La Palestine est bien plus brune qu'on essaye de l'oublier en France-Europe.

Publié le 17 Août 2010

          On voudra bien remarquer avec quel enthousiasme cette jeunesse salut le leader, le chef.  En Italie on dirait le Duce et en Allemagne le Furher ! Mais il est vrai que l'essence palestinienne connaît et reconnaît bien ce salut guerrier.
Gérard Brazon

 

Nazis et le terrorisme musulman

On ne peut évoquer les liens entre les Musulmans et en particulier les Palestiniens, sans évoquer la personnalité du Grand Mufti de Jérusalem et ses liens avec le régime nazi, non pas seulement pour l’antériorité de ces rapports sur ceux que nous souhaitons éclairer dans ce dossier, mais parce que le Mufti Husseini avait des liens de parenté directe avec de nombreux leaders importants du monde palestinien, en commençant par Yasser Arafat, dont il était l’oncle, et Fayçal Husseini, dont il était l’aïeul.

Cette parenté n’est pas sans effet, puisqu’elle est revendiquée par Arafat, comme elle est revendiquée par la famille Husseini, et que les rapports de fidélité et de liens familiaux gèrent encore la société et la politique palestiniennes, où la logique des clans familiaux prévaut encore.

Enfin, la figure emblématique du Mufti Husseini, "un voyou ignorant" comme le nommaient les chefs musulmans locaux de la Palestine d'alors, est aujourd’hui revendiquée par l’idéologie palestinienne comme celle d’un héros dont le modèle perdure en dépit ou en raison de son engagement pronazi. Il faut donc rappeler l’idéologie et les actions entreprises par le Mufti pour appréhender ce qu’un tel modèle implique comme programme. (...)

(...)Sa plus grande réussite fut le recrutement de dizaines de milliers de Musulmans en Bosnie-Herzégovine et en Albanie pour les Waffen SS. Ses légions arabes participèrent plus tard au massacre de dizaines de milliers de Serbes, de Juifs et de bohémiens. En 1943, il y avait 20.000 musulmans sous les drapeaux allemands et sa «division» de Waffen SS, les Handshar (voir George Lepre, Himmler's Bosnian Division. The Waffen-SSHandschar Division 1943-1945, Schiffer Military History, Atglen, PA, 1997).

... / ...

Le 1er mars 1944, il ajouta dans un bulletin radiophonique : «Arabes, soulevez-vous et battez-vous pour vos droits sacrés. Tuez les Juifs là où vous les trouverez. Cela est agréable à Dieu, à l’Histoire, et à la religion. Cela sauve votre honneur.»

Le Mufti participait déjà à la solution finale. Il rendit même visite à Auschwitz, où il admonesta les gardes près des chambres à gaz, en leur enjoignant de travailler plus diligemment. (...)


Article publié sur http://drzz.info/ et http://monde-info.blogspot.com/.


 

Notre communauté de blogues, notamment drzz.info et monde-info, attire l’attention, depuis longtemps, sur le nouvel axe Ankara – Téhéran et sur les bras armés que sont, dans ce cadre, le Hamas et le Hezbollah. Pour le Hamas, nous avons démontré la connivence de celui-ci, d’une part, avec l’Iran ; et d’autre part, avec le régime islamique turc, lors de l’épisode de la flottille jihadique pour Gaza. Auparavant, nous avions démontré, sans difficultés d’ailleurs, le lien évident entre les Pasdaran iraniens et le Hezbollah libanais. Restait la question des liens éventuels de ce même Hezbollah avec le régime islamique turc. A cet égard, il semblerait que les faits se précisent.

Ainsi, Juif.org signale que le quotidien italien Corriere Della Sera a déclaré mercredi soir que la Turquie et l’Iran visent à obtenir de nouvelles armes pour le Hezbollah. Le chef des services de renseignements turc, Hakan Fidan, aurait rencontré son homologue iranien, Hossein Taeb, pour discuter des relations entre les deux pays. Des sources ont indiqué au Corriere Della Sera que la Turquie « va envoyer des armes sophistiquées, des roquettes et des fusils a la Syrie, qui finiront au Liban » où l’armée iranienne assurera le transfert des armes au Hezbollah. Les gardiens de la révolution « faciliteront la transition, assureront la sécurité, observeront les cargaisons sur les routes et fourniront un soutien aux frontières », explique l’article. Les iraniens voudraient construire un réseau similaire a celui qui existe au Soudan, et espèrent aider le Hamas de la même manière. Le journal italien a indiqué que des sources au sein des services de renseignements occidentaux « voient l’intrigue turco iranienne avec préoccupation, vu les risques évidents pour la sécurité ». « Les services de renseignement d’Ankara sont parmi les meilleurs de la région », ont déclaré des sources au Corriere Della Sera. « Ils ont une grande connaissance du Proche Orient, et savent comment se déplacer sur les routes pour des trafics illégaux ».

-

Copyright Michel Garroté & Sources citées

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Johanny 18/08/2010 05:28



Petite confidence digressive Gérard :


 


J'espère que l'on ne reviendra pas de mon vivant à pratiquer ce style de "salut", en effet, j'ai eu accidentèlement une section de deux tendons extenseurs de l'index en 1988, bien "réparé" par
Urgence-main à Nice mais mon index ne se relève pratiquement plus, ça m'a obligé à abandonner le saxo à mon grand regret, mais imaginez que je sois obligé de faire un tel salut avec l'index à
demi replié à l'intérieur de ma main tendue, je crains fort que le geste soit disons, mal interprèté....     :-)



Johanny 17/08/2010 18:11



Bonjour gérard,


 


Je crois qu'à l'origine cette forme de geste correspondait au "salut romain", pour ce qui est des liens entre ceux que l'on nomme aujourd'hui opalestiniens avec le nazisme sont tout de même
historiques même si on a eu tendance à l'oublier:


 







http://www.youtube.com/watch?v=nXeFJMeVKJg
http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DLrMkG78abZs&h=6f610
http://www.youtube.com/watch?v=D9q-m9h_e2A
http://www.youtube.com/watch?v=9cERgh0v84k
http://www.youtube.com/watch?v=87D_9rvz-4I
http://www.youtube.com/watch?v=_7Ifyy1msYI



Gérard Brazon 17/08/2010 19:02



En effet, c'était le "salut romain" qu'a voulu restaurer l'ancien socialiste Benito Mussolini.