La persécution des chrétiens par les musulmans: Décembre 2012. Traduction Nancy Verdier

Publié le 28 Février 2013

headshot Par Raymond Ibrahim Nancy2013 (2)Traduction Nancy Verdier

      Muslim Persecution of Christians: December, 2012 
      Gatestone Institute

 

 

 

"Siad méritait de mourir parce qu'il n’était pas fidèle à la religion musulmane."

 

*

Les suédois: « Franchement, nous ne comprenons pas pourquoi les services d’immigration  [de Suède] sont déterminés à l’expulser. Des gens avec des dossiers moins solides obtiennent  une autorisation de séjour en Suède, mais pas lui.».

Selon le procureur chargé de l’affaire Reza Jabbari, ce converti au christianisme qui requiert l'asile en Suède : « Si les Suédois le renvoient  en Iran, il a des chances d’y être  emprisonné  ou condamné à la peine de mort pour apostasie. »

 *

Comme d'habitude, la période de Noël connaît une résurgence des persécutions des chrétiens vivant dans le monde  islamique, avec une variété de formes, allant des insultes aux  meurtres. En Iran, le pasteur Youssef Nadarkhani - après avoir été emprisonné et torturé pendant des années pour s'être converti au christianisme, puis récemment libéré grâce à la pression internationale – a été de nouveau arrêté, (rearrested again) le jour de Noël, pour effectuer  ses 45 jours restant, qui devait par décret du tribunal servir de période probatoire en liberté surveillée. En Syrie, à l'approche de Noël, les rebelles islamiques ont décapité Andrei Arbashe, un chrétien de 38 ans, et ont donné en pâture son corps aux chiens (fed his body to dogs). Au Nigeria, les célébrations de la messe de Noël dans plusieurs églises, ont été, encore une fois, transformées en scènes de carnage et au Pakistan, les chrétiens ont passé encore une autre "Noël noir". (Dark Christmas)

 

Il y a aussi les fatwas habituelles [décrets de la loi islamique], interdisant aux musulmans de reconnaître Noël: dans un pays  «modéré» comme l’Indonésie, les dirigeants religieux  ont  décidé d’interdire aux  musulmans de souhaiter  "Joyeux Noël" aux chrétiens, (nation's top Muslim clerical body) et d’assister aux fêtes de Noël. En Egypte, le Comité pour les Droits et la Réforme a émis une fatwa similaire, interdisant aux musulmans  (forbidding Muslims de féliciter les chrétiens à Noël. Même en Occident, en Australie, la mosquée Lakemba a lancé une fatwa avertissant les musulmans que souhaiter  un Joyeux Noël aux gens « est un pêché », parce que le jour de Noël fait partie « des mensonges » que le musulman doit éviter ... (Christmas Day is among the "falsehoods that a Muslim should avoid) et en conséquence,  un musulman n'est ni autorisé à célébrer Noël, ni autorisé à féliciter  les chrétiens.

 


Avec un classement par thèmes et sans être exhaustive, la série de décembre des persécutions musulmanes envers les chrétiens  dans le monde entier, répertorie les évènements par pays et par ordre alphabétique mais pas nécessairement par ordre de  gravité. 

 


Attaques d’églises


Danemark: Une bande de «jeunes» a  abordé l'église Sainte-Croix au coeur de Nørrebro à Copenhague (accosted the Holy Cross Church), qui compte une importante population musulmane, en disant aux dirigeants  chrétiens que l'Eglise étant «sur leur territoire, elle doit donc leur verser de l'argent. »

 

Indonésie: Plus de 200 musulmans ont lancé des œufs pourris aux chrétiens (200 Muslims threw rotten eggs at Christians)  qui avaient tenté d'organiser une messe de Noël sur un terrain vacant en dehors de Jakarta, après la fermeture illégale de l'Eglise protestante Batak Philadelphie. Selon un photographe, des musulmans furieux - des hommes et des femmes portant le voile islamique, traînant des petits enfants dans leur sillage - ont physiquement bloqué la route et jeté des œufs pourris sur les fidèles qui se rassemblaient. Selon un pasteur, «ces personnes intolérantes » ont non seulement jeté des œufs pourris, mais aussi des sacs en plastique remplis d’urine et de  bouse de vache: «Tout ceci s'est passé ... en présence de la police, qui s'est contenté de regarder sans lever le petit doigt pour les empêcher de nous nuire.».
Par ailleurs, un colis suspect trouvé sur le site d'une église catholique dans le nord de Sumatra et ayant suscité la panique dans les rangs de la congrégation au cours de la messe de Noël, a été neutralisée par un peloton de policiers et s'est avéré être une bombe artisanale amateur contenant 500 grammes de clous (
homemade bomb).

 

Libye: Dimanche, 30 décembre, une explosion a secoué une église chrétienne copte (explosion rocked a Coptic Christian church) à proximité de la ville de Misrata à l’ouest du pays, où des milices soutenues par les États-Unis tiennent un point de contrôle important. L'explosion a tué deux personnes et en a blessé deux autres, tous des égyptiens.

 

Nigeria: Noël a donné une nouvelle occasion pour les musulmans de massacrer des chrétiens en prière. Tout d'abord, dans deux attaques séparées, des hommes armés islamiques ont tiré et 12 fidèles chrétiens ont été tués, (killed 12 Christian worshippers) dont le pasteur. Ils s'étaient rassemblés pour les services religieux de la veillée de Noël. Pour reprendre les mots d'un résident: « Un groupe d'hommes armés est arrivé  au village à minuit et s’est  rendu directement à l'église. Ils ont ouvert le feu sur eux, tuant le pasteur et cinq fidèles.  Ils ont ensuite mis le feu à l'église ». Six jours plus tard, le dimanche 30 décembre, les musulmans ont attaqué une autre église pendant le service, massacrant quinze fidèles de plus ( slaughtering 15 more worshippers) ; plusieurs avaient la gorge tranchée. Au moins quatre autres églises ont été incendiées (four more churches were torched and 10 Christians murdered ) et dix chrétiens assassinés alors que, selon le rapport, «les membres du groupe islamique ont tout saccagé sur leur passage [sic], brûlé vingt maisons et une église dans la région », ainsi que trois autres églises, le tout aux cris de «Allahu Akbar! » [«Allah est Grand!"]. Après que les envahisseurs islamiques eurent incendié les églises, ils ont utilisé des fusils et des machettes pour massacrer leurs victimes. 

 


Apostasie, blasphème et prosélytisme

  

Algérie: En mai 2011, Siaghi Krimo, un  musulman converti au christianisme  a reçu la peine maximale d'emprisonnement de cinq ans et l'amende maximale pour avoir partagé un CD chrétien avec un musulman, qui l’a ensuite jugé blasphématoire pour le prophète Mahomet.( force him to pay homage to the Prophet).  Lors d’une récente audience d’appel de Siaghi, selon le rapport, le commerçant musulman qui a introduit les accusations portées contre lui avait auparavant « initié une conversation sur la religion [avec lui]. Mécontent des réponses non-musulmanes de Siaghi, le commerçant avait essayé de le forcer à rendre hommage au Prophète et à réciter la shahada musulmane: ‘Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mohammed est son prophète’. Comme Siaghi refusait en disant qu'il était chrétien, le commerçant a déposé une plainte selon laquelle le converti a rabaissé le Prophète, et en l'absence d'autres témoins, des accusations ont été portées contre lui. Le marchand a dit avoir vu Siaghi donner un CD à quelqu'un, mais personne n’a comparu au tribunal pour témoigner en ce sens. »

 

Indonésie: Un rapport décrit l’organisation islamique, «Mission de la Miséricorde", basée à Londres, et sa campagne sophistiquée des médias, qui, depuis 2004, a recueilli  des millions de dollars pour empêcher les musulmans de se convertir au christianisme (prevent Muslims from converting to Christianity). Dr Tawfique Chowdhury, fondateur de la Mission de la Miséricorde, chef de la campagne, et spécialiste de la Charia [loi religieuse islamique, littéralement "La Voie // le Chemin"], a déclaré: «Au début de 2004, notre équipe a reçu des rapports concernant un très grand nombre de personnes quittant l'islam en Indonésie. A cette époque, nous avons été informés des résultats montrant que de notre vivant le taux de croissance de la christianisation conduisait à  une profonde mutation sociétale et  géopolitique dans la région. »

 

Kirghizistan: Après qu’une jeune fille musulmane connue sous le nom de Almas se soit convertie au christianisme, ses parents l’ont battue  "jusqu'à ce qu'elle perde connaissance." Ensuite, parce qu'elle refusait de renier le Christ (refused to renounce Christ), ses parents l'ont enfermée dans une chambre glaciale pendant des jours et lui ont ensuite brûlé le visage sur le poêle. Parce qu'elle refusait toujours de rentrer au bercail islamique, elle a été envoyée à un atelier de couture et a depuis perdu tout contact avec ses amis chrétiens et associés.

 

Pakistan : Birgitta Almby, qui professait des cours de Bible au niveau scolaire,  originaire de Suède et âgée de 70 ans,  a été abattue par deux hommes devant son domicile ( shot by two men) ; elle est morte peu de temps après. Elle enseignait  au Pakistan depuis 38 ans. La police a dit qu'ils n’arrivaient  pas à trouver les assassins, ni à dénicher un mobile de meurtre, bien que les chrétiens  de son entourage n’aient aucun doute que ce sont les «extrémistes islamiques» qui ont assassiné cette femme d’âge mûr : «Qui d'autre voudrait  assassiner quelqu'un  aussi apolitique et inoffensive qu'Almby, qui a consacré sa vie à servir l'humanité? " Ce service a  peut-être  inclus le partage de l'Evangile avec les musulmans, un acte strictement interdit dans l'Islam.

 

Somalie: Mursal Isse Siad, âgé de 55 ans, qui s’était converti au christianisme en 2000, recevait régulièrement des menaces de mort pour avoir quitté l'islam, et a finalement été abattu par deux islamistes armés en face de sa maison. Sa femme et ses enfants par la suite ont fui la région. "Siad méritait de mourir parce qu'il n'a pas été fidèle à la religion musulmane", a déclaré un habitant.(Siad deserved to die )

 

Soudan: Deux prêtres de l'Eglise orthodoxe copte au Soudan ont été arrêtés après la conversion d’un musulman au christianisme. (arrested after a Muslim converted to Christianity) . Selon un dirigeant chrétien: «Si je comprends bien, quelqu'un d'origine arabe [un musulman]  a accepté Christ et a été baptisé par ces deux prêtres ». Cet acte a conduit à leur arrestation quelques jours plus tard. Par la suite un groupe affilié à Al-Qaïda a publié un communiqué menaçant  les Coptes de représailles violentes à moins que la femme qui s'est convertie et qu’ils supposent  «enlevée» par les chrétiens ne soit rendue.  « Sous le régime islamiste du président Omar el-Béchir, qui dure depuis 23 ans, la minorité Copte du Soudan n'a pas connu les violences subies par leurs frères en Egypte, où des attaques sectaires ont explosé après le soulèvement qui a renversé le président Hosni Moubarak en Février 2011 et a vu les islamistes prendre le pouvoir », conclut le rapport.

 

Suède: Un musulman converti au christianisme originaire d’Iran et qui a demandé l'asile en Suède, (seeking asylum in Sweden) est menacé d'expulsion. Selon son pasteur: «S'il est renvoyé en Iran, ce converti, Reza Jebbari, pourrait être emprisonné ou même mis à mort pour avoir quitté l'islam».  Les avocats de Jebbari vont déposer un nouveau recours, mais «sont perplexes» devant la volonté apparente du gouvernement d'expulser le chrétien apostat : «Il semble que nous soyons à nouveau dans une situation difficile et, très franchement, nous ne comprenons pas la détermination à l'expulser des services de l’immigration. Des personnes avec des dossiers moins solides  obtiennent le permis de séjour en Suède, mais pas lui».
Quelques mois plus tôt, il avait été signalé que les autorités suédoises étaient à la recherche de "Maryam" -  une femme saoudienne  convertie  au christianisme et en fuite vers la Suède – Ceci afin de la remettre à l'Arabie Saoudite (
return her to Saudi Arabia) et qu’elle puisse répondre des  accusations d'apostasie.
 

 


Dhimmitude

[Mauvais traitements, Humiliation, and Suppression pour les non-Musulmans de la qualité de “citoyens tolérés”]

 

 

Egypte: Une semaine avant le référendum sur la Constitution teintée d'une haute dose de Charia, quelque 50 000 musulmans ont défilé dans la capitale de la province d'Assiout, en scandant  que l'Egypte sera « islamique, islamique, malgré les chrétiens.».  A leur tête plusieurs hommes barbus à cheval (bearded men on horseback ) portant épées et fourreaux sur les hanches, évoquant les images des débuts de la conquête  musulmane de l'Egypte chrétienne au 7ème siècle. Ils ont ainsi paradé à travers les quartiers majoritairement chrétiens, où les habitants, craignant des attaques, ont abaissé les grilles de leurs magasins et sont restés à leur domicile. Le jour du scrutin, le vote chrétien fut réduit à son minimum.  Les quelques chrétiens qui tentaient de se rendre aux bureaux de vote furent accueillis à coups de pierres.

 

Irak: Lors d’une émission TV en direct, l’Ayatollah chiite Ahmad al-Hassani al-Baghdadi a émis une fatwa visant les chrétiens d'Irak. Les diabolisant comme étant des «polythéistes» et des «amis des sionistes », il a souligné qu'ils devaient choisir entre l'islam et la mort ( choose between Islam and death) et que «leurs femmes et leurs filles pouvaient légitimement être considérées comme des épouses [concubines] des musulmans. ». Al-Baghdadi, qui a poussé les musulmans à s’opposer aux Américains dans le passé, vit actuellement en Syrie, - où lui-même et l'administration américaine – soutiennent  l'opposition armée. En outre, certains enseignants musulmans dans les écoles primaires et secondaires de la ville de Mossoul (scheduled exams on December 25)  ont mis en place des examens réguliers le 25 décembre, obligeant les étudiants chrétiens à fréquenter l'école le jour de Noël et à manquer la messe de Noël.  Selon le rapport, «les élèves disent qu'ils sont obligés de se plier à la programmation des tests que propose l'enseignant, même si les autorités considèrent que le  25 décembre est un jour férié pour les chrétiens. »

 

Arabie Saoudite: la police religieuse a pris d'assaut une maison dans la province d'Al-Jouf, et a mis en détention plus de 41 invités qui, selon les termes de la police  « complotaient pour fêter Noël. » (plotting to celebrate Christmas). A même moment, l'Arabie saoudite bien cataloguée pour son hostilité religieuse envers tous les non-musulmans -  le Grand Mufti lui-même ayant récemment appelé à la destruction de toutes les églises de la péninsule – inaugurait le nouveau centre de «dialogue interreligieux et de tolérance», financé par l'Arabie et qui ouvrait ses portes à Vienne. Sheikh Abdul Rahman Al-Sudais, l'imam de la Grande Mosquée de La Mecque, se vantait (boasted:): «La formation de ce centre en Occident, avec l'appui du roi Abdallah donne un message fort que l'islam est une religion de dialogue et de compréhension et non pas une religion de haine, de fanatisme et de violence. » Sudais pourtant, au prélable avait lui-même comparé les Juifs à «des singes et des porcs» et aux «rats du monde», et les chrétiens aux «adorateurs de la croix» et à «ceux influencés par la pourriture de leurs idées."

 

Soudan: les chrétiens des Monts Nouba ont dit qu'ils se sentaient abandonnés du reste du monde (abandoned by the world), après les bombardements par les forces aériennes soudanaises qui ont tué  au moins onze  d'entre eux avant et après Noël: «Nous sommes surpris que la communauté internationale reste si silencieuse sur les massacres du Sud-Kordofan [la région des raids répétés] » a déclaré un dirigeant de l'église, qui a requis l'anonymat.

 

Syrie: Un journaliste occidental qui avait eu l’occasion d'interroger six combattants rebelles djihadistes capturés par l'armée, a eu ce qu'il a appelé une conversation «surréaliste» avec eux, dans laquelle il a été informé que les chrétiens syriens doivent soit payer la jizya, se convertir à l'islam, ou mourir (pay jizya, convert to Islam, or die) ;  les «prisonniers» ont même essayé de faire pression sur le journaliste pour qu’il récite la  shehada profession de foi pour devenir musulman.

 

Zanzibar: Le jour de Noël décembre 2012, le Révérend Ambrose Mkenda, un prêtre catholique, a été la cible de deux motards qui ont visé « à travers ses joues» et qui l’ont  grièvement blessé. (shot by two motorcyclists). Les membres de l'Association pour la Mobilisation et la Propagation islamique, aussi connu comme le «Réveil», sont soupçonnés d'être les responsables ; ils avaient déjà menacé les chrétiens locaux après la prétendue « profanation » d’un Coran. Le 27 décembre, le révérend Mkenda était aux soins intensifs, son état de santé s'étant aggravé.

 

A propos de cette série 

 

Parce que les persécutions des chrétiens dans le monde musulman se répandent comme une épidémie et atteignent un stade inquiétant, le domaine de recherche “Les persécutions des chrétiens par les musulmans” a été développé pour collecter certains – sinon tous – les exemples de persécutions subies par les chrétiens dans le monde.

Il répond à deux objectifs :

1. Donner l’information que les médias ne donnent pas sur ces atteintes et persécutions chroniques et habituelles subies par les chrétiens sous le joug musulman.

2. Montrer que ces persécutions ne sont pas des faits “isolés” mais qu’ils sont systématiques et reliés entre eux – avec une racine commune dans une vision du monde inspirée par la Charia.

En conséquence, toutes ces narrations de persécutions peuvent être ramenées à une seule et même rubrique : celle de la haine de l’église et des symboles chrétiens. Cette haine se décline sous formes d’abus sexuels de femmes chrétiennes, des conversions forcées à l’Islam, les lois contre l’apostasie et le blasphème qui criminalisent et punissent de mort ceux qui quittent ou “offensent” l’Islam; le vol et le pillage à la place de la Jizya (tribut attendu d’un citoyen de deuxième classe ou dhimmi) ; l’usage de la violence simple ou des homicides ou les deux réunis dans les meurtres violents. Et globalement, l’expectative entretenue chez les musulmans que tôt ou tard, tous les chrétiens finiront par se comporter comme un troupeau de dhimmis.

Le compte-rendu de ces persécutions recouvre différentes ethnies et cultures, différents langages dans des localités diverses – depuis l’ouest marocain jusqu’à l’est de l’Inde en traversant toutes les régions occidentales où il y a des musulmans. Il est clair qu’une seule chose relie tous ces évènements les uns aux autres : c’est l’Islam – dans la stricte application de la Charia ou dans la culture suprématiste qui en est issue. 

 

 

La reproduction de cet article est libre de droit et même conseillée avec toutefois le signalement de l'auteur, Raymond Ibrahim, de la traductrice Nancy Verdier et du site www.gerard-brazon.com/ Merci d'avance 

Raymond Ibrahim is a Shillman Fellow at the David Horowitz Freedom Center and an Associate Fellow at the Middle East Forum.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Repost 0
Commenter cet article

Marie-claire Muller 28/02/2013 20:30


THYS dit :


26 février 2013 à 18 h 30 min


J’ai l’impression de tomber sur une crèche ou on explique aux enfants que tout va bien, le monde est beau et qu’il faut regarder les éléphants butiner les sapins le matin lorsque l’on ouvre les
volets…..
Mon Dieu, mais réveillez-les! Tous les jours des centaines de frères et soeurs meurent de la main de cette secte. Mais c’est vrais, c’est des chrétiens donc sans importance… n’es-ce pas? Je suit
Teutonic et pour moi cela est très important. Je n’accepte plus les traîtrises de nos politiques et de nos judiciaires. Un jour ils seront jugés pour haute trahison cela ne fait aucun doute. Tant
que le coran existera la paix sur terre sera une illusion, de la poudre au yeux…! Nous nous devons de tous les renvoyer dans leur bled. Comment nos **autorités** peuvent-elles accepter et même
donner des passeports à ceux qui refuse la démocratie, la liberté individuelle, la liberté de penser, la liberté de culte, la liberté de changer de religion, nos lois, notre culture, notre
manière de vivre??????????? COMMENT OSENT-ILS Maintenant les peuples se révolte il est temps. Nos peules refusent l’islam et il en est grand temps. Pourtant nous étions au courant n’a-t-il pas
été dit *après moi d’autre viendront qui se diront prophète, il n’en sera rien* ne vous en rapellez-vous pas? Pour nous l’islam sert non pas Dieu qui est amour, mais bien satan! mahomed en est
son gourou et le coran son grimoire. Regardez les lorsqu’ils manifeste contre des dessins, de part le monde on voit des hommes qui ont plus l’attitude de chose satanique gueuler, hurler voir
casser et tuer. Ils brûlent vos voitures, font exploser des avions, kidnappent des enfants, prennent des otages et souvent les tues. Es-ce de Dieu?
C’est également les seuls qui ont réussi à faire que lorsque vous prenez l’avion ce sera bientôt tout le monde à poil grâce à ceux qui aiment tellement leur **religion** qu’en son nom ils tuent
tous ceux qui pensent autrement… mais tout cela, oui tout cela ressort du coran! Il est temps de se réveiller, temps de prendre son courage pour oser dire et exiger le STOP, on acceptent plus ces
ignominies d’où qu’elles viennent. Demain matin, je vous demande de vous arrêter 30 secondes en vous rasant et en vous regardant dans le miroir vous-même face à votre âme si ce que vous venez de
lire est juste ou faut, ou est Dieu dans tout cela, qu’es-ce qui vient de lui? Osez ce face à face, il est probable que vous serez surpris. Ne vous cachez pas derrière de belles images, car vous
savez que Dieu vomira les tièdes. Agissez dans et par l’amour. Si comme nous vous devez défendre militairement le faible, faite votre devoir. Pourrons-nous éviter une guerre civile dont nous
avons déjà plus d’un pied dedans. Et n’oubliez jamais également que depuis notre départ de la terre Sainte, aucune paix ni aucune cessation des hostilités n’a été signé avec les musulmans. Cela
revient à dire que depuis pratiquement 700 ans nous sommes en guerre. Eux le savent et ne s’en cachent pas, il suffit de les écouter et de les regarder agir pour en être certain. Maintenant
chacun fait selon sa conscience…. Mais des signes qui se trouvent dans les écritures s’exécutent actuellement… Ayez confiance en Lui.
ORDO MILITARIS DOMUS SANCTAE MARIA TEUTONICORUM / Deus manum ducit / La main de Dieu conduit


Je suis entiérement d'accord avec ce commentaire! Nos politiques qui font l'autruche par lacheté et censés veiller sur le peuple font le contraire ils livrent les citoyens  aux
islamistes ils devront nous rendre des comptes