La justification de la corruption par le Front des banlieues.

Publié le 25 Mars 2012

Rachid Nekkaz fût emprisonné pour avoir tenté d'acheter des parrainages auprès de Maires. Pour certains, c'est un acte de courage, de bravoure. Pour des gens qui prétendent laver plus blanc que blanc, certain linge, même trés sale, ne leur pose aucun problème! C'est l'histoire de la paille et de la poutre! Rien de neuf...

Gérard Brazon

***********

Le Front des banlieues Indépendant est heureux de vous apprendre que le militant politique, Rachid Nekkaz, sera libéré ce soir de la prison de Fresnes après plus d’une semaine de détention.

En effet, monsieur Rachid Nekkaz avait été arrêté le 13 mars 2012 pour corruption pour le cadre de l’achat des parrainages pour la présidentielle de 2012.

Son action s’inscrivait  dans une démarche citoyenne de salut républicain consistant d'une part à demander aux Élus de la République de parrainer des femmes candidates à l'Élysée ayant des difficultés à obtenir leur parrainage et d'autre part à faire abolir le système des parrainages des Elus qui favorise la corruption.

Le FBI constate que plusieurs personnalités politiques de gauche et de droite souhaitent l’abolition de ce système ainsi que le président de la république, monsieur Nicolas Sarkozy.

Le FBI estime que cette affaire a été gérée avec zèle et démontre bien qu’il y a encore des militants politiques qui peuvent aller en prison pour leurs opinions et plus particulièrement ceux issus des banlieues.

Le FBI regrette qu’il n’y a pas plus de militants dans les banlieues avec la détermination et l’épaisseur de monsieur Rachid Nekkaz.


Communiqué de presse du 20 mars 2012 

Hassan Ben m’barek

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article