La plaque tectonique et le mur - Par Slimane Laouari.

Publié le 24 Décembre 2014

Un récit qui doit nous rappeler que personne n'est à l'abri de la bêtise de son voisin. Particulièrement si en plus, ce voisin est un religieux, un "savant" de l'islam, un "docteur" de la foi qui croit que d'être un mécréant peut provoquer des tremblements de terre.

Alors en face, vous trouverez d'autres "effarés", des "innocents les mains pleines" qui vous diront que ces illuminés ne sont que de simples "déséquilibrés".

************

Pour Algérie 360°

Depuis qu'un voisin l'a pris à partie dans le parking de la cité où il habite pour lui dire que c'est en raison des mécréants comme lui que la terre a encore tremblé, Mourad n'arrête pas de se poser cette question un peu abracadabrante : est-ce qu'il est devenu une plaque tectonique sans le savoir ? Hier, la terre a encore tremblé. Et Mourad s'est encore posé la question.

Il aurait aimé éviter ça, du moins le retarder, surtout qu'il n'avait rien senti. Eh oui, il y a des gens comme ça, qui ne se rendent jamais compte quand la terre tremble. Mais on n'échappe pas à son destin, même quand on est comme Mourad, un célibataire clinique et qu'on vit désespérément seul.

En rentrant de sa sortie rituelle du matin pour le pain et les journaux, son mobile avait sonné alors qu'il mettait la clé à la serrure. C'était sa mère qui s'inquiétait pour lui.

Repartie vivre au bled depuis la retraite de son vieux mari, elle l'appelait souvent. Déjà que ça lui arrivait de l'appeler rien que pour savoir s'il avait dîné… Elles sont comme ça, les mamans, surtout les mamans de célibataires cinquantenaires.

Elles pensent toujours que leur petit est en train de crever de faim parce qu'il n'a pas de femme pour lui faire des petits plats. On ne change pas les mamans, et quand celle de Mourad l'appelle pour savoir s'il a mangé, elle ne rate jamais l'opportunité de lui rappeler que s'il avait pris épouse, elle ne s'inquièterait pas outre mesure pour des choses aussi simples.

Mais en voyant le numéro de sa mère s'afficher sur l'écran de son portable aussi tôt, il avait compris que ce n'est pas pour sa nourriture.

Mourad avait souri en se disant que sa vieille mère devait quand même savoir qu’il était capable de faire du café et tartiner une tranche de pain. Un sourire optimiste qui ne manquait pourtant pas d'inquiétude, tellement il appréhendait les appels matinaux.

Mourad ne savait pas que la terre avait tremblait sous ses pieds une demi-heure avant, mais on n'échappe pas à son destin, sa mère s'inquiétait pour lui.

Après l'avoir rassurée en lui disant qu'il ne le savait même pas, Mourad a fermé la porte et s'est dirigé vers la cuisine pour mettre la cafetière sur le feu.

Avant de s'asseoir pour parcourir les journaux, il avait souri et mesuré sa chance de n'avoir pas encore rencontré le voisin qui n'aurait pas manqué de lui rappeler que c'est par lui et ses semblables qu'arrivent tous les malheurs de ce monde.

Il a souri encore un peu plus en se revoyant dans la peau d'une plaque tectonique, puis une question encore plus abracadabrante lui est venue à l'esprit : est-ce que les plaques tectoniques ont une peau ? Mourad se pose beaucoup de questions pour lesquelles il n'attend pas vraiment de réponses.

Il a alors retiré la cafetière du feu, s'est versé une tasse et s'est fait une tartine en pensant à sa mère. Il était sûr qu'elle allait encore l'appeler le soir. Il s'est toujours demandé si elle l'appelait pour savoir s'il avait mangé ou pour lui rappeler qu'elle ne désespérait pas de le voir marié. 

Perdu dans ses pensées, il a été surpris par des cris de panique venus de la cage d'escalier : Ezzenzla !!!!! Mourad, encore une fois, n'avait rien senti  mais il avait compris que c'était une réplique.

Il est alors descendu dans le parking, non pas parce qu'il avait peur mais parce qu'il voulait bizarrement dire deux mots au voisin qui lui mettait sur le dos toutes les secousses telluriques du monde. Mais en le voyant, il avait compris que même une plaque tectonique ne peut pas parler à un mur.

Slimane Laouari
laouarisliman@gmail.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article