La Turquie impérialiste est anti droit-de-l'hommiste et conquérante!

Publié le 4 Février 2012

La Turquie ne cesse d'envahir de différentes manières son voisin irakien! Les Kurdes en font les frais! Cette Turquie qui souhaite entrer dans l'Europe est bien loin d'être ce bon et beau pays démocratique, respectueux des droits de l'homme! Les Kurdes de Turquie sont des sous citoyens! Ce sont ces mêmes Turcs qui donnent des leçons à tout le monde et particulièrement Israël.

Bien entendu, on n'entendra pas Bruxelles, ni les juges européens, ni le parlement européen! Ni la gauche française!

Israël signale les attaques du Hamas, ses missiles qui tombent sur une ville paniquant les citoyens israéliens! Cela ne dérange pas nos élites européennes! 

La Turquie peut intervenir en Irak, attaquer des Kurdes sur un autre territoire que le sien cela n'émeut personne à Bruxelles et encore moins les associatifs français si prompts à s'élever contre le "fascisme israélien". Trente-six poids, trente-six mesures! Qu'importe la sincérité! Les Kurdes peuvent crever pourvu que l'on garde l'ivresse d'une Turquie européenne!

Gérard Brazon

************ 

Le Monde

Des avions militaires turcs ont bombardé vendredi 3 février des bases de la rébellion kurde dans le nord de l'Irak, qui sert de base arrière pour le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a annoncé l'armée turque. "Trois cibles de l'organisation terroriste séparatiste dans la région de Zap […] ont été frappées avec succès par des appareils de l'armée de l'air turque", selon un communiqué de l'état-major général publié sur son site Internet.

En outre, cinq militants séparatistes kurdes, qui se cachaient dans une grotte de la province de Batman, dans le sud-est de la Turquie, ont été abattus par les forces turques, selon une source proche des services de sécurité. L'échange de coups de feu a duré environ une heure et demie tôt vendredi matin après que des séparatistes kurdes eurent refusé de se rendre, selon des officiels de la province de Batman.

Des négociations secrètes entre Ankara et le PKK ont capoté l'an dernier et les combats ont repris de plus belle. Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a promis cette semaine qu'il allait "combattre l'organisation terroriste mais négocieravec ses représentants politiques". L'insurrection kurde a fait plus de 40 000 morts en Turquie depuis vingt-huit ans.

BOMBARDEMENTS AU KURDISTAN IRAKIEN

L'aviation turque bombarde de manière sporadique depuis jeudi une région montagneuse dans le nord du Kurdistan irakien, a affirmé Bakhtiar Dogan, un porte-parole des séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). "Depuis hier [jeudi] il y a des bombardements de l'aviation turque de temps en temps sur les localités de Zap et Abchine, au nord-est de Dohouk, mais pour le moment nous n'avons pas d'information sur d'éventuelles victimes", a-t-il dit.

Le 29 décembre, 35 villageois kurdes de Turquie avaient été tués à la frontière avec l'Irak lors de raids aériens de l'armée turque. Il s'agissait de l'incident le plus grave de ces dernières années impliquant vraisemblablement des civils dans le conflit kurde en Turquie. Le parti au pouvoir en Turquie avait exprimé sa consternation, évoquant une possible erreur. Selon les autorités locales, les victimes, la plupart des jeunes, se livraient à une contrebande de cigarettes à dos de mules et d'ânes entre l'Irak et la Turquie.

L'armée turque avait en outre mené une large opération dans la région autonome du Kurdistan irakien après la mort, à la mi-octobre, de 24 de ses soldats à Cukurca, près de la frontière avec l'Irak, les plus grandes pertes enregistrées depuis 1993. Classé par bon nombre de pays parmi les organisations terroristes, le PKK a pris les armes en 1984.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

marco 04/02/2012 09:53


Je n'apprécie guerre la politique Turque en ce moment...j'ose espérer que l'affaire du génocide arménien doit les gêner aux entournures pour entrer dans l'union européenne..