La Poste : ses mauvaises pratiques dévoilées

Publié le 28 Mars 2013

L'UFC -Que Choisir vient de dévoiler son enquête sur les pratiques de la Poste. 

Le résultat est édifiant : disparités de tarifs, non présentation de colis, paquets perdus... Tous les détails avec Planet.fr.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié les résultats d'une enquête concernant les pratiques de la Poste. Et le constat est révélateur... En effet, les services de la Poste ne seraient plus ce qu'ils étaient.

L'enquête pointe par exemple le fait que les facteurs ne prennent même plus la peine de sonner chez les gens pour leur livrer colis ou courrier recommandé. C'est à vous de vous rendre dans votre agence pour les récupérer. L'explication : les tournées des facteurs étant de plus en plus chargées, ils n'ont plus le temps de sonner chez tout le monde.

Des colis livrés... dans 85% des cas
Se pose aussi le problème des colis endommagés ou complètement perdus... Selon la Poste, les facteurs livrent pas moins d'un million de colis chaque jour, et dans 85% des cas, ils sont bien remis au destinataire.

Côté tarifs, rien de très clair non plus ! Pour les besoins de l'enquête, 2 200 clients mystères sont allés dans différentes agences de la Poste pour envoyer un CD en demandant le tarif le moins cher. Le tarif le moins cher de la Poste pour cet envoi est le Mini Max, à partir d'1,50 euro.

Des envois surpayés ?
Mais dans les agences, les conseillers de la Poste ne leur ont pas du tout proposé ce tarif... Il leur a été proposé d'utiliser des prêt-à-poster à 3,35 euros, des colissimos à 5,50 euros ou 8,20 euros, ou un chronopost à 23 euros. Face à ces critiques, la Poste explique que pour l'envoi à 1,50 euro, le CD doit être déjà emballé.

Enfin, l'UFC-Que Choisir révèle dans son enquête que la Poste essaye en général de retarder les délais de livraison. Les conseillers ont désormais pour consigne d'insister pour vendre le timbre vert à 58 centimes plutôt que le rouge à 63 centimes... Le vert garantissant une livraison en 48h alors qu'elle est de 24h pour le rouge.

Et la livraison en 24h coûte beaucoup trop cher à la Poste qui doit alors faire appel au travail de nuit, utiliser l'envoie par avion au lieu des camions... Officiellement cependant, la Poste précise bien que le choix vous est toujours laissé.

Maëlle Boudet // © MYCHELE DANIAU / AFP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

aziliz 29/03/2013 07:47


Je confirme : impossible de se faire livrer un colis dans les étages. Cela fait des mois que je me bats pour que mes commandes soient livrées à la maison.