"La Triplice": 3 systèmes de pensées dévastatrices qui empoisonnent la France.

Publié le 27 Août 2011

Simple précaution pour vous, amis lecteurs. Ce blog n'est pas tombé dans le travers du jargon et du discours pour le discours. L'article suivant est à lire quitte à passer outre au jargon politique. L'essentiel étant le fond, l'étude, l'analyse avec laquelle nous sommes en phase et qui explique pourquoi, à Riposte Laïque, à Résistance Républicaine, Puteaux-Libre et bien d'autres, ce ne sont pas les étiquettes des uns et des autres qui importent, mais bien l'amour de notre patrie, la France. Nous nous retrouvons venant de tous les horizons pour faire la même analyse. Nous avons mis de côté nos différences. Il est temps de résister et de se défendre.

Voici ce qu'un ami Résistant, pense de ce texte: C'est un texte certes un peu long et quelquefois un peu jargonnant (Jacques est marxiste, ceci explique peut être cela ;-)) mais c'est vraiment interessant. Je ne suis pas d'accord à 100% avec ce qu'il dit mais l'essentiel est là et permet d'envisager de nouveaux horizons.

par Jacques Philarchein de Riposte Laïque:

Ce long article est entre autres choses une sorte de pique adressée à l’estimable Alain Soral dont le seul défaut est d’avoir dénoncé une « Duplice » mondialiste, là où il aurait dû voir une « Triplice », c’est-à-dire une collusion de trois larrons en foire (idée qui n’est d’ailleurs pas de moi, et que j’ai empruntée au bon maître Guillaume Faye, qui m’a semblé plus lucide que Soral sur ce point). Soral dénonce un monde dominé par les oligarchies capitalistes, imprégnées selon lui de judaïsme et de protestantisme, qui fabriqueraient avec beaucoup de perversité stratégique une fausse opposition mondial-gauchiste, souvent trotsko-maçonnique, laquelle s’arrangerait avec son ennemi-partenaire, le capitalisme oligarchique, pour liquider l’Occident à coup d’immigration.

Cette vision soralienne du monde, très à charge notamment contre les « sionistes », entendez les ultra-capitalistes juifs, a l’immense inconvénient d’oublier, voire d’innocenter l’islam de toute la force destructrice que celui-ci peut déployer. Pire même : les soraliens n’hésitent pas à voir dans l’islam une force de résistance incontournable dans la lutte contre le capitalisme oligarchique mondial et le mondial-gauchisme immigrationniste. Or, cette conséquence ultime du système soralien ne saurait résister à l’épreuve des faits : si l’islam était une force de résistance au mondial-capitalisme et au mondial-gauchisme, cela se saurait. Si l’islam résistait à cette duplice, les musulmans de France, par exemple, revendiqueraient à cor et à cri la cessation de toute immigration étrangère, y compris musulmane. A la limite, 90 % des musulmans approuveraient les positions politiques de Marine Le Pen, d’Arnaud Gouillon ou de Renaud Camus… Nous savons que c’est faux, nous savons que l’islam n’interdit pas la recherche capitaliste du profit, fût-il déguisé en finance islamique ou en commerce halal, et nous savons qu’il s’y entend à merveille pour instrumentaliser les forces gaucho-mondialistes à son avantage.

Bref : non seulement l’islam n’est pas une force de résistance, mais il n’est ni plus ni moins que le troisième pilier de la Triplice. La Duplice soralienne n’existe pas, ou plutôt elle n’est qu’un aspect de la Triplice ; là où Soral voyait deux ennemis, il est aisé, en réalité, d’en découvrir trois. Cela ne fait que rendre notre situation d’Occidentaux extrêmement préoccupante. Freud disait déjà, il y a longtemps, que servir trois maîtres en même temps, à la fois complices et ennemis, est une chose qui rend complètement fou. L’Occident fait face à un authentique monstre à trois gueules, une Triplice capital-islam-gauchisme, on pourrait dire un « capitalislamogauchisme », sorte de Cerbère ou d’Hydre de Lerne capable de bouffer l’Occidental moyen tout cru.

Le capitalisme transnational oligarchique

C’est le premier système hyper-totalitaire. Il est à la fois totalitaire et mondialiste (universaliste), totalitaire dans sa prétention à contrôler l’intégralité des vies humaines, publiques et privées, et mondialiste dans son intention de diriger tous les territoires du monde habité, sans faire la moindre exception. Il va sans dire qu’il est dirigé par de véritables psychopathes prêts à faire sauter la planète, et eux avec, pour augmenter de quelques points la rentabilité d’une action. On n’en dira pas grand chose, l’estimable Soral a écrit de belles pages sur cet accomplissement, « satanique » en quelque sorte, du capitalisme bancaire et boursier ; le lecteur peut s’y reporter. Le but oligarchique est simple : transformer l’intégralité des peuples occidentaux en populations d’esclaves ou de forçats, incapable de penser leur souffrance économique et morale et de s’organiser contre elle.


Le gaucho-mondialisme ou « Marxisme culturel »

C’est la deuxième idéologie hyper-totalitaire, fille des courants idéologiques para-marxistes des anciens pays de l’Est, que l’auteur des attentats norvégiens a désigné, et l’expression est juste, comme un « marxisme culturel ». Il s’agit d’une vaste mystification, se réclamant d’une racine marxiste légitime (la défense des exploités) mais dont la dynamique propre est de produire sans répit des mythes invertistes : transformer des victimes en coupables, des opprimés en oppresseurs, des occupés en occupants, etc. Ce système, à la différence des oligarchies capitalistes qui représentent, en nombre, très peu de personnes, a pour lui la force de la masse, souvent inculte, et toujours manipulable. On peut presque dire que tout individu est un gaucho-mondialiste en puissance. Ce système idéologique gaucho-mondialiste s’appuie sur une multitude indénombrable de réseaux, d’associations, de ligues, de collectifs, de syndicats même, de partis, de groupuscules, violents ou pas, sans compter les « artistes » et les « penseurs » qui les soutiennent. Ces structures sont souvent concurrentes, parfois même mortellement ennemies entre elles, mais elles poursuivent toutes le même but : transformer les peuples, par le matraquage idéologique permanent, en un magma d’individus atomisés, sans culture, à la fois lâches et violents, criminolâtres et soumis. On laisse au Lecteur le soin d’imaginer ce qu’il advient d’un peuple, lorsque, par exemple, ses institutions judiciaires, ou ses institutions scolaires, sont gangrenées par l’inversion des valeurs…

On peut appeler « gaucho-fascisme » les formes les plus dangereuses et les plus perverses du gaucho-mondialisme, comme ces groupuscules prétendument « anarcho-communistes » qui soutiennent en ce moment les émeutiers de Londres. Les expressions « castrato-virilisme », « rebellocratie », « collaborationnisme de gauche », « horreur pacifiste », « inversion des valeurs » conviennent en tout cas très bien au gaucho-mondialisme, bien plus dangereux encore que l’ancien gauchisme simplement criminolâtre du premier vingtième siècle, en ce sens qu’il est devenu xéno-criminolâtre. Un étranger ne saurait faire le mal ; un « souchien » est toujours malfaisant et mérite les pires sanctions… Avec ce genre d’idéologies, on va toujours très loin, trop loin.

L’islam djihadiste universel

Troisième système hyper-totalitaire, l’islam ressemble quelque peu au capitalisme transnational oligarchique, tant par ses racines esclavagistes, son goût jouissif des richesses, sa culture du commerce, sa cruauté, son mépris pour la vie humaine, que par l’appartenance de certains magnats musulmans au monde restreint des macro-milliardaires du pétrodollar ou de la haute-finance, fût-elle islamique. Il ressemble aussi quelque peu au gaucho-mondialisme par le déploiement de l’Oumma en une vaste et incontrôlable nébuleuse, souvent animée de sanglantes dissensions internes, où pullulent des groupes autocéphales concurrents, voire ennemis, mais enfin tous unis quant au but : éliminer tous les infidèles de la planète ou les réduire en dhimmitude. L’islam, inoxydable depuis sa création, cherche depuis toujours à mondialiser la terreur théologale, comme le capitalisme la terreur économique, ou le gauchisme la terreur par élimination de toutes les défenses immunitaires morales, intellectuelles et organisationnelles des peuples. Le capitalisme, cela serait un peu « Mort aux travailleurs ! », l’islam « Mort aux infidèles ! » et le gauchisme « Mort aux justes ! » ou « Mort aux sages ! ».

La liquidation de l’Occident par l’immigration de remplacement

Les trois systèmes sont, malgré leurs différences ou leurs dissensions, parfaitement fédérés sur un but : la liquidation des peuples occidentaux, c’est-à-dire la destruction de leurs identités charnelles mais aussi politiques, par l’immigration de remplacement. Islam, gauchisme, capitalisme sont comme les doigts de la main lorsqu’il s’agit de revendiquer non seulement l’ouverture, mais bien l’abolition des frontières.

Le capitalisme cherche à sous-traiter le maintien de l’ordre économique aux populations d’importation, du moins à celles qui, pour une raison ou pour une autre, sont issues de cultures violentes et régressives, islamiques ou pas d’ailleurs. Les populations d’importation deviennent tout naturellement la garde-chiourme du prolétariat-sans-progéniture occidental. Les émeutes urbaines n’ont pas d’autre sens : la terreur affaiblit puis abolit toutes les capacités revendicatives des peuples, elle les habitue au non-droit au point que celui-ci paraisse le seul vrai droit possible, elle produit chez les « souchiens » eux-mêmes des bandits et des collabos (on pourrait dire des kapos) en nombre toujours plus grand, elle castre la révolte légitime des exploités, des fragiles, des justes et des sages. Pour cette raison, les états capitalistes occidentaux ne répriment les « émeutes » que dans la limite qui leur permet de rester crédible, pour que le pot-aux-roses ne soit pas trop ostensible… C’est-à-dire qu’il n’y a qu’une répression d’opérette, ciblée, et encore pas toujours, sur les pires criminels, ceux qui ont un peu exagéré dans les exactions…

Le gauchisme invertiste, lui, aime l’immigration pour une seule raison : tout ce qui peut dérouter un peuple, intellectuellement et moralement, est bon à prendre. N’oublions pas que le gauchisme est un terrorisme de la bêtise castratrice, une dictature de l’inversion des valeurs : plus on importera de cultures violentes et régressives en Occident, plus les gauchistes idéaliseront les populations qui véhiculent ces cultures en les présentant comme des victimes. Autrefois, le gauchisme voyait dans le cambrioleur local ou le meurtrier du coin le vrai révolutionnaire. La fascination pour le terrorisme a toujours été grande chez les Rouges, c’est peut-être pour cette raison qu’ils furent assez efficaces lorsqu’ils rejoignirent la Résistance, autrefois, après avoir grassement collaboré jusqu’à la rupture du pacte germano-soviétique. Avec l’immigration, le gauchisme verra tout naturellement dans les cultures d’importation les plus violentes, les plus régressives, le summum de la lutte des classes ! Lorsqu’on a passé sa vie à idéaliser des Staline, des Mao, voire des Che Guevara, des Castro ou des Trosky, qui n’étaient point des tendres, on peut bien idéaliser toutes les cultures de la violence, et notamment la culture islamique.

Quant à l’islam, il n’y a rien à en dire : j’écris souvent en manière de boutade que l’islam est inoxydable face à l’Occident, et c’est vrai. Il s’agit, comme l’écrit notre islamologue M. Marchand, d’une culture involutive et non pas évolutive. Elle peut bien s’écarter quelque peu du dogme, de temps à autre, mais elle y revient toujours. La temporalité musulmane n’est pas linéaire mais circulaire : on prend les mêmes, ou plutôt leurs descendants, et on recommence ! Que l’immigration massive favorise la mise au pas du dar-el-harb (qui est un dar-al-kouffar attaqué) et l’avènement de l’Oumma en nation universelle, c’est tellement évident qu’il n’est pas besoin de le démontrer.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

isabelle 28/08/2011 01:02



J'avais lu quelque chose d'approchant quand j'étais allée en quête d'infos sur le groupe Bilderberg dont l'un de nos Claude (Francis ou Germain, je ne sais plus, pardon)  avait parlé.


Oui, tout se tient dans cet article et je ne pense vraiment pas qu'il relève du délire.



Gérard de Blotzheim 27/08/2011 20:36







Pour faire court sur ce sujet politique au plus haut degré, je fais une exception majeure dans ma réflexion
d’ensemble, étant apolitique depuis 1992. La question est simple à poser: comment s’opposer, comment combattre le pouvoir de l’argent, et pour faire quoi après ? Depuis 1983 je suis internaute ! Je suis lassé de lire, de
relire et de re-relire toujours le même mécontentement des gens... Certes, depuis longtemps le citoyen moyen a compris que les dés sont faussés. Il faut prendre en considération un fait probant,
inéluctable ; dans les politiques successives menées depuis plus de 40 ans, en France comme en Europe, les populations n’ont aucun moyen de s’opposer au libre arbitre des politiques.
Pourquoi ? Par le fait que les systèmes eux-mêmes sont conçus pour que les peuples n’aient aucun moyen de renverser ces volontés. La Démocratie, la République, les élections et tout ce
cinéma, nous en avons assez mangé.


Qui de nous osera s’engager dans un combat ou il perdra très
certainement sa maison, ses biens et aussi sa vie ?


Là se trouve la quadrature du cercle dans lequel, nos politiques nous font courir à fond en nous promettant
un peu d’eau… pour repartir de plus belle après… dans cette course infernale ??? Je ne veux pas
accabler qui que ce soit, mais un exemple flagrant à suivre vient de nous être donné en Eurovision avec l’Egypte, la Tunisie, la Libye. Nous ne savons que critiquer ces gens de là-bas qui
sont nous. Mais leurs familles et leurs frères ce sont battu comme aucun de nous ne le fera jamais dans notre Pays (Nos biens nous ne voulons rien perdre…).
Oh, écrire des pages et des pages, ça, ces gens-là ne savent pas en faire autant, et nous que sommes-nous capable de faire d’autre que de gaspiller du papier ?


La seule puissance au monde capable de lutter contre l’un des fléaux que nous subissons en Europe, l’Europe
et la France la bousille à qui mieux mieux. Je vous laisse deviner.


Gérard de Blotzheim – Responsable RR Alsace,
Territoire de Belfort et Haute-Saône.







Epicure 27/08/2011 17:30



le débat est animé!!!!


Comme je suis trop fatigué (malade)pour donner toutes les précisions utiles...   je pense qu'il ne faut pas oublier que les Firmes françaises qui exporte,nt nos produits et importent des
matières et font du négoce, quoi, ont des retombées sur Notre économie et sur Notre bien être ! Nous sommes les usufruitiers de ce capitalisme qui nous nourrit fort bien (encore) depuis le début
des 30 Glorieuses! Il ne faudrait pas cracher dans la soupe!


Maintrenant si vous voulez délirer et vous faire mousser la bile contre des concepts aberrants comme islamocapitalistpogauchismes; alors libre à vous!


mais ne comptez pas Réussir avec une telle Non-Pensée...


Il ya deux problèmes actuels:


L'islam djihadiste conquérant


la Financiarisation folle


Le Gauchisme extrême qui est l'"envers" du fascisme: l'envers est la même chose en miroir...


Ne pas le confondre avec l'INVERSE..qui est le Contraire d'une chose


Mais qui apprend la Sémantique dans nos école?????


 



Nancy VERDIER 27/08/2011 16:09



D'accord avec le point de vue de Francis NERI. Il faut faire ce travail.
Je reviens sur la Libye : c'est exactement ce shéma  qui fonctionne ici magnifiquement. Tout a été détruit et il y a environ 20 000 morts (pas du fait de
Khadafi) mais essentiellement de l'OTAN et des rebelles (et des exactions terribles contre des ouvriers africains taxés de mercenaires à la solde de Kadhafi).
Résultats : 1 - Il faut reconstruire avec quel argent ?? Les fonds libyens qui ont été séquestrés et bloqués dans diverses banques européennes "complices" d'Europe,
de Suisse et d'ailleurs, par les "alliés occidentaux" dès le début du conflit.
2 - Qui va en profiter ?? Les grandes firmes du monde entier qui se bousculent déjà au portillon (y compris les firmes allemandes qui réclament leur part et qui ne veulent pas
être lésées à cause de Merkel taxée de "gourde" parce qu'elle avait refusé d'entériner la décision d'attaquer.)
La firme TOTAL réclame ardement sa part du gâteau ainsi que des firmes britanniques et américaines.
Le GÂTEAU libyen doit être partagé entre les PREDATEURS.
3 - La DEMOCRATIE : La cerise sur le gâteau. OUI,OUI, pas de doute, il y aura des élections très démocratiques...l'OS à ronger que l'on donne au peuple qui a subi cette guerre
tombée du ciel. Les représentants du CNT sont fiables, entend-on sortir de la bouche de nos experts. Et la CHARIA qui figure déjà dans le projet de Constitution ?? La Charia, eh bien rien à dire,
c'est normal ...!!!!
Ce sera un gouvernement plus islamiste, plus radical. BRAVO..!!!!
4 - Les rebelles : Ce sont les gauchistes de service. Des islamistes qui pratiquent déjà le traffic d'armes que l'on retrouve en Algérie (tiens : il y a eu un attentat) et que
l'on retrouve à Gaza après un  passage par l'Egypte et le Sinaï.
5 - On peut aussi s'attendre à une guerre civile. Bof...!!!! Ni Cameron, ni Juppé ni Sarko ne feront des insomnies à cause de cette perspective.

QUI TRINQUE ??? le peuple et les démocraties qui ont tout à craindre  et qui vont à nouveau trembler de cette instabilité (Israël aura fort à faire pour contenir les
missiles en provenance du Sinaï et de Gaza. Les habitants se seraient bien passer de ça...
Et nous en France, nous n'avons rien à attendre de cet évènement, que des retombées islamo-gauchistes. Mais cela nous a coûté des millions d'euros par jour et j'ignore si notre gouvernement
aura le talent de se faire rembourser. Sinon c'est pour notre pomme et nos impôts.  Qui dit mieux ???


 



Francis NERI 27/08/2011 12:22



« Nous nous retrouvons venant de tous les horizons pour faire la même analyse. Nous avons mis de côté nos différences. Il est temps de résister et de se défendre ». 


Oui, c’est exactement cela et c’est en cela que de la résistance à la défense nous pourrions enfin passer à l’attaque. Et dire comment, avec qui et avec quels moyens nous devons conduire cette
guerre, puisque guerre « triphasée » il y a et trois ennemis, enfin clairement identifiés, et ligués contre nous à combattre. 


Encore une fois, nous devons renoncer à nous « enrichir de nos différences » çà ne marche pas, ne serait-ce que pour des conflits d’intérêt et que ce sont les « autres » qui
s’enrichissent et nous nous appauvrissons. 


Pour ce qui me concerne, je trouve « inspiré » le texte de Jacques qui réuni dans un seul grand souffle les trois pôles du « système » qui nous conduit collectivement à la
mort.


Il a fait ce que chacun d’entre nous devrait faire. Il a « relié » des « évènements » en apparence distincts et qui font généralement l’objet d’analyses distinctes. Il a
établi des relations entre des « faits », constaté des « rétroactions », appréhendé le tout en fonction du contexte, des « bulles » temporelles séparées par mille
ans d’écart… au moins. 


Et le résultat est prometteur, car à partir de ce travail, dont nous devons nous emparer (car il nous faudra le corréler avec des faits), nous pourrons établir un programme de
« reconquista » 


Merci Jacques, je suis avec toi pour t’aider dans ce travail de recherche de la « vérité ».


« Le « capitalislamogauchisme », je trouve cette expression pertinente et juste, sorte de Cerbère ou d’Hydre de Lerne capable de bouffer l’Occidental moyen tout
cru. » …n’a qu’à bien se tenir.



mfh 27/08/2011 10:44



merci pour cet article;bravo Jacques....et en accord avec l analyse de Nancy;quant  epicure:stop aux vierges effarouchees...mf



Gérard Brazon 27/08/2011 12:00



Les choses se tendent de plus en plus...



Nancy VERDIER 27/08/2011 09:59



Excellente analyse. Pour l'inversion des VALEURS, on voit bien que l'ECOLE est un  lieu de DECONSTRUCTION. Que les TRIBUNAUX cherchent toujours à excuser le CRIMINEL (les
peines sont de façade, le criminel est toujours relâché au bout de quelques années). La DEMOCRATIE est un LEURRE...La FINANCE est virtuelle et ressemble à un Casino : l'argent fabrique de
l'argent.  Ce sont les Footballers (les gens les moins productifs) qui gagnent le plus d'argent.

La Machine Infernale pour tuer les démocraties et les peuples est en place. Comment se protéger ??? Car il y aura des heurts, des guerres civiles, du sang versé.....On voit bien ce qui se passe
en Libye. Pour un faux prétexte, des armées attaquent au profit de rebelles islamistes. La chasse-à-l'homme contre Gbagbo, à présent contre Kadhafi. Tout ce qui s'est passé en Serbie. Détruire,
toujours détruire et l'Islam est derrière tout cela. En Libye, le gouvernement Sarkozy (soit-disant représentant du pays des droits de l'homme) agit comme un Mercenaire ou un gang maffieux. Je me
méfie des USA qui savent parfaitement se retourner contre leurs alliés de la veille ou contre les gens qu'ils ont utilisés.

Une consolation, un espoir = L'Europe est en danger pour les 3 raisons évoquées ici , mais il en va de même des USA, tout aussi exposés et fragiles. Il est possible que l'on assiste à un
EFFONDREMENT de notre système capitaliste, comme on a vu l'effondrement du système communiste.
Je me prends à rêver : Si la Grèce pouvait définitivement quitter l'Europe et se reconstruire avec ses valeurs Antiques, ce serait formidable. C'est peut-être là-bas, tout compte fait qu'un
nouveau monde naîtra. Le gouvernement grec commence à prendre des mesures contre l'islam (la Charia)...Ils n'aiment pas l'Islam. Ils aiment leur pays...qui a été mal géré, mais ça peut
s'arranger. etc... Par contre la TURQUIE que l'on veut faire entrer en Europe est le DANGER pour demain.



Gérard Brazon 27/08/2011 12:00



Je partage tout! Absolument.



Epicure 27/08/2011 09:12



"Les Juifs" ne se rédusient pas à Trois banquiers juifs de votre Duplice ou triplice un tantinet délirante....


On se croirait revenu aux années délirantes, j'ai dit 30...


Ce n'est pas avec des discours aussi incohérents et paranoïaques, même s'ils se fondent comme toujours chez les paranoïaques logiciens de l'absurde, sur deux ou trois belles réalités du
fonctionnement de notre monde qui dérape;que vous allez faire du chemin vers des nouveaux lendemains qui chantent....Une fois éradiqués pour qui les Juifs pour qui les Capitaluistes pour qui la
Franc-maçonnerie ou l'Eglise ou les Protestants...J'en passe..!!!


Ce discours est indigne de votre Blog.en principe intelligent



Gérard Brazon 27/08/2011 12:11



Ce blog est ouvert, vous pouvez débattre sur ce sujet et dire votre avis. Je ne partage pas tout dans cet article mais il a le mérite de faire une analyse. Il me serait facile cher Epicure,
d'aller dans le sens du vent et faire "du lecteurs" en tapant sur l'islam, encenser Marine Le Pen, faire l'apologie de la France populaire, etc. Je ne le souhaite pas. Ce blog est le vôtre et si
vous souhaitez faire un article pour répondre à Jacques, soyez assuré que je l'éditerai. Justement parce que je souhaite que ce blog soit et reste intelligent. Avec vous et avec tous les lecteurs
qui le veulent bien nous pouvons faire de ce blog un espace de la libre expression.


"Aller dans le sens du vent c'est faire la politique de la feuille morte" disait Kundera! Je ne le souhaite pas. Bien à vous Epicure. A vous lire