La persécution des Chrétiens par les musulmans : Septembre, 2012. Traduction Nancy verdier

Publié le 28 Novembre 2012

 

Raymond Ibrahim1 Par Raymond Ibrahim 
novembre  2012 in 
Muslim Persecution of Christians
Published by Gatestone Institute

Nancy3.jpgTraduction Nancy Verdier 

 

 

Les séquelles de la punition collective (collective punishment) infligée aux  chrétiens du Pakistan - les inévitables dérivés  de la célèbre affaire de blasphème de Rimsha Masih, cette jeune fille chrétienne faussement accusée d'avoir profané un Coran – ont été  plus dramatiques  que l'affaire de blasphème elle-même. En effet, sachant ce qui leur était réservé, certains chrétiens sont allés jusqu'à organiser un cortège funéraire symbolique, (symbolic funeral procession) à transporter un leader chrétien   dans un cercueil et à creuser une tombe pour le «défunt».

 Leurs prédictions morbides se sont avérées exactes -  surtout après que les musulmans eurent trouvé un nouveau prétexte à émeute : le film Youtube Mohammed. Après la prière du vendredi, les musulmans passèrent à l’attaque  au sein de la communauté chrétienne, qui représente à peine 1,5% de la population pakistanaise, et commirent tueries et pillages. L’Eglise Saint-Paul à Mardan fut attaquée par des centaines de musulmans armés de gourdins et de bâtons. Après l’avoir pillée et profanée, ils mirent le feu à l'église (voir photo ici -see picture here). Puis les musulmans s’attaquèrent à une église proche gérée par une école, qu’ils pillèrent aussi puis  incendièrent,  et mirent le feu à la bibliothèque contenant plus de 3.000 livres chrétiens. Bien que la bibliothèque contînt aussi des milliers de livres sur l'islam – ce qui rendait l’action de la populace musulmane blasphématoire selon la loi en vigueur au Pakistan -  « l'attaque se prolongea pendant plus de trois heures, avec un minimum d'efforts de la part des autorités pour y mettre fin. »

 Par ailleurs, des motards armés et vêtus de vert (la couleur de l'Islam) ont ouvert le feu sur la cathédrale catholique  St. Francis Xavier de Hyderabad, tuant au moins 28 personnes.(opened fire on the St. Francis Xavier Catholic Cathedral in Hyderabad, murdering at least 28 people.)  Leur objectif immédiat semble avoir été une religieuse, Mère Christina. Des témoignages font part que quelques jours plus tard, des inconnus ont menacé les travailleurs de l’hôpital St. Elizabeth à Hyderabad, en disant: «Nous allons donner une leçon aux chrétiens», détruisant les fenêtres et les portes de l'hôpital. (We will teach a lesson to the Christians). Naeem Samuel, l'évêque de l’église évangélique de la Trinité fut agressé, roué de coups et blessé alors qu’il sortait de son église.( severely beat, and injured)

 

Pendant ce temps, le président Obama et la secrétaire d'État Hillary Clinton, loin de condamner ces actes de violence, les ont validés en accusant faussement le film Mohammed d’en être responsable, tandis qu’ils faisaient la démonstration du deux poids - deux mesures  (double standards) en refusant de dénoncer les peintures  de « Piss-Christ » comme offensantes pour les chrétiens. Le New York Times a également fait preuve de partialité (exposed its bias) en défendant le « Piss Christ » anti-chrétien comme étant «une œuvre d’art », tout en condamnant le film anti-musulman Mohammed en tant que discours de haine.

Avec un classement par thèmes et sans être exhaustive, la série de septembre des persécutions musulmanes envers les chrétiens  dans le monde entier, répertorie les évènements par pays et par ordre alphabétique mais pas nécessairement par ordre de gravité. 

 

Attaques d’églises

 

Bahreïn: Longtemps considéré comme le pays le plus tolérant dans la péninsule arabique, avec 30% de population non-musulmane constituée de travailleurs étrangers, Bahreïn est la dernière nation musulmane à prôner  l'intolérance envers les églises: des religieux sunnites se sont fermement opposés à un projet de construction d’une église catholique  (Sunni clerics strongly opposed the planned construction of a Catholic church,)  « Un défi rare et ouvert envers le roi sunnite du pays. Plus de 70 religieux ont signé une pétition la semaine dernière disant qu'il était interdit de construire des églises dans la péninsule arabique, berceau de l'islam». Un dignitaire religieux, cheikh Adel Hassan Hamad al-, a proclamé que« tous ceux qui croient que l'Église est un véritable lieu de culte, ont abandonné leur foi en Dieu. "

 

 

Egypte: Kasr El-Dobara, la plus grande église évangélique du Moyen-Orient,  a été assiégée par « des inconnus » à coups de jets de « pierres et de bombes à gaz ». (besieged by “unknown people” hurling “stones and gas bombs.”) La première  bombe à gaz jetée contre l'église a été décrite comme une «erreur» par la police, mais elle fut bientôt suivie par d'autres attaques à la bombe, qui se prolongèrent toute la nuit jusqu'au vendredi matin. Les fidèles s’étaient enfermés à l'intérieur de l'église et portaient  des masques pour éviter un empoisonnement au gaz. Certains d'entre eux piégés à l’intérieur ont appelé à l’aide et essayé de contacter des politiciens, des journalistes et même la frange «modérée» des Frères musulmans. Tout ce que la Fraternité a trouvé à faire, fut d’annoncer à la télévision que les assaillants n'étaient pas des membres des Frères musulmans. Après que les hommes responsables  du siège eurent quitté les lieux et que les chrétiens piégés purent finalement sortir, il ne se trouvait pas un seul policier ni un agent de sécurité pour contrer les attaques ou protéger l'église.

 

Indonésie: La campagne qui dure depuis plusieurs années contre l’Eglise Yasmin GKI a pris une tournure encore plus néfaste  du fait que les autorités ont ordonné à la congrégation de déménager, (authorities ordered the congregation to relocate) - une exigence qui a abrogé la convention antérieure qui avait permis à l'église d'exister, à condition qu’une mosquée soit construite tout à côté, exigence à laquelle l'église avait souscrit. De plus, une décision de la Cour Suprême de 2010 avait ordonné la réouverture des bâtiments de Yasmin GKI ; ils avaient été fermés en 2008 par les musulmans locaux qui, avec le maire, jusqu’à ce jour  refusent toujours  de se conformer à la décision de la Cour suprême. Comme l’a dit un dirigeant de l'église : «La primauté du droit en Indonésie s'est effondré. » Depuis sa fermeture forcée, l'assemblée des fidèles tient ses services religieux  dans la rue en face du bâtiment à moitié construit ou dans des résidences privées.

 

Liban: Deux inconnus ont ouvert le feu sur l'église Saint-Joseph dans la ville de Bqosta près de Sidon (opened fire on the Saint Joseph Church), endommageant les fenêtres de l'immeuble.

Nigeria: Un attentat suicide à la bombe contre l’église catholique Saint-Jean  a fait trois morts, dont une femme et un enfant; 44 autres ont été grièvement blessés. (suicide bomb attack on Saint John’s Catholic Church). Un autre rapport (Another report) décrit les conséquences  typiques des attaques  d’églises au Nigeria, en citant un exemple en particulier : «Un mois après que des tireurs eurent ouvert le feu à l'intérieur de Deeper Life Bible Church [Août 7] ... les membres de l'Église n'ont toujours pas repris les cultes et autres activités. ‘Chacun d'entre nous est traumatisé par cette attaque. [Il n’est] pas de famille dans cette église qui ne soit affectée par cet évènement», a déclaré Stephen Imagejor, un pasteur adjoint dont l'épouse, Ruth, a été tuée, et leurs deux filles, Amen, 12, et Juliette, 9, touchées par des balles et hospitalisées. En tout, 19 personnes sont décédées. Les membres de l'Église disent qu'ils ont été attaqués précisément en raison de leur foi chrétienne. Ils  ont été choisis  pour cible, disent-ils, parce que certaines des victimes sont des  anciens musulmans convertis au christianisme. Et en conséquence, «Beaucoup disent maintenant qu'ils ne peuvent plus venir à l'église,» a déclaré Imagejor. «Mais nous verrons plus tard comment faire pour ramener aux offices de l’église, ceux d'entre nous qui ont survécu à l'attaque. Mais, je leur rends visite pour les encourager à rester fermes dans leur foi, en dépit de la persécution. "

 

Espagne: En Catalogne, une église catholique a été attaquée par des musulmans marocains,(Catholic church was attacked by Moroccan Muslims,) qui, avec deux autres musulmans marocains, ont été arrêtés et inculpés de multiples agressions et de vols sous la contrainte et la terreur contre des espagnols indigènes, avec violences  et coups de barres de fer.

 

 

Apostasie, Blasphème, Prosélytisme



Egypte: L'ambassade américaine au Caire a publié un communiqué de presse par lequel elle indique qu'elle a «une information crédible sur des actions terroristes potentielles en vue de  cibler les femmes missionnaires américaines en Egypte » (terrorist interest in targeting U.S. female missionaries in Egypt). En conséquence, les citoyens américains doivent faire preuve de vigilance. « Et un tribunal égyptien a condamné un professeur chrétien à six ans de prison (convicting him of blasphemy) après l'avoir reconnu coupable de blasphème, notamment pour avoir « insulté Mahomet » et avoir diffamé le Frère musulman en la personne du président  d'Egypte sur sa page Facebook.


Maldives: Arrivé aux Maldives, via le Sri Lanka, un expatrié du Bangladesh a été arrêté par les agents des douanes de l'aéroport qui ont saisi sur lui 11 livres sur le christianisme.(seized 11 books about Christianity ). Plus tard, le même jour, et venant du Sri Lanka, un ressortissant des Maldives qui transportait d’autres livres chrétiens a aussi  été arrêté à son arrivée aux Maldives.  Les deux interpellés  ont été remis à la police. Selon la Règlementation des Maldives sur l’Unité Religieuse, "Les îles  Maldives  interdisent la propagation d’une autre religion que l'islam ou  toute tentative de conversion de quiconque à une autre religion que l'islam. Il est également interdit d'afficher en public des symboles ou des slogans appartenant à une autre religion que l'Islam, ou d’en susciter l’intérêt. Il est également interdit aux Maldives de  transporter ou d’exposer publiquement des livres religieux (autres que ceux sur l'Islam) et des livres et des écrits qui favorisent et propagent les autres religions ... "

 

Arabie Saoudite: La traque pour retrouver  Maryan, cette  femme saoudienne de 28 ans qui a embrassé le christianisme et qui a fui son pays, en trouvant  d’abord asile dans une église libanaise, avant de fuir  vers la Suède, se poursuit.( embraced Christianity and fled the country) . Auparavant, cette femme avait dit que, bien « qu’élevée dans la haine du judaïsme et du christianisme, elle a appris à aimer ces religions et a trouvé la paix dans le christianisme. » Deux hommes, un Libanais chrétien et un musulman saoudien sont accusés l’un de prosélytisme et l’autre de complicité dans son évasion.  L’avocat de l’accusation, Humood Al-Khaldi, a déclaré que la peine de mort pour apostasie en Islam est évidente. « Le rôle joué par chacun des deux hommes, le saoudien et le libanais pour convertir la femme au christianisme, devrait être pris en considération. »  Ce qui signifie  qu’ils doivent tous deux être traduits en justice. Les autorités suédoises apportent  effectivement leur contribution pour retrouver et extrader la fugitive vers  l’Arabie Saoudite, où elle sera jugée selon les lois de la Charia, ce qui inclut une possible exécution.    

 

Somalie: Des musulmans ont tiré sur trois convertis au christianisme.( Muslims shot three converts to Christianity) Les hommes s’étaient  convertis en Ethiopie en 2005, mais quand les musulmans ont fini par remarquer qu'ils n'assistaient pas aux prières des mosquées avec assiduité, les « militants » ont attaqué les apostats  en faisant irruption dans leur maison et en ouvrant le feu. De même, une autre famille qui s’était convertie au christianisme a fui son village après avoir reçu des menaces de mort. Un autre converti qui s’était enfui au Kenya a déclaré: «Les pasteurs et les chrétiens vivent dans la peur. Je connais des gens, essentiellement des chrétiens convertis, qui ont dû quitter leurs maisons et leurs familles en raison des pressions exercées par ces terroristes ».  Les messages des islamistes comprennent des énoncés tels que:« Arrêtez vos idéologies nocives et vos prêches aux musulmans »;  « Certains musulmans somaliens sont déjà touchés par le cancer du christianisme ... ils subiront l'épée des moudjahidines (saints guerriers) ... Nous savons où vous êtes ... Nous demandons à Allah de nous aider à faire que son règne arrive ... Nous sommes en contact avec des millions de jeunes pour qu’ils nous rejoignent dans notre djihad contre les ennemis de l'islam, pour les terroriser par tous les moyens en notre pouvoir et leur faire comprendre qu'ils ne sont que des minables infidèles »

 


Ouzbékistan: Une femme handicapée chrétienne, (disabled Christian woman) qui marche avec des béquilles, et sa mère ont été brutalement battues à coups de matraques lors d’une violente descente policière à leur domicile. Les officiers ont mis la maison sens dessus dessous, ont saisi des Bibles et autres ouvrages religieux. Au poste de police, les agents ont essayé de les contraindre à accepter l'islam, en disant qu'il valait mieux que le christianisme, et qu'un homme marié pourrait les épouser parce que les hommes musulmans sont autorisés à avoir quatre épouses. Comme les femmes ont refusé d'obtempérer, les policiers les ont battues à nouveau. Le tribunal a ordonné la destruction de la littérature chrétienne.

 

 

Dhimmitude

 

 [Mauvais traitements, Humiliation, and Suppression pour les non-Musulmans de la qualité de “citoyens tolérés”]

 

Bangladesh: Un nouveau rapport indique que près de 300 enfants chrétiens ont été récemment enlevés et convertis de force à l'islam ( 300 Christian children were recently abducted and forcibly converted to Islam ): de soi-disant intermédiaires visitent des communautés frappées par la pauvreté et persuadent  les familles d'envoyer leurs enfants dans une auberge de la mission, leur demandant  l'équivalent de 500 à 1200 dollars  pour l'école et la pension. Après avoir empoché l’argent, les intermédiaires vendent les enfants à des écoles islamiques ailleurs dans le pays  « où des imams les forcent à abjurer le christianisme». Les enfants sont ensuite formés dans  l'islam et battus ; après endoctrinement complet, on leur demande s'ils sont" prêts à donner leur vie pour l'Islam », sans doute par devenir des kamikazes djihadistes.


Iran: Le Pasteur Behnam Irani, emprisonné pour avoir « tenu  des services religieux privés à domicile  et avoir guidé des musulmans vers le Christ »(imprisoned for “holding house church services and leading Muslims to Christ)   continue de souffrir de problèmes de santé, et ne bénéficie d'aucune aide: «Tout d'abord, sa vue se dégrade et il n'a pas eu accès à un médecin pour  une prescription de lunettes. Deuxièmement, il a un ulcère hémorragique aux intestins. Cela lui provoque des selles sanglantes, des vomissements de sang, ce qui entraîne des épisodes de perte de conscience. Troisièmement, suite à un accident il y a quelques années, il a une plaque de métal à l’intérieur du genou, et selon un membre de la famille il faudrait que celle-ci soit remplacée de temps en temps. "


 

Syrie: les chrétiens qui fuient vers la frontière libanaise sont toujours pris pour cible, enlevés et assassinés dans certains cas, pour une rançon.( targeted, kidnapped, and in some cases murdered for ransom money.)   Un rapport indique que 280 personnes ont été prises en otage par des «bandes armées» qui profitent du chaos de la guerre. Certaines des personnes enlevées sont plus tard retrouvées abattus sur la route.

 

 Turkménistan:  Un nouveau rapport indique comment «la situation [des chrétiens] a empiré depuis Juillet et nous ne savons pas pourquoi. » (the situation [for Christians] has got markedly worse). Voici entre autres quelques faits :  les foyers chrétiens sont attaqués et les Bibles confisquées ;  les chrétiens sont menacés du fait qu’ils ne  participent pas aux prières musulmanes ;  ils perdent leur emploi et leurs entreprises; les enfants chrétiens sont victimes de harcèlement et de discrimination à l’école. Dans un cas, «Les agents de la police secrète ont attaqué un appartement où cinq femmes âgées chrétiennes s'étaient rassemblées pour célébrer le culte, comme elles avaient l’habitude de le faire. Elles furent tellement effrayées par l'incident qu'elles ont mis un terme à leurs réunions. »

 


Ouzbékistan: Un ancien musulman ouzbèke,  converti au christianisme et qui pour finir est devenu un chef protestant actif de l’église à domicile, a été par la suite persécuté par l'Etat, et a fui avec sa famille au Kazakhstan. L’Ouzbékistan réclame son retour pour qu’il s’explique face aux accusations de pratique de la religion "en dehors des lois de l’état." En raison de son caractère évangélique, le protestantisme est interdit en Ouzbékistan. Son cas est désormais entre les mains de la plus haute instance juridique du pays, qui n'a pas encore fixé une date d'audience.

 

 

La dhimmitude au Pakistan

 

Le Pakistan continue de démontrer qu'il est dans l’absolu, le pire des pays pour les chrétiens et autres non-musulmans, ce qui lui vaut un chapitre à part pour le mois de Septembre:

  • Une jeune chrétienne  de 16 ans, Shumaila Masih, a été violée pendant des heures par un gang de musulmans,( gang-raped for hours by Muslims) rejoignant ainsi l’interminable liste de filles et de garçons chrétiens violés et assassinés au Pakistan.( Christian girls and boys raped and murdered in Pakistan). Trois hommes musulmans l’avaient rencontrée dans la rue, et l’avaient persuadé de les suivre. Elle a refusé et a été enlevée et emmenée de force au domicile de l'un des hommes, « qui à tour de rôle  l’ont violée pendant des heures. » L'attaque a eu lieu à 11 heures, en plein jour, mais personne n'est intervenu pour sauver Shumaila, malgré ses cris désespérés et ses appels à l’aide. Vers 17 heures, son père et ses cousins ​ partirent à sa recherche et quand ils parvinrent  à la maison du viol, ils entendirent ses cris et se précipitèrent dans cette direction : «A la vue des hommes, les trois jeunes musulmans prirent la fuite  laissant Shumaila dénudée et meurtrie sur le lit. »

 

  • Selon un nouveau rapport au moins 2000 femmes et jeunes filles de sectes minoritaires diverses et majoritairement chrétiennes, ont été converties de force à l’islam au travers de viols, tortures et kidnappings, (forcibly converted to Islam through rape, torture and kidnappings,) tandis que 161 personnes ont été accusées de blasphème en 2011.   « Le nombre réel est plus grand car de nombreux cas ne sont pas répertoriés …  Par exemple, les policiers sont impliqués  dans plus  de 60 % d’abus sexuels sur des enfants des rues »

 

  • Un rapport distinct au sujet  de l'assassinat d'un jeune chrétien par des musulmans, note que «les chrétiens sont harcelés par des bandes criminelles et des groupes terroristes islamiques de Pachtounes: armés jusqu'aux dents, les militants pénètrent dans la zone pour collecter  l'argent de la jizya [extorsion de fonds imposée aux chrétiens et Juifs, selon le Coran 9:29].  (militants enter the area to collect jizya). Des militants lancent des attaques sur les maisons,  volent et abusent des femmes et des enfants pour le plaisir. La population locale est terrorisée. »

 

  • Une autre jeune fille chrétienne  de 16 ans, Sumbal, travaillant comme femme de ménage au service de musulmans, a été "battue sauvagement" (beaten harshly) par la famille avec des "tubes et des barres de fer ... puis emmenée à la salle de bain pour y être horriblement  torturée." Lorsque les parents de l'enfant apprirent l’évènement ils partirent récupérer leur fille, mais la famille leur a dit qu'ils ne savaient pas où elle se trouvait. Selon Wilson Chowdhry, président de l'Association britannique des chrétiens du  Pakistan: «Encore une fois, nous avons la violence contre une adolescente chrétienne et femme de chambre. Le fait que la mère se voit refuser l’accès par cette famille est très inquiétant. Que cachent-ils ? Est-ce le fait que la jeune fille a été assassinée, comme dans ce cas récent où un avocat connu de cette même ville a torturé à mort une jeune servante chrétienne? Est-ce pour essayer de concocter une histoire à propos de son état, ou a-t-elle été violée et forcée de se marier et de se convertir comme c’est le cas pour tant de jeunes filles chrétiennes? »

 

 

  • Peu de temps après qu’un musulman eût ouvert une madrassa (école coranique) à proximité du lieu où les chrétiens célébraient leur culte sous une tente servant d’église, les musulmans se mirent  à harceler les chrétiens :
    * en pulvérisant des balles en direction de leur domicile et en leur criant :  «convertissez-vous  à l'islam ou quittez ce quartier", (Convert to Islam or leave this neighborhood) ;
    * en essayant de tromper un pasteur pour lui faire admettre qu'il exerçait du prosélytisme auprès des musulmans ;
    * et en se rassemblant en face de l'église pour harceler les jeunes filles chrétiennes au moment où elles sortaient du service religieux.

 

 

A propos de cette série 

 

Parce que les persécutions des chrétiens dans le monde musulman se répandent comme une épidémie et atteignent un stade inquiétant, le domaine de recherche “Les persécutions des chrétiens par les musulmans” a été développé pour collecter certains – sinon tous – les exemples de persécutions subies par les chrétiens dans le monde.

Il répond à deux objectifs :

1. Donner l’information que les médias ne donnent pas sur ces atteintes et persécutions chroniques et habituelles subies par les chrétiens sous le joug musulman.

2. Montrer que ces persécutions ne sont pas des faits “isolés” mais qu’ils sont systématiques et reliés entre eux – avec une racine commune dans une vision du monde inspirée par la Charia.

En conséquence, toutes ces narrations de persécutions peuvent être ramenées à une seule et même rubrique : celle de la haine de l’église et des symboles chrétiens. Cette haine se décline sous formes d’abus sexuels de femmes chrétiennes, des conversions forcées à l’Islam, les lois contre l’apostasie et le blasphème qui criminalisent et punissent de mort ceux qui quittent ou “offensent” l’Islam; le vol et le pillage à la place de la Jizya (tribut attendu d’un citoyen de deuxième classe ou dhimmi) ; l’usage de la violence simple ou des homicides ou les deux réunis dans les meurtres violents. Et globalement, l’expectative entretenue chez les musulmans que tôt ou tard, tous les chrétiens finiront par se comporter comme un troupeau de dhimmis.

Le compte-rendu de ces persécutions recouvre différentes ethnies et cultures, différents langages dans des localités diverses – depuis l’ouest marocain jusqu’à l’est de l’Inde en traversant toutes les régions occidentales où il y a des musulmans. Il est clair qu’une seule chose relie tous ces évènements les uns aux autres : c’est l’Islam – dans la stricte application de la Charia ou dans la culture suprématiste qui en est issue.

Toute reproduction est libre de droit et même conseillée avec toutefois le signalement de l'auteur, Raymond Ibrahim, de la traductrice Nancy Verdier et du site www.gerard-brazon.com/ Merci d'avance 

Previous Reports

August, 2012

July, 2012

June, 2012

May, 2012

April, 2012

March, 2012

February, 2012

January, 2012

December, 2011

November, 2011

October, 2011

September, 2011

August, 2011

July, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article