La LICRA parle comme le FN sans risque judiciaire pour elle. Par Djamila GERARD

Publié le 10 Juin 2012

Louis Aliot du Front national a été interrogé sur l’agression de jeunes Juifs samedi dernier à Villeurbanne (Rhône). Il a déclaré : « Il y a en France une recrudescence des actes antisémites en provenance des milieux musulmans ».

Et quelques heures plus tard, dans l’émission des Grandes gueules toujours sur RMC, c’est le président de la Licra Alain Jakubowicz qui était interviewé sur le même sujet. Et je vous laisse découvrir ce qu’il a osé dire :

 

 

« Les agresseurs sont très majoritairement des jeunes venant de la post-immigration maghrébine. C’est une évidence ! », pour le président de la Licra !

Et c’est le même Alain Jakubowicz qui lors du procès d’Eric Zemmour ne cessait de répéter aux journalistes qu’on n’avait pas à s’occuper de l’origine des délinquants, de leur couleur de peau, de leur religion et – il l’a dit plusieurs fois, « du dieu qu’ils prient » (sic !)

Eric Zemmour n’avait pas le droit de dire que la plupart des dealers de drogue sont « des Noirs et des Arabes », mais la Licra qui l’a attaqué en justice pour ces propos a le droit de dire que les anti-juifs actuels en France sont « majoritairement »des jeunes Maghrébins. Quelle contradiction !

Et Jakubowicz continue son acte de contrition : « Je peux vous dire que pour le président de la Licra que je suis, ce n’est pas facile à dire. Mais il faut le dire parce que je crois que nos hommes politiques, mais également les services de police, ne nomment pas suffisamment les choses. Il y a une forme d’angélisme, on est en pleine campagne électorale, et aujourd’hui on veut ménager les Juifs, on veut ménager les Arabes, on veut ménager ceci, cela… Et du coup on ne dit pas les choses. »

Évidemment, Alain Jakubowicz fait porter la faute de tout cela sur la fameuse « importation du conflit du Proche-Orient », alors qu’il omet tout simplement de dire que le « dieu » (Allah) que « prient » les musulmans appelle à la guerre sainte contre les mécréants et en particulier  à l’extermination des Juifs.

Alain Jakubowicz nous dit qu’il ne faut pas réunir le rabbin, l’imam et le curé pour régler ces problèmes de racisme communautaire, or c’est exactement ce qu’a fait la Licra à Lyon pour « régler » l’affaire des demandes communautaristes dans les cantines scolaires… en pleine violation des lois laïques !

Bref, Alain Jakubowicz et sa Licra ne peuvent plus nier la vérité et s’enfoncent dans leurs impasses contradictoires, au point de dire exactement la même chose qu’un Louis Aliot du Front national… Et alors même que la Licra se promet de dresser une « liste noire » des candidats « Rassemblement bleu Marine » aux législatives et somme tous les autres candidats de s’exprimer publiquement par écrit pour faire battre ces candidats s’ils arrivent au second tour.

Alors, Alain Jakubowicz, vous n’avez pas honte de « stigmatiser » ainsi « des jeunes venant de la post-immigration maghrébine » ? Vous faites exactement ce que vous reprochez à vos adversaires politiques ! Mais la vérité vous a rattrapé, et contre elle, constatée largement par les Français, vous ne pouvez plus mentir effrontément.

Djamila GERARD

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 10/06/2012 23:07


Les prisons regorgent de raclures à faciès tout le monde en convient !

S. Dekerle 10/06/2012 15:07


Il va devenir impossible pour tous ces bien-pensants et "anti-racistes" de cacher et nier l'évidence. ça va devenir ingérable, explosif!