La dictature de la bien pensance par Franz Olivier Giesbert

Publié le 6 Mars 2011

         Je ne partage pas , loin s'en faut, les propos de Giesbert notamment sur Eric Zemmour mais l'idée que nous vivons sous une dictature de la bien pensance quasi stalinien ne m'est pas indifférent.
Gérard Brazon
Par FRANZ-OLIVIER GIESBERT

          Il paraît qu'il ne faut pas afficher des photos de personnalités en train de fumer. Prière de biffer la cigarette sur les clichés. C'est la loi. Au train où vont les choses, le ridicule ne tuant pas, la maréchaussée nous fournira bientôt une liste de personnages historiques dont il ne faudra plus parler sous prétexte que, comme Churchill, ils fumaient ou buvaient trop.

            Allez, jetons-les dans les poubelles de l'Histoire, les Camus, Prévert, Picasso, Bogart, Simenon, Hemingway ou Fitzgerald ! On ne veut plus que du sobre, du propre, de l'hygiénique. Ce néostalinisme stupide et bien-pensant nous a ainsi infligé des portraits de Sartre sans sa cigarette ou de Brassens sans sa pipe. Cette semaine, nous avons décidé de publier une photo d'Annie Girardot, incarnation vivante de la femme libérée des années 70, clope à la main, parce que c'était elle, dans sa vérité, telle que l'éternité la fige. Il est temps d'en finir avec la police de la pensée. Les interdits d'Etat, les anathèmes établis par la loi, les discussions qui finissent au tribunal correctionnel.

            C'est pourquoi, même si on désapprouve totalement ses propos ("La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est un fait"), (ce qui reste un fait, reste un fait) on n'en finira jamais de protester contre la condamnation d'Eric Zemmour devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. L'excellent metteur en scène Abdellatif Kechiche n'a pas été assigné, lui, après avoir fait cette affreuse déclaration : "Je rêve d'un soulèvement de nos banlieues." Tant mieux. La démocratie consiste à défendre ce que Voltaire appelait "le droit de le dire". Puissent les débats de la prochaine campagne présidentielle ne pas finir au tribunal correctionnel...

Le Point.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

island girl 07/03/2011 13:32



Soulèvement electoral des vrais français contre les "pseudos"..../RV en 2012 !



MASCARA83 06/03/2011 17:20



Tant que nous aurons au pouvoir des gouvernants qui baissent leurs "frocs" ils se retrouveront avec de plus en plus de contestataires, lesquels ne se gêneront pas de baisser les bras et leurs
dicter LEURS LOIS,CHARIA, BURKA et autres...  Nos politiques sont tellement dépassés par les évènements ,qu'ils ne savent plus par quel bout prendre ou traiter le moindre problème!!! 
dette incalculable de la France, retraite de misère pour bcp d'entre nous, tout est payant même pour les + démunis et malades. Vivement que notre Marine arrive pour mettre le hola!!! à toutes ces
inégalités vite fait et bien fait!! Rappelez-vous que si cela se réalise, ils se transformeront rapidement en "galettes de riz"...


Mascara83


Mascara83



island girl 06/03/2011 16:16



Prendre ses desirs pour la réalité... c'est le propre des islamistes ,continue à réver ABDEL et comme ils disent si bien en afrique du nord  :DEGAGE !