de veaux en moutons.


Lamentable.



Alors il est temps de l’ouvrir.



Se battre pour ce qui est juste vaut tout le reste.


HOLLYLAND, ton univers impitoyable…


Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.


Je résiste et vous ?


Alexandre Goldfarb



jp 09/10/2012 13:08


et de couper des têtes,à tout ses gouvernements corrompu

yves IMBERT 09/10/2012 13:00


C'est partout la même chose mais les veaux votent toujours pour  l'UMPmarxiste  ou les islamo-marxistes du PS


pas la peine d'acheter des kalachs pour faire se débiner les envahisseurs, il suffit de couper le robinet des allocations d'un côté et des subventions de l'autre

Dorothée 09/10/2012 11:38


Guerre civile ou autre, le seul moyen de tout remettre à plat. 39-45 : horreur puis 30 années glorieuses, économie, équilibre de population, etc....