La lapidation un poème de Chantal Crabère.

Publié le 28 Décembre 2010

               Notre combat n'a rien à voir avec le discours de Bernard Henri Lévy ce pseudo philosophe perdu dans les marais à la recherche d'un monde qui n'existe pas. LE SIEN. Son monde n'est pas dans la réalité. Vous cherchez à éviter les faux prophètes et ils viennent vers vous habillés en berger disait Saint Mathieu. Quand Chantal m'a écrit, je fus d'abord étonné puis ravi car, qu'elle soit de gauche ou de droite m'indiffère totalement.  Nous menons le même combat contre l'islamisation de notre pays et au delà de l'Europe. 

           Moi qui fût très souvent l'objet d'attaques de l'opposition socialisante de ma ville et le plus souvent insulté que gratifié de mots aimables par ces petits représentants pitoyables d'une gauche laminée, sans idée, dhimmisée le plus souvent y compris par des hommes qui se "revendiquent" homosexuels mais saluent une religion qui les pendra, comme en Iran, si nous ne luttons pas aujourd'hui contre elle. 

          Cela m'a confirmé qu'il y avait aussi des femmes et des hommes de gauche sensibles, intelligents qui n'ont pas oublié qui nous étions et qui partageaient mon combat pour la laïcité.

           Châteaubriand qui n'était pas de gauche disait (...) le châtiment mérité d’avoir appris l’art moderne des armes à des peuples dont l’état social est fondé sur l’esclavage et la polygamie ? Avons-nous porté la civilisation au-dehors, ou avons-nous amené la barbarie dans l’intérieur de la Chrétienté. (Mémoire d’Outre tombe P 488)   Il est clair que nous l'avons apporté à l'intérieur de nos nations. 

               Pour ma part, je suis heureux que des françaises et des français de tous les horizons se retrouvent dans ce combat pour la laïcité. Il y a encore 2 ans, je me sentais bien seul. En fait, nous nous sentions bien seul. Riposte Laïque puis Résistance Républicaine nous ont permis de réaliser qu'en fait, nous étions nombreux.

            Alors certes, le Front National saisi l'opportunité de la laïcité pour rebondir. Et alors? Devrions-nous abandonner notre combat pour la laïcité? Et si un jour, le FN devait encenser la 5éme république, devrions-nous la combattre? Souvenons-nous du drapeau et de la Marseillaise. 

           La laïcité n'est pas un objet de combat interne. La laïcité est le combat de tous pour la liberté de penser, d'écrire, de changer de religion ou de ne pas en avoir, la liberté des femmes, les droits de la femme, le droit de vivre sa sexualité.

           Ce n'est pas parce que le Front National défend aujourd'hui ces valeurs que je ne vais plus les défendre demain. Je ne suis pas frontiste, ni socialiste, ni communiste.  Pour autant, je discuterai et mènerai un combat avec tous ceux qui veulent défendre la laïcité qui est le cœur de notre société. Je la défendrai contre toutes les religions, contre tous partis y compris politiques qui souhaiteraient l'amoindrir si ce n'est la supprimer. Je remercie donc Chantal "femme de gauche" de m'avoir fait part de son soutien et de son poème.         

  

             Cher Monsieur Brazon, femme de gauche je participe à l'équipe de Riposte laïque en envoyant régulièrement des articles. En recherchant un de mes articles j'ai vu que vous en aviez utilisé une partie sur votre blog, et vous avez bien fait (article sur Abdenour Bidar).
              Comme vous avez une rubrique féministe et poésie, je me permets de vous envoyer cette poésie militante qui peut servir. A vous de juger de sa qualité et de l'opportunité ou non de la faire figurer sur votre blog. Je pense que le combat que nous avons à mener nécessite un rapprochement urgent de toutes les bonnes volontés républicaines, au delà des clivages politiques. Bien cordialement.

Chantal Crabère

 

Chère Chantal. Vous prêchez un convaincu. Riposte Laïque a beaucoup de ses collaborateurs qui ne sont pas dans ma ligne politique je le sais bien ce qui ne m'empêche pas d'écrire dans ce journal en ligne. Il sera temps plus tard de nous quereller sur la politique sociale et économique. Je sais aussi que mes positions politiques ne portent pas à l'enthousiasme loin de là parmi les collaborateurs également, mais cela importe peu également. L'essentiel est que nous nous retrouvions sur les valeurs de la république (a minima) même si je suis plutôt un bonapartiste dans l'esprit. Tout cela pour vous situer le personnage et que vous ne soyez pas surpris. Ces "défauts", aux yeux d'une certaine gauche réactionnaire et bien pensante, ne doivent pas peser face aux dangers de l'islam. Tous mes écrits sont libres
de droit hormis la poésie de mon autre blog. Mon blog politique vous est ouvert comme il est ouvert à d'autres comme Bonapartine. Nous menons tous un juste combat. La résistance ne peut s'embarrasser de petits détails. Nous devons influer sur les politiques, tous les politiques de droite comme de gauche, pour qu'ils modifient leurs positionnements face à l'islam. La liberté de la femme est essentiel pour l'ensemble de nos libertés de citoyen. Je défendrai la femme partout et sur tous les sites. Les trois crédos de mon blog sont la Liberté d'expression, les Droits de la Femme et la Laïcité. Vous voyez que nous pouvons nous tendre la main. 
Je vais voir comment je peux placer votre poésie et y mettre votre nom. A votre service et travaillons ensemble.
Bien à vous.
Gérard Brazon  Voici donc la poésie de Chantal

 

Pierre

Prisonnière de l'or sur le doigt de l'aimée

Emeraude ou turquoise allumant mille feux

Bijou qui nous expose aux regards amoureux

 

Pierre voluptueuse à nos cous suspendue,

Belle si précieuse, atout de la beauté

Faut-il, tel un outil, maintenant te jeter ?

 

Toi, pierre sans couleur et pourtant acérée

Frappant en violence un  corps déchiqueté

Mais pourquoi deviens-tu cet objet de torture ?

 

Je te hais pierre immonde et brutal instrument

Accompagnant les hommes à l’horrible folie

Au nom de la justice et de la barbarie.

 

Tu t’acharnes sans fin  et tu reviens sans cesse

Sur la femme adultère accusée du péché

Jusqu’à ce que la mort vienne la délivrer.

 

Honte à toi main qui fais, pour obéir à Dieu,

Cet affront à la pierre qui se voulait parure

Changeant sa destinée en ultime blessure !

 

Chantal Crabère.

 Pour que plus jamais, où que ce soit dans le monde, on ne lapide les femmes !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Duchnock 29/12/2010 18:08



Magnifique. Pour que nos idiots utiles dangereux et dhimmis sans échine, suivant le mot d'Oscar, sachent peut-être enfin, où leurs aveuglements imbéciles riquent de renvoyer la femme d'où elle a
mis des siècles pour en sortir. Espérons, mais ce ne seront que les lucides qui les empêcheront. Ceux qui ont vu le gravissime danger du totalitarisme islamique.



raymond 28/12/2010 09:36



en lisant d'aussi beaux textes ,je regrette de ne pas savoir assembler les mots de cette facon.bravo Chantal  et a Gerard qui a eu la bonne idee de publier ce poeme.Il est vrai que le combat
que nous menons doit federer independemment de tout clivage politique ,femmes ,hommes attaches a notre pays,nos traditions,nos libertes,notre culture et notre drapeau ou tant de Francais sont
mort pour l'avoir aime et defendu a en perdre la vie ..Cette gauche pourrie  devrait avoir honte de ce qu'elle est devenue,une traitresse a ses propres valeurs.Elle est a vomir