La "machine à perdre" de l'UMP est repartie de plus belle - Par Gérard Brazon.

Publié le 20 Mai 2012

Gérard 59-1 ansJe discutais il y a encore peu avec un ami de l'UMP qui me disait qu'il ne me suivrait pas sur ma démarche d'une recomposition d'une grande droite incluant le Front National. Pour autant, il fut bien incapable de me justifier son refus d'inclure le Front National dans l'éventail des partis politiques de droite pour lesquels il pourrait être amené à voter! Oui la gauche est l'adversaire mais… le FN ce n'est pas possible! Il s'étala bien sûr sur Jean Marie le Pen, le programme ultra libéral et bien entendu, les habituels rappels des propos tenus par l'ancien Président du FN. Il reprocha à Marine Le Pen de ne pas avoir appelé à voter pour Nicolas Sarkozy gommant les responsabilités écrasantes du président sortant dans sa propre défaite, les promesses de 2007 non tenues et  l'ouverture qu'il fît à la gauche! Il persistait dans son refus d'une alliance quelconque avec Marine Le Pen. Qui sait si, grâce à un tel rapprochement, les choses n'auraient pas été différentes! 

J'ai eu beau lui rappeler que l'UMP en poursuivant sa politique du "plutôt le PS que le FN" allait tout droit à sa perte! Ce qui ne serait qu'un moindre mal si elle n'entraînait pas avec elle, tous ses électeurs et la France dans le même temps, dans un abîme sans fond. Je lui fis remarquer qu'entre temps, ce n'était plus le père mais la fille! Que le programme ultra libéral avait fait place à un programme plus proche des citoyens et qu'un certain travail a été fait pour éliminer les tarés antisémites et autres racistes! Que Marine n'était pas Jean Marie même si celui-ci avait encore hélas, la main sur les finances du FN. Alors quoi? Faut-il poursuivre cette politique suicidaire que mène la droite bien-pensante?

Cet ami me fit part de son catastrophisme concernant le niveau scolaire, l'insécurité, l'immigration, l'islamisation mais ne pouvait pas faire cette démarche qui pouvait le libérer d'un dogme imposé par la gauche à la droite et singulièrement à l'UMP: pas d'alliance avec le FN, car ce n'est pas bien!  

Faut-il abdiquer tous les pouvoirs et les laisser aux mains des Socialistes qui ne se gênent pas pour passer des accords avec les héritiers de l'idéologie communiste coupable de crimes contre l'humanité?  Des socialistes qui revendiquent ouvertement le vote des immigrés au nom du paiement de l'impôt, transformant du même coup le citoyen français en individu lambda vivant en France sans autres droits naturels que permet la nationalité? Payer des impôts est un devoir et n'ouvre aucun droit que je sache puisque l'impôt sert à tous, immigrés compris.

Au nom de quoi faut-il condamner un parti politique qui, jusqu'à  preuve du contraire est républicain?  Assez de cette dictature de la pensée! Rien n'y fit.

L'ami UMP avait construit ses certitudes sur des vérités inculquées autrefois. Il s'entêtait car au fond, pour ceux qui l'ignorent, il faut savoir combien il est difficile de s'extirper d'un mode de pensée! D'autant plus, lorsqu'il est en contradiction avec la réalité. Comment admettre que l'on se soit trompé? Comment faire pour garder ou acccepter de perdre ses amis en réalisant que l'on ne pense plus comme eux en politique! Il faut avoir un peu de caractère et quelques certitudes bien chevillées pour vivre cela. Avoir l'Amour de la France plutôt que l'amour d'un certain confort idéologique! J'ai bien senti que je le mettais dans l'embarras et qu'il n'était pas loin de rompre le contact. Tant d'années de militantisme et d'idées partagées. Ainsi va la vie!

Je l'ai déjà dit ici et ailleurs, je ne suis pas encarté au FN même si j'ai soutenu Marine Le Pen lors de sa campagne électorale et que j'ai fait partie de son Comité de soutien! J'ai aussi également expliqué pourquoi? D'ailleurs, le FN ne m'a jamais contacté. Il faut croire que je ne suis pas un sujet d'intérêt pour lui mais qu'importe ! Le FN de Marine Le Pen n'est pas mon adversaire! Pour moi, c'est le Parti Socialiste et ses amis qui le sont. C'est cette gauche qui hait la France que j'aime, qui souhaite noyer nos spécificités, nos us et coutumes, notre culture dans un océan d'immigration avec à la clef l'islamisation. Avec, n'en déplaise à cet ami, la complicité de l'UMP et de ces politiciens de la droite bien-pensante anesthésiés par la gauche et ses "droits de l'hommistes".

Que cela ait déplu à mes anciens "amis politiques", cela est bien possible mais ma foi, j'en ai cure! Les béni oui-oui, les autistes politiques, les incultes et les pires de cette mouvance: les armées de brosses à reluire prêtent à servir, m'indiffèrent! Je suis un homme de sincérité, fidèle à l'amitié et à la parole donnée! Ce n'est pas faillir lorsque ceux en qui vous avez cru, vous trahissent et piétinent vos convictions! C'est même plutôt sain de réagir.

L'amitié personnelle ne doit pas non plus vous interdire d'afficher et de militer pour votre pays, la nation, la France! Il ne faut pas tout confondre.

C'est avec une certaine tristesse que j'ai réalisé que la "machine à perdre" de la droite classique dite molle était bien enclenchée!

Malgré la perception, la compréhension de cette "machine à perdre", des militants de l'UMP allaient donc de nouveau se mobiliser pour tenter de faire gagner de vieux chevaux de labours se prenant pour des chevaux de courses. De vieux chevaux trop bien nourris de caviar, trop abreuvés de champagne, bien abrités et chauffés durant tant d'années aux frais des contribuables. Pourtant, ils sont désormais bien fatigués, bien trop usés! Mais qu'importe, ils allaient de nouveau faire abstraction de leurs véritables pensées, de leurs convictions profondes pour obéir à des "généraux" qui les emmèneront se faire casser la gueule sur le "chemin des dames"! Peut-être qu'après, viendront les premières mutineries Au secours Clémenceau!

Pour ma part, je vais participer à ma manière à la bataille électorale! Nancy Verdier, membre d'un parti affiché clairement à droite," l'Union Pour la France" m'a proposé de la rejoindre comme suppléant dans le 20ème arrondissement de Paris. C'est donc une bataille législative que je mènerai à ses côtés. Je participerai à la lutte contre les socialistes, mes adversaires principaux et leur engeance néfaste du Front de gauche! Je ne resterai pas assis à tergiverser dans des calculs politiciens ni à écouter les arguties de ceux qui nous ont emmenés dans cette galère! 

L'UMP se fiche des élections législatives 2012, de la possibilité de provoquer une cohabitation qui limiterait les dégâts! Ce qu'elle vise c'est placer son candidat pour 2017.

Eternel petit jeu politique de droite qui permit à François Mitterrand de régner 14 ans et à Lionel Jospin de le faire 5 ans! Car c'est bien ceux qui se disent de droite qui ouvrent les portes du pouvoir aux socialistes. Revoir son histoire politique pour plus d'informations! (1981 avec Chirac et 1997 avec Chirac, Juppé et Villepin)

Pour ma part, je participerai à une bataille pour la reconstruction d'une droite patriote, fière d'elle-même et ayant la France comme intérêt principal. Cette bataille électorale sera pour moi, une expérience forte qui m'enrichira intellectuellement et sans doute, m'ouvrira d'autres possibilités ou perspectives dans l'avenir, pour mon pays! C'est tous ensemble, dans les partis politiques qui se réclament d'une vraie droite patriote que nous reconstruirons cette Droite sûre de ses valeurs et mettrons fin à la décadence de notre pays!

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

catherine 21/05/2012 22:34


Bonjour Gérard,


D'accord avec vous sur votre article d'où mon interrogation pour votre ralliement au "parti des libertés" que je ne connaissais pas. Je vais donc visiter ce site et ne voit aucune alliance avec
le RBM, ce qui est donc dans la même ligne que celle de l'UMP vis à vis du FN, ligne que vous contestez . Pire encore, alors que vous appelez à faire barrage à la gauche, je vois que le premier
site de leurs amis politique est la gauche libérale. Je vais donc sur le site de la gauche libérale, et constate que ce n'est pas ma tasse de thé. L'avez-vous visité ? Ensuite, le second ami
politique est le parti libéral démocratique, donc parti de la mondialisation et des limitations de pouvoir de l''état. Qu'en sera-t-il de leur consigne en cas de duel PS-RBM ? Troisième site de
leurs ami, toujours libéral, ne me donne aucun lien sur les articles (erreur 404). C'est alternative libérale. Wiki le cite comme pro-libertarien. 


Pouvez-vous nous en dire plus sur le parti que vous représentez, ses positions diverses, par exemple en matière d'immigration et ceux des partis amis ? 


Amicalement


 

DURADUPIF 20/05/2012 22:07


Belles exébitions de vélléïtés qui seraient plus que souhaitables qu'elles arrivat, mais j'ai bien peur que notre légendaire progression dans l'immobilisme fasse que nos chers électeurs UMP, de
droite non toute, ne se drappassent, une fois encore, dans une dignité mal placée à dormir debout qui nous fera périr couché.

Nadia Furlan 20/05/2012 21:36


Bravo Gérard pour cet article.


Je fais partie des gens qui sont bien placés pour savoir à quel point il est difficile de s'extirper d'une idéologie, pour avoir été pendant 15 ans, jusqu'en 1986, au parti communiste, et même
élue aux municipales de 1983, sur une liste d'union de la gauche. La premiere réunion du Conseil municipal a créé une brèche définitive dans mes convictions : il a fallu voter pour l'érection
d'un feu rouge à un carrefour devant l'entrée de mon immeuble, à un carrefour dangereux.


La consigne a été de voter contre !!!


J'ai suivi, mais trois ans plus tard, alors que la mairie proposait de créer un golf, j'ai voté pour, contre mon groupe socialo-communiste.


J'ai dû aller me justifier en "cellule" :"Camarade ! le golf est un sport de riches !" m'a dit un prof de fac qui faisait de l'ULM... sport de prolo s'il en est.


 


J'ai démissionné des deux : parti communiste et conseil municipal. Mais il m'a fallu encore dix ans pour oser voter "à droite" (Bayrou en 1995 ...!!) et en cachette du KGB domestique...


 


Car changer de bord ce n'est pas seulement reconnaître qu'on s'est trompé, c'est subir les foudres des proches qui n'ont pas fait le même chemin.


Et il m'a fallu encore bien plus de 10 ans pour voter FN...


Or, en ce qui concerne la diabolisation de ce parti, qui n'est pas interdit, comme il devrait l'être s'il était ce qu'en dit la bien pensance de gauche, il faut noter en plus deux points
essentiels.


Lionel Jospin a reconnu lui-même, au micro d'Alain Finkielkraut en oct 2007, que la diabolisation du FN était "du théâtre", et que ce n'était pas un parti fasciste.


Et d'autre part, cette diabolisation est un outil de propagande soviétique et totalitaire, dans l'esprit des méthodes bolcheviques et staliniennes consistant à trouver un ennemi, un bouc
émissaire, afin de le désigner à la vindicte de ses affidés, et à le créer, s'il n'y en a pas.


On connaît  bien ce procédé basé sur la rumeur, ce monstre aux cent bouches dont parlait déjà Virgile dans l'Enéide.


On prend un propos, on l'extrait du contexte, on le grossit, et le tour est joué.


Dans le cas du "détail", il ne s'agissait nullement de dire que les chambres à gaz étaient un détail insignifiant, mais une partie de l'ensemble de la guerre, qui avait mis à feu et à sang la
Planète entière. Le résultat est qu'un juif a pu me dire que la mort des juifs était plus grave que la mort de quelque 45 millions de non juifs, car cela fait partie des dégâts de la guerre. La
déportation de mon oncle adolescent à Dachau, de même.


Inutile de préciser qu'un tel manque d'empathie me révolte.


Cette propagande a abouti à rendre condamnable le simple fait d''être indifférent non au sort des juifs pendant la période nazie, mais au judaïsme en général. On n'ose parler de désapprobation.
Le fait de ne pas éprouver de l'attirance pour cette religion est assimilé au fait de vouloir tuer les juifs. 


Le pouvoir de la propagande bochevique a été si grand que c'est l'Occident captialiste et chrétien qui a été rendu responsable de l'exécution des juifs par les nationaux SOCIALISTES, alors que
Hitler le dit clairement dans "Mein Kampf", il les tenait pour des capitalistes, et haïssait le christianisme comme une idéologie de faibles, fondée par un juif.


Le comble est que les bolcheviks soviétiques et français ont propagé l'idée que c'est le capitalisme qui génère le nazisme, et qu'ils y sont parvenus avec un succès qui près d'un siècle après
n'est pas entamé.


Or, la vérité est que LES NAZIS N'ONT RIEN INVENTE.


Ils ont repris toutes leurs idées chez les bolcheviks : le goulag a été créé par Lénine et la Police de la Pensée par Trotsky. Ce sont les outils principaux de la perpétuation du système. Le
comble est que même les Zeks admiraient Staline !!


 


L'extermination de masse et la surveillance permanente ne sont pas "une caricature" comme le clame une Arthaud, mais un principe. Comment pourrait-il en être autrement, dans un système prévoyant
l'extermination de toute classe autre que le prolétariat ?


La barbarie est inscrite dans les gènes du communisme. Même le slogan de Auschwitz a été repris au Goulag des Îles Solovki...


 


On est stupéfait que certains, dont la sincérité n'est pas douteuse, puissent encore défendre le marxisme...


 


Or l'antifascisme, mué en antiracisme, est une création des bolcheviks, qui ont réussi à attirer à eux de nombreux idiots utiles, dont un des plus imbéciles est certainement Romain Rolland, qui a
visité les décors de carton pâte mis en place à son intention en Ukraine pendant les famines qui ont fait périr 6 millions d'Ukrainiens et est revenu enchanté.


Le pouvoir de cette idéologie est tel qu'il lui a permis de dissimuler ses innombrables crimes pendant près d'un siècle, et, s'ils étaient découverts, de les présenter comme des "caricatures" des
'erreurs", imputables à la seule cruauté d'un seul individu...


En vérité, la Shoah a été utilisée comme un paravent des crimes soviétiques, et les soviétiques n'étaient pas les seuls à trouver un bénéfice dans cette situation.


 


 


Quoi qu'il en soit, quand bien même JMLP aurait effectivement été  antisémite, c'est una argument absurde que de refuser d'examiner ses propos au nom de cette phrase. Et il est non seulement
absurde, mais criminel, de continuer à obéir à cette injonction stalino-mitterrandienne après des années, où leur absurdité a été démontrée. Aujourd'hui, la situation est telle que sans un
sursaut, notre civilisation est définitivement condamnée.


On a fait remarquer qu'après la chute de l'Empire romain, Rome, qui était une immense ville, était devenue une localité d'une vingtaine de milliers d'habitants, qui survivaient au milieu des
ruines.


Les marxistes, les révolutionnaires bolcheviks, qui semblent avoir une origine ethnique spécifique, et leurs émules pourront être satisfaits : ils n'ont rien construit qu'une immonde dictature et
ils auront mis à bas 20 siècles d'une civilisation plus que brillante.


 


Votre interlocuteur devrait aller consulter le site de l'union des Français juifs...


http://u-f-j.org/


Ils ont appelé à voter Marine.


 


 


 


 

Bastide 20/05/2012 15:49


Laurent MIRLAND le 20/05/2012 10:29    ! Victor dit bravo les droites doives
gagner !


 



Pour une victoire de la France aux législatives.

Les combats des chefs de la droite et l’emprisonnement moral inventé par la gauche ne permet pas dans notre pays d’alliance entre toutes les droites, cela profite à chaque fois aux collabos
islamisants, la victoire de Hollande le 6 mai en est le dernier exemple.

Ce n’est la faute de personne, ni de la droite « classique » ni de l’extrême droite, ce sont les discours faussement morali...


Lire la
suite



Pour une victoire de la France aux législatives.

Les combats des chefs de la droite et l’emprisonnement moral inventé par la gauche ne permet pas dans notre pays d’alliance entre toutes les droites, cela profite à chaque fois aux collabos
islamisants, la victoire de Hollande le 6 mai en est le dernier exemple.

Ce n’est la faute de personne, ni de la droite « classique » ni de l’extrême droite, ce sont les discours faussement moralisants des instigateurs de la pensée unique qui sont à l’origine de cet
état de fait.

Nous savons déjà, qu’aucune alliance ne sera possible entre l’UMP et le FN, pourtant cette alliance est non seulement désirée par l’électorat UMP et FN, mais nécessaire pour éviter la fin de
notre démocratie et l’instauration d’une république islamique d’ici quelques années.

Il reste pour cela, avant d’en arriver à une révolution sanglante, une seule échéance électorale, ce sont les législatives des 10 et 17 juin prochains.

J’en appel donc aux électeurs de droite, de faire barrage à l’hégémonie de gauche, qui en cas de victoire trusterai l’ensemble des pouvoirs dans notre pays, Présidence, Assemblée Nationale,
Sénat, Régions, Départements, et la plupart des communes importantes, du jamais vu dans l’histoire de notre pays. Nous avons pu voir ce dont sont capable les socialistes lorsqu’ils ont une partie
de ce pouvoir, imaginez, ce que cela donnerai demain s’ils arrivaient à conquérir le dernier bastion de contre pouvoir possible.

Sachant que les dirigeants de la droite ne feront pas alliance, pour le bien de la France, c’est à nous électeurs de faire cette alliance à leur place.
Le 10 juin prochain, allez chacun, voter pour votre candidat, donnez lui le maximum de voix pour se qualifier au second tour.
Nous savons qu’il y aura pour le 17 juin des triangulaires, qui seront synonyme de défaite pour les candidats UMP et FN, et un chèque en blanc au candidat PS.

Je demande donc à chaque électeur qui aime la France, le 17 juin, de ne pas écouter les consignes de vote des chefs de parti, tant de l’UMP, que du FN, ou du Nouveau Centre, et même du Modem, et
d’aller voter pour le candidat de droite arrivé en tête le soir du 10 juin, même si son propre candidat se maintient.
Le résultat serait édifiant pour les patriotes et terrifiant pour la gauche islamisante.
Aucun parti ne pourrai obtenir de majorité absolue à l’Assemblée Nationale, qui porterai enfin sont nom, sans avoir besoin d’une proportionnelle, la gauche obtenant environ 255 députés, l’UMP et
alliés traditionnels, 279 députés, le FN 43 députés.

Il faut 289 députés pour avoir une majorité et pouvoir gouverner, vous aurez compris, même si le Président, comme le prévois l’usage, nomme un Premier Ministre issu du parti Majoritaire, le vote
de confiance lui ne sera jamais majoritaire.
C’est là que les chefs de parti n’auront d’autre choix à droite de trouver un accord gouvernemental, un accord, c’est fait de compromis, et non de compromission.
S’ils se refusent toujours a trouver un accord, la France sera ingouvernable pendant un an, délai pendant lequel le Président ne pourra pas dissoudre cette assemblée.

Si nous n’arrivons pas à voter de la sorte le 17 juin, les triangulaires seront quasi toutes favorables à la gauche, qui totalisera 449 députés, la droite 128 députés et le FN aucun député. La
gauche mettra en place sont programme, fera interdire le FN et tout parti national, et avec l’apport de près de 10 millions de votants supplémentaires favorable à la gauche avec le droit de vote
aux étrangers, les français, les vrais, seront réduits au silence.
Il ne nous restera alors plus que les yeux pour pleurer et voir notre beau pays disparaître dans le monde islamique, ou bien prendre les armes, sans connaître l’issue de cette révolution qui se
caractérisera par une violence et une barbarie jamais vu.

Le 17 juin, redonnons à la France, la majorité qui est la sienne à l’Assemblée, votons pour le candidat de la droite arrivé en tête dans notre circonscription, quel que soit son appartenance à un
parti, votons français, votons Bleu, Blanc, Rouge.

Invitez tous vos contacts pour réunir tous les Patriotes pour un seul but, LA FRANCE