La Mosquée de Paris est « très surprise » qu’on n’enterre pas Ben Laden

Publié le 4 Mai 2011

Dans « les règles sacro-saintes de l’islam. 

par Djamila Gérard - Riposte Laïque

Les réactions se multiplient depuis la mort annoncée d’Oussama Ben Laden. Et bizarrement, de nombreux bien-pensants croient utiles de faire un lien entre le chef d’Al-Qaïda et l’islam pour nous dire… qu’il n’y a pas de liens.

Le président américain Barack Hussein Obama lui-même, dans son annonce télévisée, tient à préciser que : « nous devons aussi réaffirmer que les Etats-Unis ne sont et ne seront jamais en guerre contre l’islam. J’ai clairement dit, comme le président Bush l’avait fait peu après le 11-Septembre, que notre guerre n’est pas contre l’islam. Ben Laden n’était pas un dirigeant musulman. C’était un tueur fou de musulmans. Al Qaïda a tué de très nombreux musulmans dans de nombreux pays, y compris dans le nôtre. »

Il est approuvé par les Frères musulmans égyptiens : « Il est temps que le monde comprenne que violence et islam ne sont pas liés et qu’établir un lien entre les deux est une erreur. 

Alain Juppé, notre ministre des Affaires étrangères qui depuis peu nous explique qu’il y a des bons « islamistes » pétris de démocratie, ne pouvait pas être en reste : « De grâce ne mélangeons pas tout ! Ben Laden ce n’est pas l’islam. Vous parlez de l’émergence d’un islamisme modéré, heureusement qu’il existe déjà. » Et en bon  serviteur laïque de la République, il nous donne un petit cours de religion : « Heureusement que la religion musulmane ce n’est pas cette caricature, cette perversion, du terrorisme. C’est aussi, comme toutes les religions du livre, une religion de respect et d’amour. »

Son prédécesseur au Quai d’Orsay, Dominique de Villepin, tient aussi à rajouter une couche : « Je veux croire qu’ils sauront éviter les tentations d’un amalgame trop souvent commis par l’administration Bush entre guerre contre le terrorisme et confrontation avec l’islam. »

Ah bon ? Pourtant Obama a dit que Bush avait dit que ce n’était pas une guerre contre l’islam. Il faudrait savoir…

Jean-Louis Borloo, candidat concurrent de Villepin à l’élection présidentielle, ne pouvait pas être en reste : « J’adresse au Président américain un message de félicitations, heureux que celui-ci ait rappelé qu’il s’agissait d’un acte contre un terroriste et non contre l’islam. »

Il y aura sans doute d’autres réactions du même genre Vous DEVEZ vous mettre dans la tête qu’Oussama Ben Laden n’a rien à voir avec l’islam, que les terroristes du 11 septembre 2001 n’agissaient pas au nom d’Allah et du Coran qui leur promettaient 72 vierges paradisiaques, etc. L’islam est une RATP : religion d’amour, tolérance et paix. Point final. Et si vous n’êtes pas contents, vous n’êtes que des sales mécréants islamophobes.

On peut alors s’étonner de la réaction de la Grande Mosquée de Paris, qui réagit aux informations diffusées par des télévisions américaines selon lesquelles la dépouille d’Oussama Ben Laden aurait été immergée en mer. Selon elle, ce « serait totalement contraire aux règles sacro-saintes de l’islam. » Un proche du recteur Dalil Boubakeur s’est déclaré « très surpris » de ces informations car selon lui « le corps d’un défunt doit d’abord être lavé avec de l’eau savonneuse, puis de l’eau claire et enfin avec de l’eau mêlée de camphre, avant d’être entouré de trois pièces d’étoffe ». Dalil Boubakeur ajoute que « l’inhumation se fait en terre, sans cercueil. La dépouille doit être placée parallèlement à la Mecque, la tête du défunt légèrement tournée vers la droite pour que son visage soit tourné vers la Kaaba, le sanctuaire sacré de la Mecque. »

Ah bon ? Pourtant c’est bien le même Dalil Boubakeur qui ne cesse de dire qu’il n’y aucun rapport entre le terrorisme et l’islam… Quoique parfois, le naturel reprend le dessus.

Djamila GERARD

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Nancy VERDIER 04/05/2011 23:18



La traque et la mort de Ben Laden - terroriste responsable de la mort de milliers d'hommes et de femmes - sont du domaine militaire et du ressort de la politique internationale. Ses
obsèques relèvent du privé. Or, il se trouve qu'il a été capturé par une armée qui a disposé de son corps. Seule la famille de défunt pourrait trouver à redire à cette manière de
procéder. En aucun cas les religieux des pays musulmans, même s'ils sont en nombre et s'ils se sentent puissants  ( hélàs, mais c'est surtout parce que nos dirigeants sont faibles
face à ces religieux) - n'ont légalement voix au chapitre. Encore moins le titulaire de la Mosquée de Paris. De quoi se mèle ce monsieur rondouillard??? Comment se fait-il
qu'aucune autorité française gouvernementale ne lui dise de se taire et de se méler de ce qui le regarde ??? Ce n'est quand même pas lui qui va faire la politique étrangère des pays occidentaux
???



Francorital 04/05/2011 20:17



Selon la "grande mosquée" de Paris, l'immersion de ben laden «serait totalement contraire aux règles sacro-saintes de l’islam.»


La "grande mosquée" de Paris a-t-elle condamné un jour les attentats barbares et cruels de ce même ben laden ? Ou alors
faut-il croire que ces actes barbares et cruels ne sont pas contraire aux "règles sacro-saintes" de l'islam ? Je lui pose la question...



henri 04/05/2011 12:22



Pour moi, (petit bonhomme) ben laden ,n'était  ni plus ni moins qu'un chef de guerre assassin qui aurait été exécuté... (reste à prouver)


le triste 11 septembre il a fait massacrer des milliers de civils innocents,qu'ils soient chrétiens,hindous,musulmans ou autres....sans aucun remords...


Un assassin, qui a été exécuté...a-til droit à "son" paradis ?ce serait étonnant : il a tué ou fait tuer plus de musulmansque de juifs ou de chrétiens...