La guerre des partis...!!!!

Publié le 24 Novembre 2012

 LE 24 NOVEMBRE 2012 

      UMP ou PS, force est de reconnaître qu’aujourd’hui ils ont tous le « cul merdeux ».

Du coté de l’UMP, après s’être copieusement dénigrés, insultés voir diffamés durant leur campagne, François et Jean-François se déchirent depuis 1 semaine la présidence du parti. Quand on a un regard non partisan et extérieur, cela ressemble à tout sauf à des actes démocratiques.
Ces mêmes personnes se prétendent être le reflet de la France de demain . Désolé pour vous Messieurs mais vos comportements et au delà, vos discours, ne sont pas du tout à la hauteur de ce que j’attends pour notre pays. La France mérite mieux.
Dans le même temps l’innocent les mains pleines, je veux dire le petit Nicolas, nie avoir reçu le moindre euro de Madame Bettancourt. Ne vous inquiétez pas pour lui, il a le bras long et je suis prêt à parier qu’il s’en sortira sans l’ombre d’une égratignure.

Au PS, pas mieux ! Les socialistes ont envoyé les forces de l’ordre « taper » sur la tronche des écolos (leurs associés dans le gouvernement actuel) pour débarrasser le plancher du futur aéroport de « Notre Dame des Landes ». Ça fait sérieux n’est ce pas !!!

Plus personne ne s’intéresse à gauche comme à droite au devenir de la Nation, tout le monde s’en fout.

Finalement si on résume les actions et volontés actuelles du gouvernement :
- Amendement Nutella.
- Projet de loi sur le mariage homosexuel.
- Projet de loi sur le vote des étrangers.
- Guéguerre en Bretagne (non Pétainiste) pour la construction d’un Aéroport.

Ça fait léger vous ne trouvez pas ?

Et on continu élection présidentielle après élection présidentielle, à voter pour ÇA ???

De deux choses l’une, soit notre pays et surtout ses citoyens sont devenus complètement idiots, soit nous ne valons pas mieux qu’eux !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

DURADUPIF 24/11/2012 17:31


Nous ne valons pas mieux qu'eux, je dirai même plus on réélit des candidats ayant subit des CONDAMNATIONS pénales.