La Syrie par J.F. Touzé. Eliminer les islamistes serait plus urgent que d'éliminer Assad.

Publié le 19 Juillet 2012

Touzeimage-copie-2.jpgNotre aversion pour ce régime sanglant est totale.

Nous savons les malheurs qu'endure le peuple syrien. Nous n'avons pas oublié l'hospitalité donnée autrefois par la Syrie aux criminels nazis et aux terroristes. Nous nous souvenons aussi de la responsabilité de la famille Assad dans de nombreux attentats qui ont touché la France ou les intérêts Français de par le monde. Nous nous souvenons en particulier de l'assassinat de notre ambassadeur au Liban Louis  Delamare, de l'attentat de la rue Marbeuf à Paris et de celui  du Drakkar où 58  parachutistes français ont trouvé la mort. Nous ne verserons pas une larme sur cette famille pas plus que sur cette dictature.


Pour autant, nous mesurons les risques immenses que feraient courir l'arrivée aux responsabilités à Damas des groupes islamistes qui, chaque jour renforcent leurs positions au sein des forces hostiles au régime.

Risques pour la population syrienne toute entière mais risques particuliers pour la communauté chrétienne de Syrie. Risques pour la paix régionale si précaire, si aléatoire. Risques pour le Liban. Risques pour la sécurité d'Israël déjà confrontée à la prise de pouvoir des frères musulmans en Egypte, au Hezbollah et au Hamas.

Risques enfin pour le monde occidental de voir encore renforcé le front islamique mondial qui si il est divisé régionalement, se retrouvera toujours uni contre nos libertés et contre  notre civilisation.

Les atermoiements de l'ONU, la faiblesse de l'occident et l'autisme russe nous ont conduits à une situation où le choix n'existe plus qu'entre de  mauvaises ou de moins mauvaises solutions.

Il est cependant encore temps d'agir pour en finir avec la dictature Assad tout en éradiquant la menace islamique. Avant qu'il ne soit trop tard.

JFT. 18 juillet 2012
Président de Nouveaux Républicains

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article