Laïcité: on devrait écouter plus attentivement "les savants musulmans" sur l'idée de la démocratie.

Publié le 9 Juillet 2010

           Selon Mouhammad Abdouh, réformateur musulman égyptien, la laïcité c'est-à-dire la séparation de la religion et de l'état, est aussi impossible que de dissocier l'âme du corps. En effet, la laïcité est en contradiction avec les enseignements de l'Islam certifiant que Dieu a désigné l'Islam comme religion et autorité séculière (Islam din wa-dawla). Seules la vie du prophètes Mahomet et les sourates du Coran sont la base des actions humaines, ce qui englobe l'activité politique.

            Dans cette optique, l'idée d'un état indépendant de la religion est blasphématoire et la laïcité est considérée par les califes comme relevant de la haute trahison allant contre la volonté divine. La révélation donnée au prophète est insurpassable et valable pour l'éternité. L'objectif de l'Islam est l'instauration de la loi d'Allah sur l'ensemble du monde.  (Dictionnaire des religions – Robert jacques THIBAUD Edition Maxi-Poche Références)

             L'on peut de ce fait, dire sans trop se tromper, qu'intégrer dans l'Union Européenne un grand pays musulman comme la Turquie aboutirait immanquablement à un conflit majeur ! 

            La volonté de Bruxelles de l'intégrer relève du suicide collectif de la civilisation occidentale qui pourtant a apportée, quoiqu'on en dise, une liberté. A commencer par celle de la femme qui ne pourrait plus être garantie suite de la démographie galopante de la Turquie et des mœurs de celles-ci (Tortures, mariages forcés, crime d'honneur etc).

           Du fait de sa démographie mais aussi de ces lois qui le régissent comme celle de la naturalisation automatique de tous les turcophones des pays de la région qui permettra à la Turquie d'être un pays majeur voire, le premier des pays de cette Euro-asie.

         C'est, au mieux, l'éclatement de cette Europe (dans quelles conditions?) au pire, son islamisation qui sera notre avenir. Le nôtre, mais surtout celui de nos enfants.

             L'Islam ne se dissoudra pas dans la démocratie laïque. Car il ne reconnaît qu'une seul chose: Le Coran. C'est ce que nous disent "les savants" de l'islam. Le mot "savant" n'étant pas à prendre en compte à la manière occidentale. Ce ne sont pas des Albert Einstein loin s'en faut.

            Une république ne peut-être qu'islamique et en aucun cas laïque. Notre modèle serait donc à abattre pour se conformer.

           L'immense avantage que les musulmans ont sur les occidentaux c'est la dimension du temps. Nous vivons à 100 à l'heure. Nous consommons et jetons. Nous n'avons comme ligne de mire que la journée, le mois, l'année. Nous sommes obsédés par le temps qui passe et nous nous dépéchons sans cesse.

           L'Islam a le temps. Il prendra le temps qu'il faut pour conquérir le reste du monde. Le Dar al Harb : Impératif de la conquête. La terre de l’infidèle devient zone de guerre. Le devoir pour un musulman, faire la "Djihad".  Ne regarder que les avantages à court ou moyen terme comme le font nos politiques relève de l'inconséquence.

            Le fleuve de l'Islam dans le lit de la laïcité disait autrefois Jean Pierre Raffarin notre ancien premier ministre qui préfère la Chine maintenant.

           On se demandera toujours pourquoi ces hommes de pouvoir ne font rien lorsqu'ils y sont.

Gérard Brazon

 

              Le résultat le plus élevé de la civilisation occidentale c'est la Démocratie Laïque. C'est bien ce que l'islam craint le plus et contre lequel il se bat.

Islam: Les islamistes ne craignent pas la mort, mais la laïcité et la démocratie ! D'après : Amir Taheri, "Al Qaeda's Agenda for Iraq", New York Post, 4.9.2003
Traduction et réécriture: Maj EMG Ludovic Monnerat
 

Extrait:

         Les efforts américains pour instaurer une démocratie stable en Irak suscitent une immense inquiétude dans les rangs d'Al-Qaïda. Un livre récent publié par les fondamentalistes montre clairement leur haine de la laïcité. « Ce n'est pas la machine de guerre américaine qui devrait en premier lieu inquiéter les musulmans. Ce qui menace le futur de l'islam, et en fait sa survie, c'est la démocratie américaine.» Tel est le message d'un nouveau livre qui vient d'être publié par Al-Qaïda dans plusieurs pays arabes.


            L'auteur de ce livre, qui a pour titre «Le futur de l'Irak et de la péninsule arabique après la chute de Bagdad», est Youssouf al-Ayyeri, l'un des plus proches associés d'Oussama ben Laden depuis le début des années 90. Ce citoyen saoudien avait adopté Abu Mohammed comme nom de guerre, et il a été tué dans une fusillade avec des forces de sécurité à Riyad en juin dernier. 
            Le livre a été publié par le Centre de Recherche et d'Etudes Islamique, une société mise sur pieds en 1995 par ben Laden avec des succursales - maintenant fermées - à New York et à Londres. Durant les 8 dernières années, ce centre a publié plus de 40 ouvrages écrits par des «penseurs et chercheurs» d'Al-Qaïda, y compris des militants comme Ayman al-Zawahiri, le bras droit de ben Laden.

La conversion de l'humanité:

            Al-Ayyeri s'est initialement fait un nom au milieu des années 90 en tant que commandant du camp Farouk, dans l'est de l'Afghanistan, où Al-Qaïda et les Taliban ont entraîné des milliers de «candidats au martyre.» Il explique que l'histoire de l'humanité est celle d'une «guerre perpétuelle entre croyants et mécréants.» Au fil des millénaires, tous deux sont apparus sous différentes formes.

            En ce qui concerne la foi, sa forme ultime est représentée par l'islam, qui «annule toutes les autres religions et croyances.» Dès lors, les musulmans ne peuvent avoir qu'un seul but: convertir toute l'humanité à l'islam et  effacer les dernières traces des autres religions, croyances et idéologies.

            L'incroyance (kufr)a connu diverses apparences, mais un seul objectif : détruire la foi en Dieu. En Occident, l'incroyance est parvenue à faire oublier Dieu à une majorité de gens et à leur faire adorer le monde. L'islam cependant résiste à cette tendance parce qu'Allah a l'intention de lui donner la victoire finale.

            Al-Ayyeri montre ensuite comment différentes formes d'incroyance ont attaqué le monde islamique au siècle dernier, pour être vaincues d'une manière ou d'une autre.

         La première forme d'incroyance à attaquer était le «modernisme» (hidatha), qui a mené à la destruction du califat et à l'émergence en terre islamique d'Etats basés sur les identités ethniques et les dimensions territoriales plutôt que la foi religieuse. 
            La deuxième était le nationalisme importé d'Europe, qui a divisé les musulmans en Arabes, Perses, Turcs et autres. Al-Ayyeri affirme que le nationalisme a maintenant été brisé dans presque toute la terre islamique. Il clame qu'un vrai musulman ne saurait être loyal envers un quelconque Etat-nation.

                La troisième forme d'incroyance était le socialisme qui inclut le communisme. Elle a également été battue et éliminée du monde musulman, déclare Al-Ayyeri. Il présente le baasisme, l'idéologie partisane que Saddam Hussein a fait régner sur l'Irak, comme la quatrième forme d'incroyance à affecter les musulmans, et en particulier les Arabes. 

          Le baasisme, qui est aussi l'idéologie officielle du régime syrien, offre aux Arabes un mélange de panarabisme et de socialisme comme alternative à l'islam. Al-Ayyeri écrit que les musulmans devraient se réjouir de la destruction du baasisme en Irak. La fin de règne du Baas en Irak est bonne pour l'islam et pour les musulmans. Là où la bannière du Baas a chuté s'élèvera la bannière de l'islam.

Amir Taheri

 

            On peut encore se poser des questions sur la chute de Saddam Hussein. Ce dictateur sanguinaire était sans nul doute plus utile vivant en Irak et au pouvoir que mort. Je suis conscient que cela puisse choquer. Cette guerre a fait plus de mort que lui-même durant tout son régne. Pour quel résultat? Convertir à la démocratie des religieux qui la hait? Les américains ont toujours cette vision courte qui leur fait livrer des missiles aux Talibans en 1990 pour devoir les combattre aujourd'hui.

 

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

varone eddy 27/11/2010 00:54



Bonjour, Monsieur Brazon.


Je cherchais le nom d'un grand savant arabe et j'ai découvert votre lettre.alors je continue de chercher ce grand savant arabe ,mais sans oublier de toujours apprendre à me battre pour préserver
nos libertés ,les gens d'églises ne nous font plus la loi depuis longtemps et même si la turquie devenait européenne,elle n'aurait aucune chance de nous imposer l'église car la liberté quand on
l'a gouté, on la lâche plus. bonne journée .



Johanny 09/07/2010 18:11



C'est aussi vrai Gérard !...  Ne serait-ce que l'abandon de nos traditions que ce soit dans le domaine familial, festif ou même les loisirs qui nous en ont fait importer d'autres, ce qui
avait encore un sens il y a cinquante ans s'est complètement dévalorisé, à titre d'exemple, Noël est devenu la fête des cadeaux et du commerce, après être passé par une sorte de fête des enfants,
le "réveillon" qui était le rassemblement en famille de retour de la messe de minuit est devenu une sorte de "grande bouffe" à la gloire de l'hédonisme etc ...


 


La France serait elle devenue une société d'enfants gâtés ?.. On peut se poser la question lorsqu'on voir le tollé généré par la nécessité de réformer nos systèmes de retraites, perso retraité
des TNS j'observe ce triste spectacle avec une certaine stupeur !.... Ceci dit avec le sourire bien évidemment !......



Gérard Brazon 09/07/2010 17:01



@Johanny: Je partages en partie votre analyse concernant la perte des valeurs et le besoin de spiritualité. Au fond, c'est l'église qui n'a pas su accompagner les
croyants. Je me souviens de ce curé qui nous avait fait peur avec l'Ostie qui saignait de par le forgeron qui pour prouver que ce n'était pas le corps du Christ l'avait frappé. Ces curés ont fait
plus de mal que de bien. Tout autant d'ailleurs de ces curé qui diffusent du "droits-de-l'hommisme" dans tous le médias, se taisent devant leurs églises pillées après le passage de "clandestins"
sans respect. Il serait temps que l'Église de France reprenne sa place en tenant compte de toutes ses erreurs. Et puis il y a cette gauche qui crache sur tout, Patrie, Nation, Église, Pape à la
manière d'un Stéphane Grillon qui n'oserait sûrement pas dire le moindre mot contre un Imam alors qu'il crache sur le Pape. cette gauche n'est pas courageuse, elle est ignoble. La France est
malade. Pourra t'elle guérir de tous ses maux et mots!



Johanny 09/07/2010 09:51



Cher Gérard,


 


Votre analyse me semble tout à fait juste sur le plan international face à l'offensive islamique, l'islam est tout autre chose qu'une simple religion telle que nous le concevons en France.


 


Je pourrais ajouter, en ce qui concerne notre pays, que si les luttes anticléricales du siècle dernier pour établir une laïcité de bon aloi dans notre pays ont été une bonne chose, le revers
de la médaille est ce que nous pouvons constater depuis quelques décennies: un rejet par bon nombre de français des valeurs judéo chrétiennes (il n'y a pas eu que du mauvais dans le
chistianisme), et cet abandon de ces valeurs par nos "élites" auto proclamées a ouvert la porte à toutes sortes de pseudo valeurs reconnues comme telles uniquement parce qu'elles étaient et sont
exotiques, j'en veux pour preuve cet engouement pour le Bouddhisme, les sectes diverses et variées etc...


 


L'islam n'a eu plus qu'à s'engouffrer dans le vide spirituel ainsi créé dans notre société consumériste, comme l'islam est une idéologie totalitaire pour laquelle tout essai de
critique, même constructive, devient blasphème, au nom de la multiplicité des "cultures" nos élites n'y voient que du feu !...


 


Connaître l'islam devient de plus en plus urgent si nous voulons savoir à quoi nous avons affaire, la plupart des études sérieuses ont été faites jusqu'à maintenant tant par les américains que
par les allemands, nous restons à la traine et bien peu ont été publiées en français.  J'ai trouvé un site qui permet un début d'opinion, j'attends des ouvrages plus sérieux (en
commande) mais difficiles à trouver, voici ce site remarquablement constitué que je vous invite à visiter:


 


 http://www.sos-islam.org/index.htm


 


Bien cordialement.............. "Johanny"