La naissance d'un "vote halal"? par Malika Sorel

Publié le 9 Mai 2012

Lorsqu'on lit ce qui suit et que l'on regarde les images prises à la Bastille, on ne peut comprendre les millions de français de souche qui ont voté l'exécution de leur pays, la mort de ses racines.

Quand on voit les jeunes bien propres sur eux, nourris au MacDo et Soda, "pleurer"de joie lors de la victoire de Hollande, nouveau messie déclaré, on peut véritablement se poser des questions sur le niveau de connaissances historiques et de culture politique de cette génération.

Lorsque l'on voit nos socialisants plus âgés se pâmer devant cette victoire, on peut effectivement se demander ce que notre France a fait pour mériter celà.

On est cependant en droit d'espérer qu'il n'y a là qu'un vote par défaut, par dépit, par vengeance contre le président sortant. On peut espérer que lors des législatives, ce vote de sanction - vis à vis d'un président qui n'a pas tenu ses promesses -se transforme pour dessiner les contours d'une nouvelle droite, donne naissance à une nouvelle coalition de  patriotes désireux de faire progresser la France dans la bonne direction, non pas vers sa destruction.

Gérard Brazon

****

Observatoire contre l'islamisation 

À Paris, le recteur de la mosquée du 18e arrondissement, Mohamed Hamza, a ainsi appelé les fidèles à “défendre notre dignité contre l’islamophobie et la stigmatisation des membres de notre communauté, par un vote massif halal”. “L’abstention et le vote blanc sont haram" (illicites), a-t-il souligné.”

De son côté, le Front des banlieues indépendant (FBI) a appelé, devant un millier de musulmans réunis à la mosquée de La Défense (Hauts-de-Seine) à “voter utile, c’est-à-dire François Hollande”. Le FBI, estimant que “l’abstention sera importante dans les quartiers sensibles ainsi que dans la communauté musulmane”, demande “à voter contre ceux qui n’ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté musulmane”. »

Lire l’intégralité de l’article ici.

François Hollande : « Les quartiers, les cités, sont une chance pour la République. Ne sous-estimez pas la force de votre décision. Avec le suffrage universel une voix en vaut une autre, et si certains sont plus riches que vous, vous, vous êtes plus nombreux qu’eux. »

Extrait du rapport de Terra Nova : « La coalition historique de la gauche, centrée sur la classe ouvrière, est en déclin. Mais une nouvelle coalition émerge. Elle dessine une nouvelle identité sociologique de la gauche, la France de demain, face à une droite dépositaire de la France traditionnelle. (…) Les analyses comparatives menées dans des zones urbaines sensibles (ZUS) montrent, en 2007, une plus forte propension au vote à gauche dans ces zones (+12 pts au second tour par rapport à l’ensemble des électeurs), en particulier en faveur du Parti socialiste (+8 pts au premier tour), relativement à celle constatée dans les zones pavillonnaires et les centres-villes situés dans leur voisinage. Les scores obtenus par la gauche dans les bureaux de vote les plus populaires sont exceptionnels : plus de 80 % pour Ségolène Royal au second tour de l’élection présidentielle (…) La population des Français issus de l’immigration est en expansion démographique et en mutation identitaire : en 2006, près de 150.000 acquisitions de la nationalité française ont été accordées (cf. tableau ci-dessous), en augmentation de 60 % par rapport à 1995. Dans l’hypothèse d’une continuation à l’identique, ce sont entre 500.000 et 750.000 nouveaux électeurs, naturalisés français entre 2007 et 2012, qui pourront participer au prochain scrutin présidentiel sans avoir pu participer au précédent (…) Au-delà des non-religieux, ce sont aussi tous les non-catholiques, notamment les individus d’“autres religions”, composés à 80 % de musulmans, qui sont plutôt enclins à voter à gauche. Dans ces conditions, la dynamique démographique est très favorable à la gauche : comme le montre le graphique ci-après (…) ». 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Claude Noyé 09/05/2012 22:59


Que le recteur de la mosquée du 18e arrondissement, Mohamed Hamza se réjouisse et qui soit réconforté car je n'ai rien contre l'Islam, je considère seulement 
qu'elle n'a rien à faire chez nous .

Loly 09/05/2012 20:23


Désolée, dans mon trouble : je vous dis et non pas diT

Loly 09/05/2012 20:21


Voici ce que j'ai laissé comme commentaire sur le site de Malika Sorel :


Je suis absolument d'accord avec vous, l'enjeu était trop important. J'ai honte de mon peuple qui devrait lire ce qu'un jeune homme de 18 ans avait écrit il y a 5 siècles, je parle d'Etienne de la
Boétie dans son "Discours de la servitude volontaire".On nous prépare au génocide de la France et de son peuple. Charles de Gaulle avait raison "les français sont des veaux".
Je vous regretterai, chère Malika, j'ai beaucoup d'admiration pour la femme française que vous êtes et les idées que vous défendez.(Votre décision m'attriste beaucoup, mais je vous comprends)
Malgré tout, je vous dit "au revoir" et non pas "Adieu"


Écrit par Loly | 07 mai 2012 | Répondre à ce commentaire

Yves IMBERT 09/05/2012 19:35


la préface de G.BRAZON les donnnées de M.SOREL et les deux commentaires sont malheureusement pertinents.


Nous avons été plusieurs à répéter  qu'aprés avoir voté MLP nous préférions voter Sark pour éviter l'élu des mosquées hollande.


Les arguties pour le vote hollande ou le vote blanc s'expliquent du côté FN par une stratégie discutable  et par l'arrogance des NKM, JUPPE,  JOUANNO  mais sinon la satisfaction
ide certains lecteurs de RL qui ont cru bon de voter Hollande relève  tout simplement  du coup de pied de l'âne à la France


 

raymond 09/05/2012 19:06


je n'ai jamais compris comment,un type quelquonque ,beau parleur, assez haineux(,type melenchon)et comme si il n'y avait qu'un seul cerveau pour plusieurs abrutis il s suivent tous ce meneur sans
meme reflechir,sont ils incapables d'avoir leurs propres reflexions,de reflechir par leurs propres moyens,a voir ce qui s'est passe a la bastille ,on se croirait a une lapidation en
regle,seraient ils deja en parte islamises

Marie-claire Muller 09/05/2012 19:05


Filip Dewinter : Il faut organiser la résistance contre l’islamisation



Réactions (0)







Share on facebook Share
on print Share
on email Share on twitter More Sharing Services 4


Filip Dewinter, chef de file du Vlaams Belang à Anvers, siège depuis le 13 décembre 1987 au parlement. Il est actuellement chef de
groupe au parlement flamand et Sénateur. Filip Dewinter est également le président européen de l’association «Villes contre l’islamisation». L’équipe de Vérités Bruxelloises a voulu en
savoir plus.


Vérités Bruxelloises: Vous avez déclaré un jour que vous étiez islamophobe et que vous vous revendiquiez comme tel. Vous maintenez ?


Filip Dewinter : Vous citez mon livre Inch’ Allah. L’islamisation de l’Europe où j’écris que l’islamophobie est le devoir de chacun. En effet, l’islam me fait peur. L’islam est une religion de
conquête et totalitaire qui veut dominer le monde entier. Il est naïf de prendre l’islam pour une religion comme les autres. L’islam est, en premier lieu, une idéologie politique dangereuse.
J’estime donc que l’islam est vraiment à craindre.


V.B.: Vous avez fondé et vous présidez l’association «Villes contre l’islamisation». Où en êtes-vous ? Quelles initiatives avez-vous prises ? Votre action a-t-elle connu des succès
?


FDW: «Villes contre l’islamisation» (VCI) est un organisme de coopération de partis politique, associations et individus dans le but d’agir concrètement contre l’islamisation de l’Europe. Les
années passées, VCI a mené des actions contre la construction de nouvelles énormes mosquées à Cologne, Milan, Paris, Anvers et Berlin. Il est impératif de travailler ensemble au niveau européen
si nous voulons repousser l’islam. L’islam s’étend dans toute l’Europe. Nous devons organiser la résistance. VCI veut coordonner les choses. Je vous donne un exemple : il y a quelques semaines,
nous avons pu éviter un meeting de Hizb ut Tahrir à Hasselt, grâce aux renseignements que nous avait fourni l’antenne autrichienne de VCI. Si l’islam est organisé mondialement, il faut au moins
donner une structure européenne au mouvement anti-jihad.


V.B.: On accuse les islamophobes de racisme. Je sais bien que l’islam n’est pas une «race», mais, chez certains, n’y a-t-il pas tout de même un fond de racisme sous l’islamophobie
?


FDW: Critiquer l’islam n’est pas différent de critiquer une idéologie ou doctrine politique. Si l’on peut critiquer le libéralisme, le communisme ou le nationalisme, il doit être
également possible de critiquer l’islam. Je le répète : l’islam est avant tout une idéologie politique, plus qu’une religion. Mais, même si l’islam n’était qu’une religion il doit être permis
d’être critique à son égard. On traite de racistes ceux qui critiquent l’islam en tentant de les faire taire.


V.B.: L’islam est-il à votre avis compatible avec la démocratie et nos valeurs occidentales (et aussi universelles) ?


FDW: Non, l’islam et la démocratie ne sont pas compatibles. L’islam est l’antithèse de la démocratie. Pourquoi? Par le simple fait que l’islam est une théocratie. Toute vérité vient
d’Allah. Le musulman se doit de soumettre les lois démocratiques d’un pays à la volonté d’Allah -inch’ Allah-, comme l’a décrit Mohammed dans le Coran. L’islam n’est pas non plus compatible
avec nos valeurs occidentales. La liberté religieuse, la séparation de l’Etat et de l’Eglise, la liberté d’expression, l’égalité des sexes… sont toutes des valeurs auxquelles l’islam ne croit
pas. L’islam constitue donc une menace grave pour nos normes et valeurs, notre mode de vie.


V.B.: Pensez-vous que l’islam puisse évoluer ? On parle en effet souvent d’un «islam des Lumières». Cela vous semble-t-il sérieux  ?


FDW: Cet «islam des Lumières» est une invention d’Européens progressistes et gauchistes qui embrassent l’islam par leur multiculturalisme. Celui qui croit en un «islam des Lumières» est
naïf et n’a rien compris à l’islam. Un islam dit des Lumières n’aurait plus rien à voir avec l’islam même. D’aucuns espèrent qu’au moyen de subventions, reconnaissances officielles,
établissement d’écoles pour imams et toutes sortes de concessions à l’islam, se créera une espèce d’«euro-islam». Ne nous leurrons pas. Le seul résultat d’une politique dorlotant l’islam et de
la création d’un véritable pilier islamique qui ne sera pas un «euro-islam» mais une Europe islamique et islamisée.


V.B.: La force principale de l’islam en Europe n’est-elle pas l’ignorance des citoyens ? Ils placent en effet l’islam au même niveau que les autres religions parce qu’ils ne connaissent
pas la nature exacte de l’islam-religion, mais aussi le projet politique de domination mondiale. Pour lutter contre l’islamisation, ne faudrait-il pas informer les citoyens sur la réalité de
l’islam ? Un auteur américain a dit qu’il fallait «sortir de nos petites cases culturelles». Par quels moyens pourrait-on y parvenir et parvenir à «éclairer» nos compatriotes européens
sur la réalité de l’islam ?


FDW: Tout à fait, dans notre lutte contre l’islamisation, une prise de conscience et une sensibilisation sont essentielles. Nous devons exposer la véritable nature de l’islam. On dirait
que tout le monde a oublié que l’islam a déjà, à deux reprises, tenté de s’emparer de l&rsq