La Somalie meurt de faim mais... elle a ses écoles coraniques!

Publié le 13 Septembre 2011

Les rebelles Shebaab de Somalie ont interdit l’anglais dans les écoles de la ville portuaire de Kismayo dans la région sud du pays qu'ils contrôlent et exigé que les enseignants changent le programme pour enseigner les études arabes et islamiques. 

Les rebelles ont déjà cherché à enrôler des écoliers dans la guerre sainte qu’ils mènent contre le gouvernement somalien et ses alliés. Ils avaient déjà interdit l'anglais et les sciences dans d’autres parties du sud de la Somalie.

Dans une déclaration publiée sur le site el-Shebaab, les militants expliquent qu’ils ont pris ces mesures pour éviter que les élèves n’apprennent des valeurs contraires aux principes de la charia islamique dans les manuels hindous ou chrétiens. Le groupe extrémiste, qui interdit la musique, les films et le football, adhère à sa propre interprétation stricte de la charia. Ils ont décapité et amputé des gens pour les punir.

«Nous voulons éradiquer tout enseignement contraire à la charia islamique et promouvoir les études islamiques. Nous prendrons des mesures en vue de contrôler le système éducatif de nos enfants. Les parents doivent s’assurer d’enseigner les principes du djihad islamique à leurs enfants», déclare un communiqué du groupe, qui veut imposer sa version de la charia sur l’ensemble de la Somalie.

Source : Somali militants order schools to teach Arabic, Reuters, 7 septembre 2011. Traduction partielle par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article