La surveillance internationale du Kosovo vient de s'achever.....

Publié le 12 Septembre 2012

 

PRISTINA (Reuters) - Le Bureau civil international (BCI), organe de supervision créé par les Occidentaux au moment de l'indépendance de l'ancienne province serbe du Kosovo en février 2008, a annoncé lundi la fin de sa mission.

Cette décision signifie que le Kosovo accède à la pleine souveraineté.

Restent toutefois sur place les 6.000 membres de la Kfor, la force locale de l'Otan, et le millier de policiers et de magistrats de l'Eulex, la mission de police et de justice de l'Union européenne, qui sont chargés de prévenir les violences entre la majorité albanophone du pays et la minorité serbe, installée notamment dans le Nord.

Le Premier ministre kosovar Hashim Thaçi, ancien chef de la guérilla contre les Serbes durant les combats de 1998-1999, a salué la fin de la mission du BCI, un "acte de confiance", a-t-il dit, de la communauté internationale envers les autorités de Pristina.

Le chef du BCI, le diplomate néerlandais Pieter Feith, a cependant reconnu, lors d'une conférence de presse avec Hashim Thaçi, qu'il n'avait pu remplir son mandat "à 100%".

Il s'est dit déçu de voir que l'état de droit n'avait pu être étendu au nord du pays où les habitants de souche serbe n'ont jamais accepté l'indépendance du Kosovo. (Et pour cause, c'est un coup d'état européen et américains commis avec les bombes de l'OTAN. Comment des Serbes pourraient accepter que le berceau de la Serbie leur soit volé. Comment la France pourrait-elle accepter l'indépendance de la Seine Saint Denis (93) avec la basilique tombeau des Rois de France comme Capitale? Quelle hypocrisie, quelle honte de vouloir culpabiliser un peuple spolié d'une partie de son territoire! Ndlr Gérard Brazon) 

Dans un communiqué publié par la Maison blanche, le président Barack Obama salue cette nouvelle étape mais invite les dirigeants kosovars "à assumer toutes leurs responsabilités afin de garantir à chaque citoyen le respect des principes contenus dans la déclaration d'indépendance et dans la constitution" du pays.

Le BCI pouvait limoger des responsables du gouvernement et rejeter des lois afin de garantir la protection par la majorité albanaise des droits de la minorité serbe. Il n'a jamais eu recours à ces pouvoirs.

Plus de 90 pays, dont les Etats-Unis et de 22 pays membres de l'Union européenne, ont reconnu l'indépendance du Kosovo, que la Serbie rejette. (A juste titre!)

Fatos Bytyci, Guy Kerivel pour le service français

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 12/09/2012 22:28


Pour quand le debut de la future reconquista par les serbes ,NOS FRERES SERBES ,CATHOLIQUES ,ORTHODOXES ,et avant tout chretien que la France a trahis dans les années 1990 sur les conseils des
deux aigrefins Kouchner et Bernard Henry Levy qui déja a l'époque savaient lancer leur venin demoniaques sur les pays qui ne leur plaisaient pas trop .....surtout si c'etait pour "raccourcir" des
chretiens ....

Louvois 12/09/2012 15:24


Un pays de plus, que l'occident livre clés en main à la mafia islamiste...


Les métastases islamistes s'étendent de plus en plus; et avec notre aide.


HONTE A NOUS !