La progression incontrôlée du salafisme sur tout le territoire français...!!!

Publié le 5 Avril 2012

32 mosquées salafistes en Ile-de-France, seules quatres régions françaises épargnées.

 BN4685salafiste0112.jpg

Alors que selon Le Figaro magazine du 31 mars, seules 30 mosquées sont sous surveillance en France (p.42), il est bon de ressortir les dernières informations des renseignements généraux (aujourd'hui DCRI) que Le Monde avait divulgué au grand public il y a quelques années sur le sujet:                                            

Un rapport  des renseignements généraux, que  le journal Le Monde avait pu se procurer en 2004, révèlait une inquiétante progression de l’islam salafiste pour la seule Ile de France. Voici un extrait de l’article :

« A ce jour, 32 mosquées ou salles de prières se trouvent sous le contrôle d'islamistes radicaux, dont la grande majorité sont des salafistes. Ces derniers sont partisans d'un islam rigoriste, d'inspiration wahhabite. C'est 10 de plus que l'an dernier. Au total, la région compte 373 lieux de culte officiels. […] Selon les RGPP, les salafistes, qui contrôlent la majeure partie de ces lieux de culte»

En février 2005, les renseignements généraux photographièrent l’évolution du phénomène, et c’est encore le quotidien Le Monde qui rendit publique l’étude « L'étude de la DCRG montre que le salafisme, mouvance éclatée en perpétuelle évolution, a étendu son influence ces dernières années sur la quasi-totalité du territoire, notamment dans des villes moyennes comme Brest, Rouen ou Châteauroux.En 2000, cette conception radicale de l'islam rassemblait des adeptes dans six régions ; aujourd'hui quatre seulement sont épargnées (la Basse-Normandie, la Corse, le Limousin, Poitou-Charentes). » (Le Monde, Mouvance éclatée, le salafisme s'est étendu aux villes moyennes ,article paru dans l'édition du 22/02/05)

Et en 2012 ?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Polux 07/04/2012 10:06


Bien vu Bernard et comme je l'ai dit dans un précédent commentaire, même si le service national était ( pour moi ) bénéfique, je pense que l'arrêt de l'armée de conscription a été un bien, car
beaucoup d'appelés seraient actuellement issus des cités et ce fait génèrerait pas mal de problêmes et l'encadrement devrait faire preuve d'attention permanente pour empêcher certains actes
pouvant altérer la sécurité.

Bernard LAINÉ 06/04/2012 17:23


Le plus grave dans cette affaire c'est qu'avec la "discrimination positive" ARMÉE comme POLICE doivent être vérolées par cette engeance sur laquelle il deviendra de plus en plus difficile à la
République de compter dessus pour parer un coup d'État qui plus est se trame pianissimo .... ! HONTE AUX TRAÎTRES QUI NOUS GOUVERNENT DEPUIS GISCARD (Premier salaud de la bande ...) Qu'en est-il
de cette "infiltration islamiste" dans les forces de l'ordre républicain .?

DURADUNE 06/04/2012 14:24


Ils savaient et ils laissent le cancer islamiste se déveloper. Se rajoute plus de dix ans de dérives sur cette secte mortifère. Ils sont inqualifiables.