La bien pensance quitte le navire UMP, des intellectuels s'interrogent - par Gérard Brazon

Publié le 9 Avril 2011

          Le NouvelObs de la bien pensance se pose quelques questions. Ses réponses sont assez déplorables comme vous allez pouvoir le constater. Il reste lui est la plupart de ses lecteurs dans le dénie. Le NouvelObs dénonce mais ne cherche pas à comprendre. A commencer par se poser la seule et unique question qui vaille. Pourquoi la France devient-t-elle "réac". Pourquoi de plus en plus de Français mais aussi d'intellectuels se pose la question de l'immigration et de l'islam? Certes, cette question n'emplit pas les JT du 20 heures mais nous savons tous que ces JT ne servent qu'à donner la soupe aux gogos. Il se trouve qu'il y a de moins en moins de gogos devant les écrans de télévision. Il se trouve et ce n'est pas un hasard, que les JT ne sont plus la parole vraie. 

      L'Islam pose un problème à notre République, à ses lois. Il y a de plus en plus de musulmans en France. Il y a une minorité qui se considère musulmane avant d'être française. Une faible majorité qui se considère française ET musulmane à égalité. D'où ma réflexion sur la fidélité du soldat français musulman envers sa Patrie face à un pays musulman.

    La Laïcité est bafouée et il ne suffit pas de dire que la page doit-être tournée pour qu'elle le soit. 

        Alors le combat que je mène depuis prés de trois ans, avec d'autres, avec Résistance Républicaine, avec Riposte Laïque n'est pas terminé. Il ne fait que commencer. Je conjure mes amis de la Droite d'être attentifs et de bien réfléchir avant que de fermer toutes les portes. De reconsidérer leurs positions à l’heure où le navire UMP tangue et que certains rats quittent le navire de peur de couler avec.  

Gérard Brazon

 

 

 

Ils sont intellectuels, avocats, politiques. Leurs obsessions identitaires ou leurs arrière-pensées électorales contribuent à une "marinelepénisation" des esprits.

Portraits vu par le nouvelObs.

 

 

Les intellectuels et les avocats 

 

 

Philippe Bilger : Avocat général près la cour d'appel de Paris, tient un blog où il réagit à l'actualité notamment concernant les débats sur la laïcité et l'islam.

Il y écrit par exemple que les propos de Claude Guéant sur les musulmans sont "d'une banalité qui n'aurait pas dû soulever la moindre polémique". Car "qui dans tel ou tel quartier de Paris […]n'a jamais eu cette impression d'être confronté à des existences notamment d'origine maghrébine et africaine qui, par leur nombre et leur densité, en un espace donné, constituaient la France comme un pays étrange, presque étranger, à tort ou à raison, et les Français comme des visiteurs dans leur propre pays". Il appelle à la création de l'UMP-FN. "Pourquoi ne pas constituer le FN comme un courant extrême de l'UMP?".

 

Eric Zemmour : A 52 ans, il cumule les postes entre la presse écrite (Le Figaro), la radio (RTL) et la télévision (France 2 et i-Télé), excellant dans les numéros de duettiste où il tient volontiers le rôle du méchant.

Ce qu'il a déclaré :

- "Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est comme ça, c'est un fait". (Canal +)

Sur France Ô, le même jour, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs. Il sera condamné pour pour provocation à la discrimination raciale en raison de cette dernière phrase. 

 

Gilbert Collard : Avocat au barreau de Marseille, qui fût l'avocat de Marine Le Pen, écrit dans un texte intitulé "Le mal du pays" : "Trop de crachats impunis ont depuis des années souillés d'humiliations notre histoire […] l'hymne sifflé, le drapeau transformé en torche-cul, notre langue estropiée, abandonnée, notre passé toujours en procès, notre diplomatie démonétisée, notre culture judéo-chrétienne tournée en dérision".

Marine Le Pen est "la seule qui ose exprimer heut et fort le non-dit d'une France exaspérée".

 

 

Denis Tillinac : Ecrivain corrézien et chiraquien, chroniqueur à Valeurs Actuelles. Le 5 mars, il écrit "Nul n'ignore les risques deguerre civile, larvée ou déclarée, quand les minorités visibles –où moins visibles- auront pour elles la force du nombre".

 

 

 

 

 

Politiques

Claude Guéant : Le nouveau ministre de l'Intérieur a suscité ces derniers jours de multiples polémiques. Moins d'un mois après son arrivée place Beauvau, Claude Guéant essuie jour après jour des attaques redoublées, avec des déclarations sur "l'immigration incontrôlée", puis sa présentation des résultats des cantonales et l'emploi du mot "croisade" dans le dossier libyen.

A la veille du débat sur la laïcité et l'islam que "l'accroissement du nombre de fidèles [musulmans] et d'un certain nombre de comportements posent problème". Il a aussi déclaré que les usagers de certains services publics "ne doivent pas porter de signes religieux", ni "manifester une quelconque préférence religieuse", en particulier à l'hôpital ou à l'école.

 

Patrick Buisson : Directeur général de la chaîne histoire, Patrick Buisson est aussi le conseiller de Nicolas Sarkozy depuis 2005. Ancien directeur de la rédaction de Minute puis Valeurs actuelles, il avait aidé en 2007 le candidat UMP à siphonner les voix du FN et à attirer les classes populaires.

 

 

 

 

Paul-Marie Couteaux : Souverainiste, proche de Charles Pasqua et de Philippe de Villiers, plume de Philippe Séguin et soutien deJean-Pierre Chevènement en 2002, il appelle à une union de tous les "patriotes" (FN et une partie de la droite) avant les législatives de 2012.

 

 

 

 

Luc Ferry : Ancien ministre de l'Education, ami de Carla Bruni et nommé par Nicolas Sarkozy au Comité national d'Ethique, le philosophe avait expliqué lors d'un passage sur LCI le 17 décembre dernier qu'il préférait Marine Le Pen à Olivier Besancenot : "Elle est plus raisonnable et moins dangereuse…au moins elle est républicaine, démocrate…"

 

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 09/04/2011 11:42



Ces quelques réactions de notables, hommes de Lettres, élus et récemment du Ministre de l'Intérieur Guéant doivent désormais s'accompagner de restructurations et de prises de décision. Je ne
doute pas que prochainement, il y aura un rapprochement avec le FN notamment pour les législatives. La bienpensance des "intellectuels" de gauche et de droite est une preuve de leur paresse
intellectuelle. Se laisser porter par la vague, être consensuel et affable est bien plus facile que d'être réactif, sur la défensive, avoir l'esprit critique aiguisé, porter des idées neuves. Un
esprit de mollesse avait recouvert la France et comme le soulignait Michel Houellbecq sur Guysen TV lors de son passage en Israël, l'esprit COLLABO est de toutes façons ancré dans les esprits
qu'ils soient de gauche ou de droite. La Collaboration avec une idéologie dangereuse pour la nation...mais à nouveau collaborer est plus facile que de se révolter.