La lâcheté des élus de "droite" face à l'islam politique. La gauche on le savait déjà...

Publié le 27 Mars 2014

Nous savions depuis la "boîte à penser" socialiste Terra Nova, que le prolétaire n'était plus la clientèle de la gauche et que les socialistes avaient choisis l'immigration et les nouveaux arrivants au détriment des "ouvriers et paysans" de France.

Un choix qui va d'ailleurs avec les sympathiques bobos qui trouvent "génial" l'idée d'abattre la Nation forcément ringarde. Nous pouvons désormais voir sous nos yeux la même tendance à "droite" qui accompagne le "Grand remplacement" de Renaud Camus.

Nous savons désormais que la Nation, notre idée de la France n'est plus le souci du personnel politique de droite et de gauche. Ceux qui se disent de droite et je pense à cette frange de la "Droite populaire" devraient se poser véritablement les bonnes questions sur ce qu'est la France aujourd'hui et se demander ce qu'elle sera demain.

Veulent-ils une république dont l'islam politique viendrait imposer ses lois (Charia) dans nos textes, une France communautaire, une France de la violence inter-ethnique, et pourquoi pas une France islamique ou veulent-ils que la France redevienne cette France de nos pères à la fois généreuse mais jalouse de ses spécificités comme l'application de la Laïcité dans tous les domaines publics.

Voici deux articles qui démontrent la pente glissante sur laquelle nos politiciens de droite comme de gauche se trouvent et qu'ils assument pour quelles indemnités supplémentaires. 

Gérard Brazon

 

 

******

Bobigny : la voilée sur la liste UDI fera-t-elle gagner le Paoli ? Cet homme doit faire honte à ces ancêtres Corses.

Par Christine Tasin

bobigny.JPG

On donnera d’abord un coup de chapeau au  militant communiste qui ne s’en laisse pas conter sur le voile d’une candidate UDI !

A savourer pour le courage du militant laïque qui ne se laisse pas démonter bien qu’il soit seul contre tous et que les membres de la liste UDI l’empêchent de parler.

Mais l’enjeu est de taille et on sent bien le désespoir de ce militant qui voit la France foutre le camp avec, en sus des socialistes, tout le camp Borloo et compagnie, prêt à tout pour avoir le pouvoir.

Le dialogue est révélateur : d’un côté, la laïcité, l’égalité hommes-femmes, le refus d’affirmer  sa religion en public ; de l’autre, le détournement de la laïcité, qui, si elle permet le libre exercice des cultes, ne permet pas pour autant de piétiner l’égalité hommes-femmes, fût-ce pas un symbole et ce que d’aucuns croient un argument « je suis française ». Comme si être Français donnait le droit de faire et de dire n’importe quoi. Comme si être Français donnait le droit de faire disparaître la France et ses valeurs. Il a raison le militant communiste, la voilée est bien une intégriste.

Mais ce militant a déjà été trahi par les siens. On se souvient que Bobigny a inauguré, sous une municipalité communiste, une place Arafat. et une rue Oum Kalsoum… le doigt dans l’engrenage… Comment s’étonner que le vote ouvrier passe dorénavant au FN ?

Dimanche prochain on saura si Bobigny, comme tant d’autres villes islamisées, est devenu un territoire perdu de la République, malgré (ou à cause de) ses près de 60% d’abstention.

Est-ce d’ailleurs un hasard si c’est à Bobigny qu’est né le premier parti« islam » français ? Comme on fait son lit on se couche…

******

Par Lucette Jean Pierre

On a envie de l’aider de toutes nos forces, ce militant communiste, seul contre l’islamo-collabo Stéphane de Paoli, de l’UDI, et rapidement entouré de musulmans hargneux, sans oublier la voilée de service, particulièrement agressive.

Il a droit à tout. On compare le voile à sa moustache, à la kippa, à son chapeau, pour relativiser la symbolique infâme de l’uniforme de l’islam conquérant. Il qualifie la voilée d’intégriste, ce qui lui permet de faire le coup de la musulmane modérée, qui glapit qu’elle est chez elle. Il ne se départit pas, et répond à cette militante que sa place est en Arabie saoudite.

Le lèche babouches de Paoli, croyant parler « djeune », parle de rebeu, et explique qu’il ne fait pas de différence entre une voilée et une non-voilée.

Quel que soit le courage de ce militant, on ne peut que s’interroger. Il ne parait pas être un perdreau de l’année. Il ne peut pas ne pas savoir, comme le rappelle Christine Tasin, que la ville de Bobigny a inauguré une place Arafat, et une rue Oum Kalsoum. Surtout, a-t-il oublié que son parti a combattu de toutes ses forces le projet de loi contre le voile à l’école, en 2003? Qu’il a combattu également la loi sur la burqa, en 2009 ?

Encore plus grave, a-t-il oublié que c’est dans une municipalité communiste, Echirolles, avec le maire Renzo Sulli, que pour la première fois, en France, il y eut une conseillère municipale voilée, Besma Mechta, comme le rappelle cette lettre d’une habitante de la ville, Laurence Gresse, publiée en 2008.

http://ripostelaique.com/Lettre-a-Monsieur-Renzo-Sulli.html

Notre communiste local peut-il ignorer tout cela ? Sa réaction est-elle dénuée de tout calcul, dans une ville acquise à la gauche, et notamment au Parti communiste, depuis près d’un siècle, et sur le point de basculer à droite, grâce à un vote musulman que le PCF n’a pas arrêté de quémander quitte à trahir les principes laïques que défend ce vaillant militant ?

A méditer, camarade…

Lucette Jeanpierre

A lire sur Riposte-Laïque

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Repost 0
Commenter cet article

LA GAULOISE 28/03/2014 09:28


LA DROITE OU LA GAUCHE  :  MEME LACHETE DEVANT L ISLAM .

mika 27/03/2014 12:13


FELLAG: La colonisation...(7mn pour en rire)


https://www.youtube.com/watch?v=IoliB7H2Pgw