La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Publié le 7 Février 2013

Du salon Beige

Les catholiques vont-ils subir ou réagir en contre-attaquant? 

Lu sur le blog de Jacques Attali :

"Si la question du mariage pour tous fait tant bondir toutes  les Eglises, ce n’est pas tant parce que les droits et privilèges de l’union devant le maire seront ainsi étendus aux couples homosexuels, que parce que les autorités religieuses sont horrifiées par  l’usage du mot  » mariage » pour qualifier cette union.

Et cette querelle de mots  révèle une ambiguïté de l’Histoire de France,  qu’il est urgent de clarifier: depuis plus d’un siècle au moins  les Eglises ne doivent plus être maîtres des mots du droit ; elles sont en charge de la seule morale et pour leurs seuls fidèles. Le droit est laïc ; seule la morale est religieuse, pour ceux qui le désirent (...)

Il convient même,   désormais, d’aller plus loin et d’enlever de notre société laïque les derniers restes de ses désignations d’origine  religieuse Par exemple, les  jours fériés  ne devraient être que laïcs, tels  le 1er janvier, le 1er Mai, le 14 juillet et  le 11 novembre. Les autres, dont les noms conservent encore une  connotation religieuse (la Toussaint,  Noel, Pâques, l’Ascension, la Pentecôte,  l’Assomption) devraient se voir attribuer  des noms laïcs (« fête des enfants » pour Noel  et « fête de la liberté » pour Pâques) ou être considérés comme des fêtes religieuses, que les citoyens pourraient choisir  comme jours fériés, parmi d’autres jours fériés pour d’autres fêtes religieuses (Kippour,  l’Aïd, l’anniversaire du Dalai Lama).

Cette proposition  n’est pas un caprice de laïc, soucieux d’affirmer une illusoire victoire sur le religieux.  C’est au contraire une mesure de salut public, qui rendrait à César ce qui est à César, si on ne veut pas que d’autres religions, aux pratiquants  peut être un jour plus nombreux que les catholiques,  ne réclament à bon droit que  des jours  soient fériés pour tous à l’occasion de  leur propres fêtes.

On rétorquera que la France est fille ainée de l’Eglise et que cela donne à celle-ci quelques privilèges. On aura pourtant du mal à convaincre les générations à venir que les privilèges de la noblesse aient été abolis et que ceux d’un clergé devraient rester  toujours aussi vivaces [Sic! Comme s'il s'agissait de priviège que de reconnaître le premier-né, l'aîné, du deuxième... JL].

La religion est une affaire privée. Les mots qu’elle emploie et les rites qu’elle pratique ne sauraient en rien influer sur la démocratie de demain.  La fraternité, au 21eme siècle, aurait tout à y gagner". 

Déplorable manipulation que de parler de fraternité : quand on supprime les mots de "père" et de "mère", comment peut-on évoquer des liens entre frères? Deux solutions :

  • la fraternité de ceux qui se choississent "frères" dans les loges maçonniques;
  • la fraternité de ceux qui auront obtenu de la mère Patrie, le droit d'être conçu et d'être  confié aux mêmes parents légaux. Etrangement plus de père...

Et tout état de cause, la fraternité de ceux qui se reconnaissent un seul Père, le Notre, Celui que l'on a appris à prier dans le Pater Noster, doit être éradiquée avec l'Infâme.

La guerre fut annoncée, elle est déclarée et les premières batailles sont en cours. Qui y prend part à la hauteur des enjeux?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

lombard 07/02/2013 17:41


bonjour


les socialistes dhimmis veulent détruire ce qui reste de nos origines judéochretienne pour mieux nous islamiser.et ce gouvernement destructeur de notre société devrait faire attention car même si
devant la justice souveraine vendue a ses ordres ne peut plus condamner un président ou son gouvernement (dernier traité de Lisbonne...)le peuple finira bien par régler les comptes .....

L'EN SAIGNANT 07/02/2013 14:36


Sans doute faudrait-il souhaiter de la part de gens comme Mr ATTALI un plus vif et public intérêt pour les dangers profonds et réels que représente pour les Démocraties et Républiques, l'invasion
islamiste dans nos sociétés occidentales. Ce serait à l'évidence plus utile que tenir salon avec le petit doigt en l'air ...!

Epicure 07/02/2013 13:13


Encore un combat à côté de la plaque et le refus et l'union sacrée de tous les Intégristes pour Maintenir une pensée  foutraque qui "peut toujours leur servir" En effet, si le laïc ne
prévaut poas, le religieux de TOUS finira par le faire en envahissant par la Loi du Plus Nombreux la scène sociale nationale. Que les curés les rabbins les immams et autres sectateurs arrêtent
donc de nous enfumer  en espérant de fait tirer leurs épingles à eux du jeu qu'ils manipukent tous de concert  et de conserve: Ramener au premier plan le Religieux Contre la laïcité
individualiste libre penseuse et libertaire at authentiquement républicaine et démocratique.

Claude Germain V 07/02/2013 12:48


Pas d'accord du tout ..la Chretienté a fait la France BIEN AVANT LE MOT REPUBLIQUE ET LAICITE .....


N'en deplaise aux envahisseurs musulmans , siks ou autres religions , ILS SERONT ET RESTERONT ETERNELLEMENT FRANCAIS DE PAPIER , MAIS JAMAIS SOUCHIENS .Vrais FRANCAIS en contrepartie  si ils se sont battus pour la FRANCE .