La militante de la "famille traditionnelle" Farida Belghoul a été pacsée à une femme.

Publié le 15 Octobre 2014

La croisée anti-genre qui défend la famille traditionnelle a été pacsée avec la propriétaire de son pavillon, depuis décédée. L'Express a pu se procurer les documents qui le prouvent. 
 

 

Par Libie Cousteau

 

La militante de la "famille traditionnelle" Farida Belghoul a été pacsée à une femme

 

La croisée anti-genre Farida Belghoul a été pacsée avec une femme. L'Express s'est procuré le document administratif attestant de l'information qui circule sur le net depuis ce week-end.

 

Selon ce document, Farida Belghoul a été pacsée à Simone G. le 28 octobre 2008. D'après nos informations, Simone G., décédée à l'âge de 93 ans à la fin de 2011, était la propriétaire du pavillon occupé par Farida Belghoul depuis de nombreuses années à Bezons


Le pacs Farida Belghoul/Simone G. a été dissous le 26 avril 2011, quelques mois avant le décès de cette dernière. En 2013, selon le cadastre de la ville de Bezons que L'Express a pu se procurer, le pavillon était toujours au nom de Simone G.  


Quels ont été les véritables liens entre Farida Belghoul et la propriétaire du pavillon? De quoi Farida Belghoul, professeure en disponibilité de l'Education nationale pendant plusieurs années, a-t-elle vécu?

 

Une certitude, cette apôtre de la famille traditionnelle n'est pas à une contradiction près. A moins qu'elle n'ait pas eu d'autre choix que de se pacser pour des raisons qui, à ce jour, restent obscures. Contactée par l'Express, Farida Belghoul a refusé de nous répondre: "Au-revoir madame !" a-t-elle lancé avant de raccrocher.  

 

La semaine commence mal pour Farida Belghoul qui est convoquée aujourd'hui par le Rectorat à la suite d'une procédure disciplinaire.  



Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article