La Lapidation expliqué à ma fille - de Bivouac ID

Publié le 23 Janvier 2011

La lapidation expliquée à ma fille

Exclusivité Bivouac-id en français

Quelles leçons en tirer ?

1.
Faut pas casser les c… à Momo en répétant les mêmes questions idiotes. Elle a bien cherché les emmerdes, cette cruche, à revenir par trois fois chez un meurtrier psychopathe pour voir s’il voulait ou non lui faire la peau.
Faut pas prendre les messagers d’allah pour des canards sauvages… !

2.
Plus sérieusement et à titre de comparaison… Je vous laisse seuls juges :

Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu? Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. Et s’étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t’accusaient? Personne ne t’a-t-il condamnée? Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus, va, et ne pêche plus.
Jean 8: 3-11

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Jean Valette dit "Johanny" 24/01/2011 15:49



Effectivement Gérard, j'essayais de conserver un brin d'humour comme tous ceux qui ont naturellement du "sens critique".


 


Pour ces "mecs de la Mecque", tout tourne autour du sexe: leur soi disant honneur, leur paradis promis etc ... Pires que des bêtes ...



mf 23/01/2011 17:08



je pense que pour "momo" une femme adultere peut ce fait etre enceinte d un autre que de  son mari:et ceci est intolerable,d ou la sanction:il n et pas question de prendre le risque de faire
rentrer dans la famille l enfant d un etranger...on peut a la rigueur "comprendre" cela bien des siecles en arriere..;desormais il y a le divorce la contraception, l ivg...et a cette epoque il y
avait aussi moyen de la repudier...que l on tourne la question comme on veut:c est un pouvoir sur les femmes...mf



Jean Valette dit "Johanny" 23/01/2011 16:24



Ce qui m'a toujours paru bizarre, c'est que ces peuples condamnent la femme adultère mais il n'est jamais question de quoi que ce soit vis à vis du type avec lequel (forcément) elle fut adultère
...


 


J'en tire une sévère conclusion quant à ces peuples :


 


- La femme est forcément responsable puisqu'elle possède son libre-arbitre;


- L'homme forcément stupide et livré à son obsession sexuelle de primate ne peut qu'être la propre victime de son irresponsabilité;


- Dans le judaïsme la femme est reconnue supérieure à l'homme, elle est d'ailleurs dispensée de faire ses mishwots puis qu'elle est, paraît il, naturellement dans l'observance. Lors du péché
d'Adam on a "fait" la femme fautive pourtant ce n'est qu'à Adam (le glèbeux) que Le très haut a interdit de manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, pas à la femme ... Et
lorsque Eve fut tentée, où était son mari ?........


- Dans l'islam, ces questions philosophiques leur passent très haut au dessus de la tête. L'homme est naturellement une brute épaisse dont le cerveau s'il en est n'est plus irrigué dès l'instant
que son sang occupe son "corps caverneux". Un imbécile au sens pathologique ne peut donc jamais être responsable de ses actes ...


- L'homme occidental de culture greco-latine et judéo-chrétienne est donc bien plus évolué et Jésus nous le montre très bien en faisant appel à une saine introspection intellectuelle alors que le
musulman est assez curieusement poussé à rester dans une forme primaire de bestialité, notons que chez les animaux les mâles ne sont incités à copuler que lorsque la femelle est "réceptive"...



Gérard Brazon 24/01/2011 14:49



Dans la charia, l'homme, l'amant est lui aussi susceptible d'être lapidé ou décapité en cas d'adultère. Mais je te l'accorde, la femme reste la principale victime de la folie des hommes
et de la sexualité de ceux-ci. 



henri 23/01/2011 13:29



Il y a une grosse différence avec les" momoistes" et les chrétiens :


les momos n'ont pas de conscience.


ils sont cons tout simplement !