La politesse en Arabie n'est pas celle des pays civilisés judéo-chrétiens.

Publié le 2 Décembre 2013

Bonjour
Vous êtes une femme et vous vous adressez à un homme : 
Ce que vous pensez dire en lançant « Bonjour » : 
— Salut Roger ! Comment ça va ? Ça te dirait qu'on aille se prendre un déca après le boulot ? 
Ce que vous dites réellement tel qu'interprété par les habitants de l'Arabie Saoudite – ou dans n'importe quel pays musulman pratiquant la charia : 
— Salut ! Comment ça va ? Ça te dirait qu'on aille dans un hôtel pour que je puisse perpétrer des sévices sexuels immoraux sur ta personne pour satisfaire le Démon ?

À en croire la charia – un ensemble de règles de conduite que doit suivre un musulman –, il est amoral pour une femme de souhaiter la bienvenue à un homme en public. Il est aussi interdit à une femme de s'associer avec un homme autre que son mari si elle n'a pas une escorte avec elle ; comme l'a appris à ses dépens une jeune américaine en février 2008. 
Elle avait parlé avec un homme – qui n'était pas son mari – à Starbucks(1) : elle s'était alors faite arrêter, fouiller et forcer à signer de fausses confessions. Le juge avait déclaré You are sinful and you are going to burn in hell(2)(3).

À côté de ça, les femmes ne sont pas autorisées à conduire, voter, posséder des magasins, témoigner dans un procès… ou faire du vélo ! Bizarrement, il est tout à fait normal pour une femme de piloter des avions surpuissants – à condition bien sûr qu'elle ne se rende pas à l'aéroport en vélo.

Autrement dit, si vous êtes une femme qui prévoit un voyage en Arabie Saoudite, offenser les habitants en leur disant « bonjour » risque d'être le dernier de vos problèmes.


  1. (1)  Une chaîne internationale qui tient des cafés.
  2. (2)  Littéralement : vous êtes vicieuse, et vous allez brûler en enfer.
  3. (3) 

    Extrait et traduction de la depêche de presse :

    Une femme d'affaires américaine de 37 ans, mariée et mère de trois enfants, demande justice après qu'elle a été jetée en prison par la police religieuse de l'Arabie saoudite pour s'être attablée dans un café Starbucks à Riyad avec un collègue masculin. 
    Yara, qui ne veut pas que son nom soit publié par peur des représailles, a été blessée et pleurait quand elle a été libérée de prison après une journée où elle a subi une fouille corporelle, a été menacée et forcée de signer de faux aveux par la police « Mutaween » du royaume. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

FRAHENJAC 12/12/2013 03:41


Comme si elle ne le savait pas !

L'EN SAIGNANT 02/12/2013 16:15


Il serait bon pour les croyants, que les incroyants les rasent de la surface de la terre pour anticiper leur retour auprès d'allala .... Quel bonheur pour eux .... Avant qu'ils ne nous fassent
notre affaire via l'IRAN. À mon avis, ils sont en pleine mauvaise interprétation du comportement coranien .!

mika 02/12/2013 15:10


Princesse et opprimée! C'est possible en Arabie saoudite



VIDEO 2 MN
   https://www.youtube.com/watch?v=J09zwD_r0_I