La petite lettre du président Sopo SOS Racisme « en situation financière des plus délicates »…

Publié le 22 Août 2011

L'Union-L'Ardennais


1 › 2
Une tapée de partenaires mis en exergue sur la promo du concert…

Une tapée de partenaires mis en exergue sur la promo du concert…

DIMANCHE dernier, dans nos pages Satyricon, nous expliquions que la très socialiste association SOS Racisme, pour être richement dotée, notamment en fonds publics, connaissait régulièrement des soucis en matière de « phynances ».
En effet, le budget annuel de cette annexe du PS tourne autour du million d'euros, dont un peu plus de la moitié sort de la poche des contribuables.
Cette année, SOS Racisme qui voulait « renouer avec sa capacité à imposer des problématiques dans la société française », pour reprendre les mots de Dominique Sopo et sans rapport avec la proximité des primaires et de la présidentielle, a reçu, en sus de ses financements ordinaires, 230 000 euros de subventions prises sur le budget supplémentaire de la mairie de Paris.
Un soutien qui se décompose comme suit : 160 000 euros de subvention pour le concert, plus 30 000 euros pour le « village dédié à SOS Racisme » et enfin 40 000 euros pour le fonctionnement de l'association, sans parler de la mise à disposition du Champ de Mars entre autres broutilles et attentions sympathiques de ce brave Monsieur Delanoë…
Résultat : la belle fête de la gauche et de l'égalité entre potes a réussi au-delà de toute espérance avec plus d'un million de personnes. Cependant, explique Dominique Sopo, dans un courrier qu'il aurait pu intituler SOS Pognon, « en raison de la défaillance de certains partenaires, cette opération nous met dans une situation financière des plus délicates, dont l'association doit sortir le plus rapidement possible. C'est pourquoi, connaissant votre attachement à notre action, je me permets de vous solliciter de façon exceptionnelle afin que vous puissiez nous aider à la hauteur de vos possibilités… »
Et le brave Sopo d'adresser sa bafouille aux ministères, histoire de voir l'État l'aider à financer une campagne présidentielle à la sauce des potes bien compris. Après tant d'années de mauvaise gestion sur fonds publics, c'est au contraire le moment de mettre un terme à ce gaspillage opéré sur le dos des contribuables. Laissons les parrains et marraines privés de SOS Racisme assumer les errements de la gestion Sopo et consorts.
L'État a déjà donné, comme le rappelait la Cour des comptes qui pointait de « graves insuffisances de gestion et de rigueur » sur les budgets 1997 à 2000 : « L'association n'aurait pas pu échapper à la mise en redressement judiciaire sans des concours financiers publics de caractère exceptionnel, subventions au titre de la réserve parlementaire de 1998, 1999, 2000, sur le budget de l'Éducation nationale et surtout en 2001, subvention des services du Premier ministre au titre des fonds spéciaux. »
Et comme l'État, c'est nous…
Philippe LE CLAIRE

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 30/08/2011 19:47



sos "RA " comme son nom l'indique. ..à dégager!



Claude Germain V 24/08/2011 18:50



Vraiment insoportable ce type.........................



germon 23/08/2011 09:26



SOS Racisme, créature mittérandienne doit cesser ses "activités" tout comme une entreprise en faillite le fait obligatoirement. Idem pour le MRAP et la LDH, deux associations crées par de vrais
humanistes et détournées et dévoyées par leur nouveaux maîtres.



francis Claude 23/08/2011 06:07



et encore si vous etiez sur que les fonds aillent tous pour le fonctionement de l'association(a suprimé quand meme), mais moi je suis pas certain du tout de la destination finale de ces
largesses...mais vous mes amis(es) du blog de Gérard qui avaient vécu toute votre vie en France ne connaissez vous pas une association du méme genre mais pour protégé notre raçe de façe de craie
et intenter des procés chaque fois que nous sommes vitimes de discrimination "raciale" de qui arrive tout les jours aux Français obligés de vivre   dans nos CITES!! nous devrions si
elle existe y adherer en masse ou peut-etre la crée....! 



riziere 22/08/2011 23:30



Non seulement il fautsupprimer les subvention mais supprimer SOS Racisme tout cout. Qui n'est anti raciste que dans un sens



Saluki 22/08/2011 21:34



Il y a fort à parier que l'Etat va renflouer SOS Racisme avec l'argent des contribuables...


Pourtant, quelle belle occasion que de réduire à néant la nuisance de cette officine, qui ne combat pas le Racisme sous toutes ses formes -ce qui serait noble- , mais exclut celui perpétré
vis-à-vis des "blancs", comme l'a confirmé le témoignage édifiant apporté voilà peu par un ancien de SOS-Racisme, écoeuré par cette discrimination et la politisation à outrance de cette
association, qui n'est rien d'autre qu'une annexe du PS !